Le Collège vu par… Marine

Marine est étudiante en Arts, lettres et communication, profil Communication et médias. Le Collège de Rosemont l’a invitée à témoigner de son expérience collégiale.

 

Cheminement scolaire

Quels étaient tes intérêts professionnels avant de t’inscrire au cégep?

Depuis que je suis jeune, j’ai toujours voulu être journaliste, travailler à la télévision et faire de la gestion de plateaux. C’est vraiment ça : être journaliste, avoir ma propre émission, éventuellement, et travailler derrière la caméra. De toute manière, ça va ensemble. Je pense que lorsqu’on travaille dans le domaine, on touche un peu à tout.

Pourquoi as-tu choisi d’étudier au Collège de Rosemont ?

Ce qui m’a amenée à choisir Rosemont, c’est vraiment le programme Arts, lettres, communication, profil Communication et médias. Les cours correspondaient au type de cours dont j’avais besoin pour bâtir mon profil professionnel. C’est vraiment ça qui m’a poussée à choisir ce programme, et particulièrement au Collège de Rosemont.

Le profil Communication et médias

Peux-tu me dire ce que tu aimes le plus de ton programme ? Est-ce que certaines activités t’ont particulièrement marquée?

J’aime beaucoup mes cours techniques. Les professeurs sont vraiment encourageants. C’est intéressant et enrichissant. J’aime toucher à tout ce qui est plus technique. Dès qu’on entre dans le domaine, dans le métier, ça me rend heureuse. Faire des montages, suivre des cours de photographie, de montage télévisé ou d’écriture journalistique, ça vient me chercher.

Décris-moi les différents types d’activités d’apprentissage que tu réalises dans ton programme?

Dans le cours Langage des communications, on a appris à écrire des nouvelles et des chroniques, et on a fait un « talk-show ». On avait à présenter le portrait d’une personnalité. C’était vraiment intéressant!

On a aussi fait un photoreportage dans le cours de photographie. C’était vraiment agréable! Je suis allée sur le mont Royal pour photographier des endroits précis. On a ensuite touché au montage photographique avec Photoshop.  On commence par un début de travail et la transformation du travail est « wow! ».

Pour le « talk-show », on a travaillé en groupe. On a monté le « talk-show » ensemble. On avait des cours pour se préparer et le prof pouvait nous aider à faire le montage et à assimiler la matière. Un « talk-show », c’est gros! Il y a la partie écriture et la partie technique. On a fait le montage en groupe, on a rédigé puis fait l’échange des questions, etc. Comme dans une vraie émission, on était trois chroniqueurs qui devaient présenter à tour de rôle la personnalité de son choix.

En photographie, ce sont souvent des projets individuels parce que le photographe doit apprendre à assimiler son appareil. On aurait pu se promener avec des collègues, mais c’est sûr que c’est un travail plus individuel. Le prof est là pour répondre aux questions. On pouvait lui envoyer des photos pour valider différents plans et voir si on respectait les consignes. C’est quelque chose que j’ai apprécié énormément. On sent qu’on n’est pas seul dans tout ça. On est beaucoup épaulé par les profs en général.

On m’a aussi proposé un stage à la Télévision communautaire Frontenac. J’ai beaucoup aimé cette expérience! J’ai fait huit semaines comme chroniqueuse pour les nouvelles en bref. C’était un récapitulatif sur la Covid-19 dans les différents quartiers de Montréal. J’étais avec une autre présentatrice et j’avais cinq minutes pour faire un bilan du nombre de cas dans le quartier. Je présentais quelles étaient les ressources, où les gens pouvaient aller se faire dépister et quelles étaient les activités que les gens pouvaient continuer à faire.

J’aime beaucoup être devant la caméra, mais j’aime aussi beaucoup ce qui concerne la gestion. Je suis passionnée par le milieu! En arrière de la caméra, c’est tout aussi excitant qu’être devant, puisqu’on est créateur du projet. On participe toujours à la création! C’est un plus de connaitre tout ce qui est derrière la caméra et toute la préparation, même pour un journaliste!

Selon toi, qu’est-ce que t’apporte un projet comme celui-ci dans ton apprentissage?

Ça me donne un bagage supplémentaire! Ça me prépare au milieu. C’est une vraie expérience! En sortant de là, j’aurai un avantage parce que je serai déjà prête pour le milieu. Je me serai déjà exercée et j’aurai appris beaucoup plus! C’est certain que si j’ai d’autres opportunités de faire des stages, c’est sûr que je vais accepter puisque, plus je peux acquérir de l’expérience, plus c’est bénéfique pour moi. En sortant d’ici, je pourrai même avoir des opportunités à l’université. Ça m’ouvre plus de portes!

Quels enseignants ont marqué ton passage à Rosemont ?

