Le Collège vu par… Maëva

Maëva est étudiante en Arts, lettres et communication, profil Communication et médias. Le Collège de Rosemont l’a invitée à témoigner de son expérience collégiale.

Cheminement scolaire

Quels étaient tes intérêts professionnels avant de t’inscrire au cégep?

Avant d’aller au cégep, j’avais envie d’être auteure de romans. J’avais envie d’écrire des livres. Ma mère travaille au Casino de Montréal en organisation des évènements et ça a tout le temps été aussi un domaine qui m’intéressait. Gérer différentes équipes pour créer des gros projets, des gros évènements… Elle s’est occupée des auditions d’Occupation double, par exemple, et des Retrouvailles d’Occupation double. C’est elle qui mettait tout en place pour que ça fonctionne. Donc, voilà, l’évènementiel et l’écriture, ce sont deux domaines qui m’intéressaient avant d’arriver au cégep.

Pourquoi as-tu choisi d’étudier au Collège de Rosemont ?

Avant, j’habitais à Saint-Hilaire avec mes parents, puis à Saint-Hyacinthe, et je me suis vraiment tannée du cégep. Je me suis dit qu’il fallait que je change d’air. Donc, j’ai déménagé à Montréal. Il y avait trois cégeps qui étaient près de chez moi, alors je suis allée visiter les trois. C’est vraiment en visitant Rosemont que j’ai décidé de venir. J’aimais vraiment l’ambiance, puis je trouvais que c’était beau à l’intérieur. Je me sentais bien à Rosemont.

Aussi, à Rosemont, le programme avait l’air d’être plus en action dans ce qu’on faisait. C’était vraiment plus concret, il y avait des projets à réaliser en fin de session. Je pense donc que ça a aussi été un élément qui m’a fait pencher pour ce programme-là, à Rosemont.

Le profil Communication et médias

Pourquoi as-tu choisi le profil Communication et médias?

J’ai choisi le profil Communication et médias parce que j’aime beaucoup l’écriture. Je me suis dit qu’en communication, j’allais devoir écrire et m’exprimer. Aussi, j’ai toujours été vraiment très artistique dans la vie : j’aime beaucoup dessiner, puis j’écris parfois des poèmes. Donc, je me suis dit que le programme Arts, lettres, communication allait englober pas mal tout ça. Puis j’ai choisi l’option Communication et médias parce que, justement, j’aime beaucoup m’exprimer et, d’habitude, je suis assez bonne pour m’exprimer, ça fait vraiment partie de mes forces, le français et tout ça. J’ai aussi décidé d’aller en communication pour pouvoir travailler avec le public, puis écrire et juste m’exprimer.

Peux-tu me dire ce que tu aimes le plus de ton programme ? 

Ce que j’aime le plus de mon programme, c’est qu’on est en action et qu’on fait des projets concrets. À la fin de la session, tu as tout le temps un sentiment de fierté parce que tu as réalisé quelque chose de gros que tu ne pensais pas nécessairement être capable de faire. Quand je dis que j’ai monté un « talk-show » dans ma classe, je suis vraiment fière de le dire parce que c’est quelque chose de gros, qui était le fun à faire. J’y ai beaucoup travaillé mais, au final, ça valait la peine.

Décris-moi les différents types d’activités d’apprentissage que tu réalises dans ton programme?

À la session passée, on a fait un « talk-show ». Il fallait réaliser un portrait journalistique, faire des interviews, monter la scène puis s’organiser pour créer un évènement auquel les gens pourraient assister.

À cette session-ci, on fait une conférence de presse. On a choisi de parler avec une célébrité. Il fallait faire le contact avec la célébrité, organiser des rencontres, encore une fois, monter la scène, monter l’évènement. On a aussi un projet qui consiste à faire une émission de radio. On doit écrire ce qu’on va dire puis, après ça, il faut parler pendant une heure dans un studio de radio. C’est vraiment le fun!

Il y a aussi le topo télé : il fallait aller filmer sur le terrain et parler comme un journaliste.

Dirais-tu que dans ton programme, il y a beaucoup d’activités pratiques?

Oui, dans le programme, c’est surtout des activités pratiques. On est tout le temps dans l’action. C’est le fun parce que, à la fin de la session, on a vraiment travaillé un projet concret! On n’a pas vraiment d’examens où on doit remplir des feuilles et tout. Il faut créer des choses, il faut être sur le terrain.

Quels enseignants ont marqué ton passage à Rosemont ?

