Hommage à Robert Litzler

Pilier de l’éducation relative à l’environnement au Québec et dans la francophonie

 

C’est ce jeudi 22 août 2019 que la communauté de l’éducation relative à l’environnement (ERE) a rendu hommage à l’un de ses plus grands bénévoles, Robert Litzler, ancien professeur de chimie du Collège de Rosemont. Âgé de 86 ans, il était encore très actif, et ce, jusqu’au début du mois de juin; son départ le 23 juin dernier a soulevé beaucoup d’émotions.

L’ensemble de la communauté de l’éducation relative à l’environnement ainsi que les étudiants et le personnel du Collège de Rosemont, les universitaires, les éducateurs et militants écologistes, les classes politiques montréalaise et québécoise, ses nombreux collaborateurs et partenaires se sont réunis pour lui rendre un dernier hommage, au Collège de Rosemont.

Plusieurs personnalités et amis ont pris la parole lors de l’évènement pour partager leurs souvenirs de M. Litzler : la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la région de Montréal et de la Métropole, Mme Chantal Rouleau, et le maire de l’arrondissement Saint-Laurent, M. Alan DeSousa. D’autres personnalités, comme Mme Laure Waridel, écosociologue et conseillère stratégique au Centre interdisciplinaire de recherche en opérationnalisation du développement durable (CIRODD), cofondatrice et ancienne présidente et porte-parole d’Équiterre, et Mme Lucie Sauvé, directrice du Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à l’écocitoyenneté (Centr’ERE-UQAM), lui ont également rendu hommage. Une centaine de personnes étaient présentes pour l’occasion.

« Robert Litzler était un grand homme, un homme de vision et de convictions. Il a été marquant dans l’histoire du Collège et fait partie de l’ADN de Rosemont. Ses réflexions et ses actions ont fait prendre au Collège un important virage en matière d’environnement. Grâce à lui, tout le modèle de gestion environnementale a été revu et le Collège s’est hissé parmi les leadeurs en développement durable dans le réseau collégial, » a souligné le directeur général du Collège de Rosemont, M. Denis Rousseau.

Animé d’une grande passion pour la pédagogie, Robert Litzler s’est investi dans la cause environnementale pendant plusieurs décennies. C’est au Collège de Rosemont que son engagement a pris racine, notamment via l’Association québécoise pour la promotion de l’éducation relative à l’environnement (AQPERE), un organisme qu’il a présidé pendant 25 ans et qui était hébergé par le Collège. Son engagement a été maintes fois récompensé : Membre du Cercle des Phénix de l’environnement du Québec, Prix Hommage Bénévolat du Québec, Prix d’excellence du Réseau canadien d’éducation et de communication relatives à l’environnement (EECOM), Prix « Or » des Prix canadiens de l’Environnement, etc.

« Pendant les 10 années durant lesquelles j’ai dirigé l’AQPERE, j’ai été le témoin privilégié de son immense générosité, de son incroyable capacité de travail, de sa volonté inébranlable, de sa créativité ou encore de sa faculté à toujours regarder vers l’avenir et à voir grand. Robert a été une source d’inspiration et d’engagement pour de nombreuses personnes au Québec et à travers la Francophonie, il nous a guidés et c’est ensemble que nous poursuivrons le travail en matière d’éducation relative à l’environnement » a mentionné M. Pierre Fardeau, directeur général de l’AQPERE de 2006 à 2015. 

L’implication de Robert Litzler dans l’éducation à l’environnement l’a mené à contribuer à la mise en place et surtout au maintien de l’OING Planèt’ERE qui a réalisé six forums sur l’ERE dans l’espace francophone. Le dernier forum, initié par Robert et organisé par leCentre’ERE et l’AQPERE, s’est tenu au Québec en 2017. Robert Litzler s’est impliqué dans des centaines d’évènements éducatifs et environnementaux. Il laisse dans le deuil autant d’amis, de partenaires, d’étudiants, d’enseignants, d’universitaires, de collaborateurs, de militants que de gens qu’il a inspirés, au Québec, au Canada, en France, en Belgique, au Maroc, au Mali, au Bénin, en Mauritanie, en Haïti, au Cameroun, au Burkina Faso, etc. Il lègue un héritage extrêmement riche d’expériences pédagogiques et d’engagements environnementaux.

Vous aimerez aussi