Don de corps à la science, pour l’enseignement et la recherche

Grâce aux dons de corps, les étudiants de différents programmes collégiaux et universitaires des sciences de la santé peuvent suivre un cours pratique en lien avec l’anatomie humaine dans leur discipline et pratiquer les différentes manoeuvres rattachées à leurs spécialités.

Qui sont les bénéficiaires du don de corps?

Les dons de corps offrent aux étudiants et aux professionnels de diverses disciplines du domaine de la santé la possibilité de recevoir un enseignement pratique. En voici quelques exemples :

  • Les étudiants en médecine bénéficient d’un enseignement pratique sur le corps humain dans le cadre de nombreux cours universitaires, par exemple lors d’un cours d’anatomie humaine pour pratiquer la dissection;
  • Les médecins résidents de nombreux programmes universitaires peuvent pratiquer différentes manoeuvres rattachées à leurs spécialités chirurgicales ou dans d’autres disciplines telles que l’anesthésiologie, la psychiatrie, la radiologie et la médecine d’urgence;
  • Les étudiants de différents programmes universitaires et collégiaux des sciences de la santé peuvent suivre un cours pratique d’anatomie humaine dans leurs disciplines;
  • Les étudiants en Techniques de thanatologie peuvent pratiquer différents traitements de préservation ou de soins reliés à la présentation des défunts.

Y a-t-il un âge limite pour donner un corps?

Non. Toute personne, peu importe l’âge, peut être considérée comme un donneur potentiel (consentement de l’autorité parentale ou du tuteur requis pour un mineur de moins de 14 ans). C’est à la suite du décès que certains critères d’acceptation seront évalués.

Y a-t-il des frais liés au don de corps?

Généralement, il n’y a aucun frais encouru pour les familles des donneurs, sauf :

  • Si la distance parcourue pour prendre possession du corps est supérieure aux paramètres établis par les établissements d’enseignement (McGill : 80 km, les autres institutions : 250 km);
  • Si la famille désire une cérémonie religieuse ou une inhumation dans un lieu particulier, celle-ci doit faire elle-même les arrangements, et ce, à ses frais.

Y a-t-il des critères d’exclusion?

Sauf pour le Collège de Rosemont, qui accepte généralement tous les corps, les critères d’exclusion sont les suivants :

  1. Le corps doit être en bon état de conservation. Le transport vers l’institution doit s’effectuer dans les 48 heures suivant le décès; ce délai peut être prolongé si la réfrigération est possible, ou diminué en période de canicule.
  2. Le corps ne doit pas avoir été embaumé ou autopsié.
  3. Le corps doit être celui d’un adulte d’un poids normal compte tenu de la taille (moins de 200 livres) et ne doit pas avoir été trop déformé par la maladie (membres recroquevillés, etc.).
  4. Le corps ne doit pas être celui d’une personne brûlée ou ayant subi un accident majeur.
  5. Le corps ne doit pas être celui d’une personne qui est décédée d’une maladie contagieuse ou d’un ictère prononcé (Hépatites A/B/C, SIDA, septicémie, choc septique, SARM, SRAS, C. difficile, etc.).
  6. La distance à parcourir (McGill : 80 km, Laval : 250 km) ne doit pas être supérieure aux paramètres des établissements d’enseignement.Si la distance est supérieure aux paramètres des établissements, et que les proches tiennent à donner le corps quand même, des frais de transport pour l’excédent seront demandés aux familles.

Pour les personnes ayant signé l’autocollant au dos de leur carte d’assurance maladie, afin de consentir à faire un don d’organes et de tissus à leur décès (Régie de l’assurance maladie du Québec), seul le Collège de Rosemont pourrait accepter les corps sur lesquels des organes ont été prélevés.

Les seuls motifs de refus pour le Collège de Rosemont sont :

  • fermeture durant le temps des Fêtes et la période estivale
  • besoins comblés (aucune place disponible)
  • corps déjà embaumé ou personne décédée atteinte d’une maladie à surveillance particulière ou dont le cadavre ne peut être embaumé (tuberculose, maladie de Creutzfeldt-Jakob, botulisme, choléra, fièvre Jaune, maladie du charbon, fièvre hémorragique virale, peste et variole).

S’il y a refus à tous les endroits, la famille doit s’assurer de procéder à l’inhumation ou à la non-réclamation du corps. S’il y a non-réclamation du corps, ce dernier sera inhumé en fosse commune et le ministère de la Santé et des Services sociaux défraiera les couts.

Est-ce que le donneur pourra être exposé au salon funéraire?

Non, puisqu’il doit être pris en charge par un établissement d’enseignement généralement dans les 24 à 48 heures suivant le décès et que le corps doit répondre aux critères d’acceptation établis par les institutions d’enseignement.

Est-ce que le don de corps est possible en région éloignée?

Oui, s’il respecte les critères établis par les établissements d’enseignement (exemple : distance à parcourir de l’établissement où se trouve le corps à l’institution d’enseignement désignée).

Comment se fait l’attribution des corps?

Le choix de l’institution d’enseignement est basé sur les volontés du défunt ou la décision de sa famille. Si aucune institution d’enseignement n’est particulièrement visée, l’attribution se fera selon la distance à parcourir pour diriger le corps à une institution d’enseignement et le respect des critères à la question « Y a-t-il des critères d’exclusion? ».

