Le Collège vu par… Tracey Fils-Demero

Tracey est étudiante dans le programme Arts, lettres et communication profil Cinéma. Le Collège de Rosemont l’a rencontrée afin de discuter de son expérience collégiale.

Cheminement scolaire

Pourquoi as-tu choisi le programme Arts, lettres et communication profil Cinéma au Collège de Rosemont ?

J’ai choisi de m’inscrire au programme de cinéma parce que je suis quelqu’un de vraiment créative, et je voulais mettre ma créativité à l’écran, je voulais pouvoir faire des films ou pouvoir travailler à la télévision. C’est quelque chose qui m’a toujours inspirée ! Quand j’étais très jeune, j’écrivais déjà des scénarios pour un jour le faire à l’écran.

Et qu’est-ce qui t’intéresse le plus en cinéma ? Est-ce davantage être devant ou derrière la caméra ?

Avant, ce qui m’intéressait le plus, c’était vraiment écrire des scénarios. En étant ici au Collège de Rosemont, j’ai appris que j’étais vraiment meilleure derrière la caméra. Faire du montage, m’occuper des couleurs, du son, diriger des acteurs… C’était vraiment plus ma spécialité que d’écrire des scénarios.

Pourrais-tu nous décrire ton parcours scolaire entre le secondaire et ta situation actuelle en Arts, lettres et communication profil Cinéma au Collège de Rosemont ?

Directement après le secondaire, je me suis inscrite en Tremplin DEC parce que j’avais peur de me lancer dans le cinéma, notamment à cause de la précarité des emplois. Finalement, je me suis dit qu’il fallait que je prenne le risque parce que ce qui allait me rendre heureuse dans la vie, c’était de faire du cinéma. Mes parents me font confiance et je sais que j’ai du potentiel, alors je n’ai plus peur maintenant !

Le programme Tremplin DEC

Parle-nous un peu de ton expérience dans le programme de Tremplin DEC. Quel parcours as-tu choisi et qu’est-ce que tu y a appris ?

Pendant mon Tremplin DEC, j’ai fait mise à niveau, parce que je voulais m’ouvrir des portes à toute éventualité. J’avais fait mes cours de chimie et de physique de cette façon-là. J’ai aussi fait de l’exploration, j’ai pris des cours comme psychologie et économie pour élargir ma culture générale au-delà du cinéma. J’ai découvert que, si ce n’était pas en cinéma, j’allais avoir ma place nulle part. J’ai beaucoup aimé mon expérience parce qu’aujourd’hui, je peux faire des films qui parlent un peu de psychologie parce que je connais des choses. Ça m’a bien servie de faire Tremplin DEC, je n’ai pas senti que j’ai perdu mon temps.

En même temps, pendant que j’étais en Tremplin, j’ai pu voir ici les gens en cinéma travaillaient et j’ai vu que c’était une super belle famille. Ça m’a vraiment intéressée ! En étant en Tremplin DEC, j’ai pu voir le côté objectif de ce programme-là et je pouvais mieux savoir à quoi m’attendre.

L’ambiance à Rosemont

Comment décrirais-tu l’ambiance qui existe au Collège de Rosemont ?

C’est une petite école, donc tout le monde se connait. Ce qui fait que Rosemont est unique, c’est que les professeurs et les élèves sont vraiment proches. Tu as beau avoir fini ton cours avec un professeur, quand tu le vois dans les corridors tu lui dis allô et il se rappelle de toi! Juste le fait qu’il se rappelle de toi, tu te dis «Wow, il se rappelle de moi»! C’est vraiment ce qui fait l’ambiance de Rosemont. Aussi, c’est tellement petit qu’on peut savoir qui est nouveau dans le Collège!

Les élèves entre eux s’entraident beaucoup. Ça m’est arrivé de travailler avec des gens plus âgés que moi qui revenaient sur les bancs d’école. On est ouverts, je vais pas te juger parce que tu reviens à l’école. C’est super, on va faire des travaux ensemble. Même si on n’a plus de cours ensemble, on va continuer à se saluer dans les couloirs.

