Des enseignantes allient leurs forces pour présenter un projet destiné aux personnes endeuillées

Deux enseignantes du Collège de Rosemont ont mis leur expertise en commun pour réaliser un projet à la fois apaisant et inspirant, destiné aux personnes endeuillées. Josée Jacques, enseignante au Département de psychologie, et Madeleine Marcil, professeure retraitée en histoire de l’art et de la photographie, présenteront leur nouveau livre, Le deuil et ses saisons, ainsi qu’une exposition de photos et de textes tirés de leur œuvre, le vendredi 7 décembre 2018, de 17 h à 22 h, au Adfab (15, rue Marie-Anne Ouest, suite 200, à Montréal). Elles présenteront brièvement leur projet à 19 h.

Des mots et des images qui réconfortent

Le deuil et ses saisons a été créé pour adoucir le quotidien des personnes endeuillées. Parce que chaque relation est unique et que chaque deuil est singulier, chacun trouvera dans l’œuvre une résonnance particulière.

Les photographies et les mots choisis visent à offrir un moment pour s’ancrer et vivre pleinement l’expérience entourant la mort d’une personne significative.

Les textes succincts font référence aux saisons du deuil et permettent de ponctuer cette trajectoire souvent sinueuse qui suit la perte d’un être cher. Les photographies témoignent de la beauté, de la fragilité et de la précarité de ce qui nous entoure. Chacun peut suivre le rythme des saisons ou simplement se laisser interpeler par une photographie ou quelques mots.

L’œuvre est accompagnée d’un journal dans lequel la personne endeuillée pourra exprimer ses émotions, ses pensées, son cheminement.

« J’ai souvent abordé la perte d’un être cher dans des ouvrages de psychologie. J’avais envie d’explorer cette thématique sous un angle nouveau, et ce projet de créer un livre d’art pour adoucir le quotidien, je le chéris depuis longtemps. Ma collaboration avec Madeleine s’est révélée spontanément. Parallèlement, nous avons travaillé au fil des saisons. J’ai écrit pendant qu’elle photographiait. Et le résultat nous émerveille. Le pouvoir des mots, jumelé à la beauté et à la fragilité des images, nous portent à prendre un temps d’arrêt, pour soi. »

– Josée Jacques, auteure et enseignante au Département de psychologie du Collège de Rosemont

« J’ai travaillé de façon intuitive, en m’arrêtant sur des images d’ambiance ou qui suggèrent un état d’âme. Le mariage des textes et des photos s’est fait naturellement, comme si Josée avait écrit ses mots à partir de mes images et vice-versa. »

– Madeleine Marcil, photographe et enseignante retraitée du Collège de Rosemont

 

Vous aimerez aussi