Est-ce que l’identité du donneur sera dévoilée?

Non. Le don de corps est un geste anonyme. Les coordonnées sont connues et transmises pour fin de gestion aux autorités compétentes seulement. Pour leur part, les étudiants doivent respecter un code d’éthique portant sur le respect du corps, et le nom du donneur demeure anonyme.

La famille ou les proches peuvent-ils s’opposer à une telle décision?

Il est très important de faire connaitre, aux membres de sa famille et à son entourage, son choix relativement au don de corps, et de leur faire part d’une décision à ce sujet. La famille et les proches avec qui la personne désirant donner son corps en aura discuté pourront ainsi parler en son nom, confirmer son consentement au moment de son décès et respecter sa volonté.

Le consentement à un don de corps devrait être respecté par la famille et les proches. C’est pour cette raison qu’il faut informer ses proches d’une telle décision et signer la carte de consentement. De plus, la personne désirant faire don de son corps à son décès peut faire inscrire son consentement dans son testament ou son mandat en cas d’inaptitude.

Après un décès, même sans un consentement, un membre de la famille ou des proches peuvent-ils faire don d’un corps?

À moins d’avis contraire, la famille peut adresser une demande auprès des professionnels de la santé lorsque survient le décès, afin qu’ils entament la démarche du don de corps selon les procédures établies en remplissant un formulaire à cet effet.

Que faire lors d’un décès?

  1. Si le décès survient à l’hôpital ou dans un établissement de santé et de services sociaux :Les membres de la famille, ou les proches, doivent mentionner au personnel soignant que la personne décédée a consenti au don de corps à la science. Le personnel de l’établissement de santé complètera les fiches de critères de chaque institution d’enseignement contenues dans le Guide don de corps à la science élaboré par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Les professionnels de la santé connaissent déjà cette démarche et ont en leur possession ce guide. Si une ou plusieurs institutions d’enseignement peuvent accepter le don de corps, le choix revient aux membres de la famille ou aux proches de la personne décédée. Il est de la responsabilité de l’établissement de santé de communiquer avec l’institution d’enseignement.
  2. Si le décès survient à domicile :Les membres de la famille, le médecin soignant ou les proches doivent contacter l’institution d’enseignement de leur choix afin de déclarer le décès au responsable du programme de don de corps à la science. Si le décès survient en dehors des heures d’ouverture de l’institution d’enseignement, les proches doivent contacter l’entrepreneur funéraire de l’institution où ils désirent faire le don de corps, soit :
    • Collège de Rosemont: Magnus Poirier (514 727-2847)
    • Université McGill: Blythe Bernier (514 495-8082)
    • Université Laval: Lépine Cloutier (418 529-3371)
    • Université de Sherbrooke: L‘Estrie (819 564-5370)
    • Université du Québec à Trois-Rivières: se référer à l’UQTR (819 376-5011, poste 3990)

Ces entrepreneurs funéraires entreposeront temporairement le corps en attendant de connaitre la décision de l’institution d’enseignement. Lors du prochain jour ouvrable, les membres de la famille, ou les proches, devront contacter l’institution d’enseignement de leur choix afin de déclarer le décès au responsable du programme de don de corps à la science.

Comment dispose-t-on des corps après étude?

Les institutions d’enseignement peuvent disposer du corps sur une période pouvant aller de plusieurs mois à quatre ans (Collège de Rosemont : environ 1 à 3 mois). Par la suite, le corps est incinéré et les cendres sont inhumées dans un cimetière désigné, et ce, aux frais de l’institution d’enseignement (Le Collège de Rosemont offre aussi la remise de l’urne contenant les cendres, aux membres de la famille ou aux proches, sans frais). Certaines institutions célèbrent une messe à la mémoire des donneurs, à laquelle les familles sont invitées à assister (Non-applicable pour le Collège de Rosemont).

D’autres dons pour la recherche

Banque d’yeux
  • Hôpital Maisonneuve-Rosemont
    5689, boulevard Rosemont
    Montréal (Québec) H1T 2H1
    514 252-3886 ou 514 252-3400
  • Centre hospitalier de l’Université Laval (CHUQ)
    2705, boulevard Laurier
    Québec (Québec) G1V 4G2
    418 654-2702
Don du cerveau
  • Hôpital Douglas
    514 761-6131
  • Contact : Madame Danielle Cécyre
Liste des institutions d’enseignement
  • Collège de Rosemont
    514 376-1620, poste 7328
  • Université McGill, Montréal
    514 495-8082 ou 514 398-6335
  • Université Laval, Québec
    418 656-2131, poste 4581
  • Université du Québec à Trois-Rivières
    819 376-5011, poste 3990
  • Université de Sherbrooke
    819 564-5370

Pour en savoir plus

Services Québec
514 644-4545 pour la région de Montréal
418 644-4545 pour la région de Québec
1 877 644-4545 (sans frais) pour ailleurs au Québec


Programme en lien avec l’article

171.A0

Techniques de thanatologie

VOIR LE PROGRAMME Voir le programme
Portes Ouvertes Portes ouvertes Élève d’un jour Élève d’un jour

Vous aimerez aussi