«Quand je suis rentrée en cinéma, je croyais que je n’avais pas de potentiel parce que je ne connaissais rien en cinéma. Aujourd’hui, je sais que j’ai du potentiel, je sais faire la caméra, je sais faire un peu tout et je peux bâtir ma propre entreprise!»

-Tracey Fils-Demero

Et pourrais-tu nous parler de l’ambiance spécifiquement dans ton programme en Cinéma?

Le programme Arts, lettres et communication, que ce soit communication et médias, cinéma ou whatever, c’est comme une grosse famille! Tu parles à tout le monde et c’est ici que j’ai rencontré mes amis les plus proches. On est un peu divisés de l’école parce qu’on a notre propre section en bas, mais on se sent dans notre maison à nous! Ça nous arrive de faire plein de choses, de chanter de danser… Notre technicien est super gentil, les professeurs se promènent et nous parlent. Tu peux avoir une mauvaise journée, arriver dans notre secteur et oublier tous tes problèmes. Je ne sais pas pourquoi, mais on a ce pouvoir-là!

Le programme en Arts, lettres et communication profil Cinéma

Qu’aimes-tu le mieux de ton programme Arts, lettres et communication profil Cinéma?

Ce que j’aime beaucoup dans notre programme, ce sont nos professeurs. Ils vont toujours nous trouver un potentiel, même si tu crois que tu as de la difficulté à quelque part, ils vont trouver quelque chose qui est bon en toi.

Quand je suis rentrée en cinéma, je croyais que je n’avais pas de potentiel parce que je ne connaissais rien en cinéma. Les professeurs ne vont pas te dire que tu n’es pas fait pour le domaine. Ils ont confiance en nous et nous donnent beaucoup d’appréciation. Aujourd’hui, je sais que j’ai du potentiel, je sais faire la caméra, je sais faire un peu tout, je peux faire ma propre entreprise. Ils ont su remonter mon estime que je n’avais pas quand je suis rentrée dans le programme.

Quels cours ou enseignants ont particulièrement marqué ton passage à Rosemont ?

Tous les cours suivis jusqu’à maintenant m’ont aidé à devenir la personne que je suis en ce moment, mais le cours qui m’a le plus marquée est le cours de reportage et documentaire. C’est un cours de deuxième session. À ma première session,  j’avais un peu raté mon premier film et j’étais dans une passe où je me demandais ce que je faisais en cinéma.

À la deuxième session, l’enseignante que j’ai eue nous a tellement donné d’appréciation dans nos projets et nos exercices… Ça m’a tellement encouragée! Notre documentaire final a eu la meilleure note et on a pu ensuite aller à l’intercollégial du Cinéma, un petit festival de tous les étudiants du Québec. On a pu aller à Images en tête, une compétition cinématographique réservée pour les finissants où ils acceptent parfois quelques documentaires. Juste d’avoir été choisie pour faire ce projet-là m’a beaucoup remonté mon estime.

Implication dans le programme

Pourrais-tu nous parler un peu de l’intercollégial en Cinéma?

C’est vraiment une expérience à vivre. C’est un festival avec tous les étudiants en cinéma du Québec où il y a plusieurs projections de tous les films. C’est une expérience à vivre parce que tu apprends, tu vois que tout le monde a son genre de film, ses techniques et son propre matériel… C’est vraiment libre! C’est une petite communauté et on est tous ensemble et, dans ce groupe de gens, c’est sûr qu’il y en a qui vont émerger!

L’intercollégial, ce n’est pas seulement des projections. Il y a aussi des activités avec des vrais réalisateurs et directeurs photos. Tu apprends en même temps et tu fais des connaissances de gens du domaine, souvent aussi d’autres régions.

Conciliation travail-études

Occupes-tu un travail en même temps que les études? Si oui, comment fais-tu pour concilier le travail et les études?

Pour concilier le travail et les études, il faut privilégier les études au travail. Je ne donne donc pas beaucoup d’heures au travail. On a tous besoin d’argent, donc je travaille surtout les fins de semaine, et je donne un maximum de deux soirs par semaine.

