Étudier en acupuncture, qu’est-ce que ça représente?

D’où proviennent les candidats au programme Acupuncture? Quelle est la nature du défi pour chacun, selon ses formations antérieures? Combien d’heures d’études faut-il prévoir? Comment concilier les études avec son travail ou sa vie familiale ?

Clientèle étudiante

Le SRAM transmet au registraire de 170 à 200 demandes par année concernant le programme Acupuncture, demandes provenant principalement de candidates féminines.

De ce nombre, 70 étudiants, femmes et hommes, seront admis, formant une clientèle assez hétérogène et principalement âgée de plus de 26 ans.

Une clientèle hétérogène au niveau de la formation et des autres caractéristiques socioéconomiques

Selon nos données, environ 50 % des candidats inscrits proviennent du secteur de la santé: soins infirmiers, réadaptation physique, massothérapie et intervention sociale sont les formations qui ressortent le plus. L’autre 50% provient de secteurs non médicaux. La moyenne d’âge étant de plus de 30 ans, nous constatons également que les élèves sont majoritairement des adultes scolarisés, parfois encore actifs sur le marché du travail et, dans certains cas, avec des responsabilités familiales. De façon plus spécifique, il ressort qu’en moyenne, 76 % des étudiantes et des étudiants inscrits en première session travaillent moins de 15 heures par semaine, ce qui a habituellement peu d’impact sur la réussite de leur projet d’études.

Collège de Rosemont - Acupuncture

Origines de la clientèle étudiante

Un défi différent selon les formations antérieures

Selon les formations antérieures des candidats, nous pourrions regrouper 3 grands profils:

  1. Les étudiants en provenance du secondaire ou les étudiants changeant de programme en début de formation collégiale. Ces étudiants acceptent l’énorme défi de réussir tous les cours du DEC, formation générale et formation spécifique, soit entre 42 à 55 heures d’étude par semaine. C’est pourquoi nous exigeons, au moment de la sélection, un excellent dossier scolaire en plus des qualités requises pour la profession; les candidats doivent également faire preuve de maturité.
  2. Les étudiants ayant déjà obtenu un DEC qui ne proviennent pas du domaine médical. Ces étudiants opèrent souvent un changement de carrière et maintiennent en partie leur emploi pendant la durée de leurs études. Ils se concentrent sur les cours de formation spécifique, de 28 à 40 heures d’étude par semaine, selon les sessions. Le défi est de développer à la fois une compréhension de deux formes de médecines (acupuncture et biomédecine) tout en apprenant une approche corporelle. Là encore, nous exigeons un bon dossier scolaire en plus des qualités requises pour la profession. Il est important d’avoir la disponibilité nécessaire pour accorder la priorité à ses études.
  3. Les étudiants ayant obtenu un DEC, qui proviennent du domaine médical. Ces étudiants semblent avoir le parcours le plus allégé. Ils suivent principalement les cours d’acupuncture et, selon leur formation antérieure, on peut leur reconnaitre une partie plus ou moins importante des cours des disciplines contributives: biologie, psychologie, gestion d’un bureau… Le défi consiste surtout à intégrer une vision médicale très différente de celle à laquelle ces professionnels sont habitués (médecin, infirmière, physiothérapeute, ostéopathe, massothérapeute). Comme le nombre d’heures de formation oscille entre 17 à 24 heures par semaine, et que la place du travail peut demeurer importante pour ces candidats, la conciliation travail-études doit être bien évaluée. Ces candidats possèdent habituellement un bon dossier scolaire et sont familiers avec la relation thérapeutique. Il leur faut démontrer de la souplesse et de l’ouverture d’esprit.
Collège de Rosemont - Acupuncture

La grille des cours du programme


Programme en lien avec l’article

112.A0

Acupuncture

VOIR LE PROGRAMME Voir le programme
Portes Ouvertes Portes ouvertes

Vous aimerez aussi