J’ai eu plusieurs enseignants, mais l’enseignant qui m’a vraiment marquée, c’est Pierre Jacques. C’est vraiment un enseignant qui est là pour ses élèves et ça parait qu’il a la passion d’enseigner. Il a envie de nous transmettre tout le plaisir qu’il a à travailler en communication. Il est là de A à Z quand on fait des projets. Ses cours, comme celui du « talk-show » et de la conférence de presse, peuvent être très stressants parce qu’on y fait de gros projets, puis on peut se sentir un peu déboussolé. Mais c’est vraiment le prof parfait à avoir dans ce genre de cours parce qu’il nous accompagne de A à Z. Il est super bienveillant, on a tout le temps du fun et on rit avec lui. J’ai beaucoup de respect pour lui, il est vraiment cool.

Le Collège

Comment décrirais-tu l’ambiance qui existe au Collège de Rosemont? 

Avant j’étais dans un autre cégep et, là-bas, j’avais un peu de la misère à m’ouvrir aux autres, puis à me faire des amis parce que j’avais l’impression que c’était un peu plus fermé. En arrivant au Collège de Rosemont, ça ne m’a vraiment pas pris beaucoup de temps à me faire des amis. J’ai commencé à m’impliquer socialement au cégep parce que les gens sont très ouverts et diversifiés, c’est très chaleureux et authentique. Puis les espaces communs avec les autres étudiants sont vraiment, encore une fois, ouverts. On ne se sent jamais vraiment à part même à la première journée. On a l’impression d’être accueilli [à Rosemont].

Qu’aimes-tu le plus du Collège de Rosemont?

Ce que j’aime le plus du Collège de Rosemont, c’est que c’est diversifié et très authentique. Chaque personne est vraiment différente. Je me considère comme une personne un peu colorée et je me sens vraiment à l’aise de montrer mes couleurs. Je n’ai pas l’impression d’être jugée parce que tout le monde est très ouvert, puis les gens sont tous très authentiques. Je me fais souvent complimenter sur ce que je porte ou je complimente les gens. Tout le monde est gentil, ouvert. Je suis assez gênée mais, [à Rosemont], je ne me suis jamais sentie comme timide d’aller parler à des gens.

J’aime l’ouverture d’esprit qu’il y a au Collège de Rosemont. Je pense que c’est ça que j’aime le plus. C’est aussi l’ambiance d’ouverture vraiment qu’on a avec les gens.

Si tu pouvais donner un seul conseil à une personne qui commence des études collégiales, que lui dirais-tu?

N’aie pas peur, parce que tout le monde qui entre au cégep est aussi stressé que toi. Reste ouvert aux autres, n’aie pas peur de parler à d’autres personnes, puis fais-toi confiance. Tu n’es pas tout seul quand tu entres au cégep. Il y a plein de gens qui vont être là pour t’accompagner puis, eux aussi, ils ont envie de te parler.

Après le Collège

Où te vois-tu dans cinq ans?

Dans cinq ans, je me vois peut-être sortir de l’université, puis aller travailler en marketing ou en évènementiel au Casino de Montréal, c’est une des entreprises que j’aime beaucoup. Donc, je me vois juste aller travailler au Casino de Montréal, en marketing ou en gestion artistique.

Dans quel programme voudrais-tu étudier à l’université?

Je ne sais pas encore exactement ce que je veux faire à l’université, mais avec le programme que je fais, je sais que la communication et l’évènementiel, c’est encore quelque chose qui m’intéresse vraiment beaucoup.

Programme en lien avec l’article

500.AJ

Arts, lettres et communication – Profil Communication et médias 

VOIR LE PROGRAMME Voir le programme
Portes Ouvertes Portes ouvertes Élève d’un jour Élève d’un jour

Vous aimerez aussi

S'abonner à notre infolettre

S'abonner à notre infolettre

S'abonner à notre infolettre

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Formation continue
Vous préférez communiquer avec nous par téléphone?
Composez le 514 376-1620, poste 7388.

Inscris-toi à notre atelier

En entrant ton courriel, tu acceptes les conditions de notre nétiquette et de notre politique de vie privée et de confidentialité.

Centre d'aide en français - Tuteurs et tutrices

Deviens un tuteur ou une tutrice!​

Tu as de la facilité en français écrit? Le CAF a besoin de toi! 

Si ta candidature est retenue, tu recevras une formation dans le cadre du cours Relation d’aide en français écrit (en remplacement de l’un des cours de la séquence en français). Tu pourras ainsi venir en aide à un élève en français écrit avec qui tu seras jumelé tout au long de la session.

Ton travail au CAF pourra être rémunéré durant les sessions subséquentes.

Soumets ta candidature maintenant via le formulaire. 

Nous te ferons parvenir l’information détaillée et les liens vers le test qui nous permettra d’évaluer ta maitrise du français.

On a bien hâte de travailler avec toi!

CONTACTE-NOUS

Heures d'ouverture

Lundi au vendredi: 8 h à 16 h 30

Local E-319