En Arts, lettres et communication profil Cinéma, si tu prends plus que 15 heures de travail par semaine, tu vas voir que c’est difficile. On a beaucoup de projets pratique et de travaux d’équipe, donc si tu n’as pas les mêmes disponibilités que les autres coéquipiers, ça va ralentir tout le groupe.

Vie étudiante

Pourrais-tu nous parler de ton implication dans des activités socio-culturelles au Collège de Rosemont?

Ça m’intéressait beaucoup de m’impliquer dans l’organisation d’un événement au Collège, alors je me suis impliquée dans l’organisation de Rosemont Idol. C’est un talent show où les gens peuvent chanter ou danser. Ça se déroule pendant la pause commune et il y a beaucoup de gens qui viennent y assister. C’est super intéressant, parce que tu apprends à connaître les talents à Rosemont. Tu reconnais les étudiants au Collège, ça permet de faire découvrir les talents des gens et c’est super le fun!

Et quel a été ton rôle dans l’organisation de cet événement?

Premièrement, je me suis occupée des affiches pour les auditions. Grâce aux cours de photographie, j’ai appris à faire des affiches. J’ai aussi aidé à l’organisation : choisir les participants, établir le déroulement de la soirée, préparer la scène…

La suite après le Collège

Quels sont tes plans après tes études au Collège ?

Je vais m’inscrire en Communication Studies à Concordia. Avec mon parcours à Rosemont, j’ai réalisé que je pouvais faire tellement plus de choses que du Cinéma… Je peux faire de la photo, des affiches, des vidéos… Ce programme-là englobe tout ce que j’ai appris et ratisse un peu plus large concernant les médias dans l’actualité.

Qu’envisage-tu comme carrière avec ce type de formation?

Mon rêve dans la vie serait de commencer ma propre entreprise en médias, axée sur les photos et les vidéos. J’aimerais également pouvoir faire mes films et pouvoir donner la chance à des gens qui doutent de leur avenir de voir leur plein potentiel, comme les professeurs l’ont fait avec moi.

Mot de la fin

Et qu’est-ce que tu as le mieux aimé du Collège de Rosemont ?

Il y a deux choses que j’ai vraiment aimé. Premièrement, ce sont les gens que j’ai connus. Je ne serai pas toujours camarade de classe avec toutes ces personnes, mais il y a tellement d’opportunités de se lancer dans différents projets, je suis contente d’avoir développé ces contacts, je crois que ça m’encourage à aller plus loin dans le domaine.

Deuxièmement, c’est comment le programme a fait de moi ce que je suis aujourd’hui. Je n’aurais pas cru qu’aujourd’hui, je pourrais avoir ma petite business à moi et qu’il y aurait des gens qui viendraient me voir pour des photos, des vidéos, ce que je ne savais zéro comment faire avant. Je n’avais jamais touché un appareil photo, une caméra, jamais touché à du montage.. C’est vraiment grâce au programme que je peux me promouvoir et mettre de l’avant des services que je peux offrir, à la fois grâce à mon expertise qu’à la confiance en moi que j’ai pu développer.

Si tu pouvais donner un seul conseil à une personne qui commence le Cégep, que lui dirais-tu ?

Si je pouvais donner un conseil à quelqu’un qui commencerait en Cinéma ou dans n’importe quel profil en Arts, lettres et communication, je lui dirais de ne pas avoir peur de t’inscrire, de ne pas avoir peur de ce que les gens vont penser parce que tu es en Arts et que ce n’est pas un emploi sur. C’est un programme qui va te permettre de te développer dans plusieurs aspects et te former comme personne. C’est un super bon programme et c’est grâce au programme que je suis plus ouverte.


Programme en lien avec l’article

500.AG

Arts, lettres et communication – Profil Cinéma

VOIR LE PROGRAMME Voir le programme
Portes-Ouvertes Portes-Ouvertes Élève d’un jour Élève d’un jour

Vous aimerez aussi