Portail Rosemont
Structure d'un programme collégial 
Admission et inscription 
Qu'est-ce que la cote R? 
Tremplin DEC 
Formations préuniversitaires 
Formations techniques 
Acupuncture 
Technologie d'analyses biomédicales 
Techniques d'inhalothérapie 
Soins infirmiers 
Audioprothèse 
Techniques de thanatologie 
Techniques d'aménagement et d'urbanisme 
Techniques de recherche sociale 
S’inscrire à Rosemont c’est opter pour... 
La profession 
Nos vidéos 
Des enseignants qualifiés 
Grille de cours - Cheminement sur 3 ans 
Grille de cours - Cheminement sur 2 ans 
Description des cours de formation spécifique 
Les réalisations étudiantes 
Techniques de comptabilité et de gestion 
Gestion de commerces 
Techniques de bureautique, Microédition et hypermédia 
Informatique de gestion (programmation) 
Gestion de réseaux informatiques 
Parcours de continuité DEP- DEC Soutien informatique 
Spécialisations POSTDEC 
Cégep à distance 
Stages Alternance travail-études 
Alliance Sport-Études 
Mobilité internationale 
Résidence Campus Rosemont 
Élève d'un jour 
Portes ouvertes 
Journée d'accueil des nouveaux admis 
Tout savoir sur la rentrée 

Les réalisations étudiantes



Les étudiants et les étudiantes de Techniques de recherche sociale réalisent, tout au long de leur parcours collégial, une panoplie de projets de recherche, d'enquêtes et de sondages.

 

 

Le multiculturalisme au cœur du Collège de Rosemont (fichier PDF)

 

 

Quelques résultats de l’enquête sur  «La désirabilité sociale…»


Merci aux 504 étudiantes et étudiants qui ont partagé leur perception de la désirabilité sociale, dans le cadre d’un sondage réalisé par les étudiants de TRS.

Méthodologie


Dans le cadre d’un sondage sur la désirabilité sociale réalisé de façon aléatoire par Internet auprès des 3 110 étudiants du Collège, 504 ont dument rempli le questionnaire. Le taux de réponse se situe donc à 16%, un résultat enviable pour un sondage réalisé par Internet, à partir d’invitations transmises par courriel.


La marge d’erreur maximale associée à un tel échantillon se situe à ±4,0%, 19 fois sur 20.


L’échantillon est par ailleurs constitué aux deux tiers de femmes (69%), et la moyenne d’âge des participants est de 24 ans. 


Comportements jugés acceptables


  • Les étudiants jugent tout à fait ou plutôt acceptable

    - d’agir de façon amicale avec un professeur (84%),
    - d’avoir un rendez-vous avec un professeur la porte fermée (80%),
    - de manger avec un professeur à la cafétéria de l'école (76%),
    - de tutoyer un professeur (65%). 

  • Par ailleurs, les hommes et les femmes ne s’entendent pas sur le fait d'avoir un rendez-vous non académique avec un professeur hors de l'école : les femmes trouvent cela inacceptable dans une proportion de 76%, alors qu’une majorité d’hommes (56%) trouvent cela acceptable.


Recherche de reconnaissance


  • Dans l’ordre, au moins le tiers des étudiants trouvent très important d'obtenir de la reconnaissance

    - de leur amoureux (66%),
    - de leur mère (64%),
    - de leur père (58%),
    - de leurs frères et sœurs (42%),
    - de leurs professeurs (37%),
    - de leurs amis (33%).

  • À l’inverse, la reconnaissance des collègues de travail (16%) ou de classe (12%) est jugée très importante par une faible proportion de répondants.


Personne préférée pour discuter de différents sujets


  • On se tourne avant tout vers son meilleur ami pour discuter

    - de résultats scolaires (88% sont très ou plutôt à l’aise),
    - de difficultés amoureuses (67%),
    - de problèmes familiaux (69%).

  • On se tourne davantage vers sa mère pour discuter de problèmes financiers (63%) et vers son amoureux (63%) pour discuter de sexualité.


Confiance en soi


  • Parmi les répondants masculins, 79% affirment avoir beaucoup ou assez confiance en eux alors que, chez les femmes, le pourcentage est plus faible (69%).

  • Les étudiants ont une perception très ou assez positive de

    - la couleur de leur peau (96%),
    - leur habillement (89%),
    - l'image qu'ils pensent projeter aux autres (84%),
    - leur silhouette (72%),
    - leur poids (67%).

  • En ce qui concerne le poids, on note toutefois une différence significative entre les hommes (74%) et les femmes (64%).


Parties du corps qui créent des complexes ou dont on est fier


  • Presque toutes les femmes (89%) ont nommé au moins une partie de leur corps qui les rend complexées, comparativement à deux hommes sur trois (65%). Les parties du corps qui créent le plus de complexes chez les femmes sont

    - le ventre et les abdominaux (53%),
    - les cuisses (31%),
    - la poitrine (25%),
    - les fesses (22%). 

    Chez les hommes, il s’agit

    - du ventre et des abdominaux (25%),
    - des dents (18%),
    - des fesses (13%).

  • À l’inverse, les femmes sont fières avant tout de leurs yeux (57%), de leurs cheveux (48%), de leur visage (32%) et de leurs fesses (32%), alors que les hommes mentionnent dans l’ordre les yeux (33%), le visage (30%) et les cheveux (27%).


Recours à la chirurgie esthétique


  • Plus d’une femme sur quatre (28%) aurait recours à la chirurgie esthétique si elles en avaient les moyens, comparativement à seulement 12% des hommes. Parmi les personnes qui y auraient recours, la poitrine (52%) est la partie du corp qui revient le plus souvent chez les femmes. Chez les hommes, ce sont le ventre et les abdominaux (56%).

L'équipe remercie Habib El-Hage, intervenant social au Collège, pour ses conseils et son soutien.