Portail Rosemont
Structure d'un programme collégial 
Admission et inscription 
Qu'est-ce que la cote R? 
Tremplin DEC 
Formations préuniversitaires 
Sciences humaines 
Sciences de la nature, Sciences de la santé / Sciences pures 
Sciences informatiques et mathématiques 
Arts, lettres et communication 
Multidisciplinaire à la carte 
Cinéma 
Communication et médias 
Grille de cours 
Témoignage d’Alex-Ann Lévesque 
L’agence Communication et médias 
Langues modernes 
Orientations universitaires 
Histoire et civilisation 
Formations techniques 
Cégep à distance 
Stages Alternance travail-études 
Alliance Sport-Études 
Mobilité internationale 
Résidence Campus Rosemont 
Élève d'un jour 
Portes ouvertes 
Journée d'accueil des nouveaux admis 
Tout savoir sur la rentrée 
Admission Hiver 2019 - Rencontres et visites 

Témoignage d’Alex-Ann Lévesque



Première étudiante en Communication et médias à recevoir sa carte de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec!

 

Si on m’avait dit qu’un jour j’aurais la chance de saisir autant de belles occasions, je n’en aurais certainement pas cru un mot. Voir mon rêve de devenir journaliste se concrétiser et avoir l’envie de poursuivre dans cette voie me confirme surtout que tous mes efforts portent fruit. Dans la vie, rien n’est acquis facilement; voilà ce que j’ai appris au fil de mes années passées au collégial, jusqu’à présent.

 

Diplômée de l’école secondaire Louis-Philippe-Paré, à Châteauguay depuis 2012, je n’ai jamais vraiment su ce que je voulais faire, comme on me l’a si souvent dit, «pour le reste de mes jours». Cette fameuse phrase qui terrifie tout adolescent de 16-17 ans… En fait, je savais seulement que j’aimais écrire. Et que j’avais du talent. C’est donc à force d’exploiter mes talents et de suivre mes passions que j’en suis venue à la conclusion que je voulais devenir journaliste.

 

Il y a de ça un mois, le responsable du programme Arts, lettre et communication du Collège, Pierre Jacques, m’a approché pour me parler d’un projet qu’il souhaitait concrétiser prochainement. Ce projet consistait à sélectionner un ou une élève qui devrait envoyer sa candidature à la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) en vue de recevoir une carte de presse, faisant de lui ou d’elle un membre à part entière de la fédération. Autrement dit, c’est un privilège assez «cool»!

 

Quand tu es titulaire de cette carte, les agences et les boites de journalisme te prennent davantage au sérieux, et ça, c’est gagnant pour ta carrière future. Bref, monsieur Jacques a mis le projet sur la table en me disant qu’il avait pensé à moi pour tenter l’expérience. Curieuse, j’ai rapidement sauté sur l’occasion qui s’offrait à moi! J’ai entrepris les démarches nécessaires, j’ai rempli un formulaire que j’ai pu joindre à une lettre de recommandation de l’école (rien de moins) et j’ai posté le tout. Mes chances de recevoir cette carte se situaient à 50%... Je n’étais pas convaincue du résultat, mais c’est  le risque quand on se lance dans l’inconnu.

 

Finalement, pour mon plus grand bonheur, la bonne nouvelle m’attendait confortablement dans la boite aux lettres jeudi le 31 mars dernier.

 

C’est tout un accomplissement pour moi qui ai toujours été incertaine quant à mon choix de carrière. Avec une bonne nouvelle comme celle-là, je ne fais que me confirmer que j’ai fait le bon choix.

 

Avec cette bonne nouvelle m’est venue une autre occasion exceptionnelle. Un nouveau défi s’est offert à moi, celui de joindre la grande boite de TVA, le temps d’un stage. Bien évidemment, je n’y ai pas cru sur le coup. Je me disais : «Vraiment ? Ils me choisissent, moi ?» Eh bien oui! Parfois il faut se faire confiance et croire en soi. Maintenant, une chose est certaine… vous allez assurément me relire dans le futur!

 

Un merci tout spécial à Pierre Jacques pour les occasions offertes. Et, également, un gros merci aux professeurs qui ont su voir un certain potentiel en ma plume.