Le professeur qui m’a particulièrement marquée est Pierre Jacques. Pierre était mon professeur de Langage des communications et je pense qu’on va se retrouver dans d’autres cours également. C’est lui qui m’a vraiment motivée et poussée à aller au-devant de mes limites et à avoir confiance en moi. D’une certaine façon, quand quelqu’un nous tend la main et place sa confiance en nous, c’est sûr que ça nous motive à l’avoir également pour nous-mêmes et à réaliser beaucoup plus de choses.

Il y a aussi Claude Lapierre, mon professeur de photographie, qui était vraiment encourageant et qui, à plusieurs reprises, m’a félicité pour ce que je faisais. J’aime beaucoup cette approche de toujours valoriser l’élève, malgré ses erreurs, et de toujours l’encourager. Il n’y a pas de limite! On a tous un potentiel. Il peut être différent, mais en le travaillant, on va tous y arriver.

La session Hiver 2020 se déroule en mode hybride. Comment vis-tu ta session et tes cours?

Étudier en mode hybride, ça va. Je ne peux pas me plaindre, j’ai de bons résultats jusqu’à maintenant, je m’en sors bien. C’est sûr que c’est difficile, parce qu’il faut être organisé et être focus sur ce que l’on fait. Il ne faut pas perdre le fil et, quelquefois, ça peut être difficile parce qu’on est derrière un écran. Il n’y a pas toute cette vie étudiante qui nous manque. Moi ça me manque de pouvoir interagir avec des camarades et de pouvoir partager. On n’a pas de contact direct avec le prof. En étant sur place, c’est sûr qu’il y a une interaction qui est plus facile, il y a un langage corporel qui se transmet… Il faut rester concentré. Quand même, les profs nous aident beaucoup à travers la session.

Le Collège

Comment décrirais-tu l’ambiance qui existe au Collège de Rosemont? 

C’est une ambiance très agréable. Ce n’est pas une hyper grosse école, mais ce que j’apprécie beaucoup, c’est qu’il y a une ambiance très familiale. Les professeurs sont encourageants et vraiment gentils. C’est ce que j’apprécie. On s’y sent confortable.

Qu’aimes-tu le plus du Collège de Rosemont?

L’ambiance et les professeurs. J’aime aussi le soutien offert et les cours qui sont vraiment intéressants.

Si tu pouvais donner un seul conseil à une personne qui commence des études collégiales, que lui dirais-tu?

Le cégep est un milieu riche où il y a beaucoup de diversité. Comme élève, il faut rester concentré, focus et être organisé. Il y a beaucoup de projets et il faut pouvoir gérer son temps. Il faut se préparer à ça. Cependant, il faut aussi prendre le cégep avec beaucoup d’amusement. Il faut apprécier ce qu’on fait et en profiter!

Après le Collège

Où te vois-tu dans cinq ans?

Je me vois faire de la gestion de plateaux, en arrière de la caméra. Ou être devant la caméra et avoir ma propre émission.

Je souhaite poursuivre des études universitaires à l’UQAM. Je ne sais pas encore dans quel programme, mais c’est certain que ce sera soit en médias, en communication ou en télévision.

Recommanderais-tu le Collège à tes amis ? Si oui, pourquoi ?

Oui, absolument! Je trouve que l’encadrement est super et le programme est très intéressant.


Programme en lien avec l’article

500.AJ

Arts, lettres et communication – Profil Communication et médias 

VOIR LE PROGRAMME Voir le programme
Portes Ouvertes Portes ouvertes Élève d’un jour Élève d’un jour

Vous aimerez aussi

S'abonner à notre infolettre

S'abonner à notre infolettre

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Formation continue
Vous préférez communiquer avec nous par téléphone?
Composez le 514 376-1620, poste 7388.

Inscris-toi à notre atelier

Quand: 6 février 2021

En entrant ton courriel, tu acceptes les conditions de notre nétiquette et de notre politique de vie privée et de confidentialité.

Centre d'aide en français - Tuteurs et tutrices

Deviens un tuteur ou une tutrice!​

Tu as de la facilité en français écrit? Le CAF a besoin de toi! 

Si ta candidature est retenue, tu recevras une formation dans le cadre du cours Relation d’aide en français écrit (en remplacement de l’un des cours de la séquence en français). Tu pourras ainsi venir en aide à un élève en français écrit avec qui tu seras jumelé tout au long de la session.

Ton travail au CAF pourra être rémunéré durant les sessions subséquentes.

Soumets ta candidature maintenant via le formulaire. 

Nous te ferons parvenir l’information détaillée et les liens vers le test qui nous permettra d’évaluer ta maitrise du français.

On a bien hâte de travailler avec toi!

CONTACTE-NOUS

Heures d'ouverture

Lundi au vendredi: 9 h à 16 h 

Local E-319

Poste 7429