Portail Rosemont
Structure d'un programme collégial 
Admission et inscription 
Qu'est-ce que la cote R? 
Tremplin DEC 
Formations préuniversitaires 
Formations techniques 
Acupuncture 
Technologie d'analyses biomédicales 
S’inscrire à Rosemont c’est opter pour... 
Grille de cours 
Nature du travail 
Attitudes professionnelles 
Techniques d'inhalothérapie 
Soins infirmiers 
Audioprothèse 
Techniques de thanatologie 
Techniques d'aménagement et d'urbanisme 
Techniques de recherche sociale 
Techniques de comptabilité et de gestion 
Gestion de commerces 
Techniques de bureautique, Microédition et hypermédia 
Informatique de gestion (programmation) 
Gestion de réseaux informatiques 
Parcours de continuité DEP- DEC Soutien informatique 
Spécialisations POSTDEC 
Cégep à distance 
Stages Alternance travail-études 
Alliance Sport-Études 
Mobilité internationale 
Résidence Campus Rosemont 
Élève d'un jour 
Portes ouvertes 
Journée d'accueil des nouveaux admis 
Tout savoir sur la rentrée 

Analyses biomédicales (140.C0)



TAUX DE PLACEMENT DES DIPLÔMÉS
de 2014 à 2015
97 %* Salaire en 2014-201521,54 $ l'heure Admission SRAM - Automne 2017 92 admis sur 160 demandes
Conditions d’admission
Diplôme d’études secondaires (DES) ou diplôme d’études professionnelles (DEP) et satisfaire aux conditions du régime des études collégiales en vigueur.

Le candidat référé par OPTMQ doit prendre connaissance de la procédure et des exigences d'admission et veiller à en respecter les conditions en consultant le site du Service régional d'admission du Montréal métropolitain (SRAM). Il doit présenter sa demande d'admission au SRAM au plus tard, le 1er mars pour la session d'automne.

Préalables exigés

Mathématiques : CST 5e ou TS 4e ou SN 4e ou 436
Chimie : 5e secondaire ou 534
Physique : 5e secondaire ou 534

CritèreS de sélection

La sélection s'effectue sur la base de l'excellence du dossier scolaire.

Couts

180$ par session pour les étudiants à temps plein

D'autres frais s'ajoutent pour l'achat du matériel scolaire (fichier PDF).
Qu’est-ce que la cote R?

Nouveau programme!

Cette formation a été révisée à l'hiver 2017. Elle permet une meilleure expertise pratique et technologique dans les divers domaines du milieu de la santé

 

 *La mise en place d'Optilab vient modifier la réalité du marché du travail des futurs diplômés. Plusieurs devront travailler en laboratoires privés, dans le milieu pharmaceutique ou dans des laboratoires de recherche.

 


Pôle santé à Rosemont

L'incontournable pour une approche interdisciplinaire

 

Rosemont est le seul collège à offrir une aussi grande possibilité de collaborations et de projets multidisciplinaires avec d'autres techniques de la santé.

 

Le Collège travaille à la mise en place de la Coop de solidarité santé de Montréal où les étudiants des programmes en santé pourront offrir des soins à la communauté:

 

 

Le centre de prélèvement de la Coop, première phase du projet, permettra aux étudiants en Technologie d'analyses biomédicales d'y réaliser des stages dès la fin de leur première année dans le programme.


Découvrez la profession de technologiste biomédical grâce à cette vidéo produite par un partenaire du Collège de Rosemont: le Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine!

 

Définition

 

Les technologistes médicaux sont des professionnels œuvrant dans le domaine de la biologie médicale. Par leurs interventions, notamment la réalisation d’analyses de laboratoire, ils contribuent de façon directe, ou parfois indirecte, à l’établissement d’un diagnostic médical et au suivi thérapeutique des clientèles. Ils participent ainsi à la prévention de la maladie, au maintien et à l'amélioration de la santé de la population.

 


Nature du travail

 

  • Obtenir un prélèvement de liquides biologiques ou de tissus anatomiques
  • Effectuer des analyses et des examens sur les échantillons
  • Faire le traitement des résultats, consigner l’information nécessaire à leur interprétation et à leur validation et les transmettre au prescripteur
  • Procéder aux contrôles de la qualité (échantillons, colorations, réactifs, appareils, etc.)
  • Archiver les résultats et les échantillons
  • Assurer le bon fonctionnement et l'entretien de l’appareillage et de l'équipement
  • Actualiser des techniques existantes ou mettre au point de nouvelles techniques
  • Contribuer à l’organisation des soins et des services par leur participation à l’équipe multidisciplinaire
  • Donner de la formation au personnel médical, aux stagiaires et, à l’occasion, à la clientèle ou à d’autres personnes

 

Deux spécialisations possibles (attestations d'études collégiales (AEC))

 

 

Une entente‑cadre avec le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (AEC en Cytotechnologie) et avec le Centre hospitalier universitaire Sainte‑Justine (AEC en Cytogénétique clinique), permet à ceux et celles qui se spécialisent en Cytotechnologie et en Cytogénétique clinique d’acquérir une formation des plus complètes, supervisée et donnée par des médecins spécialistes et des technologistes. Le cytotechnologiste procède uniquement aux analyses de cytologie.

 

Perspectives professionnelles

 

  • Technologiste en laboratoire médical
  • Coordonnateur technique
  • Chef technicien spécialiste
  • Responsable de laboratoire
  • Technicien en autopsies
  • Cytotechnologiste

 

Milieux de travail

 

  • Centres hospitaliers

  • Centres de recherche et de biotechnologie

  • Cliniques médicales

  • Industries pharmaceutiques

  • Laboratoires d’hygiène

  • Laboratoires de maisons d’enseignement

  • Entreprises spécialisées dans la production et la vente d’équipement médical

  • Laboratoires médicaux privés

  • C.L.S.C.

 

Qualités et aptitudes requises

 

  • Intérêt pour les sciences (surtout la biologie et la chimie)
  • Esprit d’analyse et de synthèse
  • Logique et jugement
  • Honnêteté, discrétion
  • Sens des responsabilités, de l’organisation
  • Autonomie, esprit d'initiative
  • Ordre, minutie et patience
  • Dextérité
  • Aptitude à communiquer tant à l’oral qu’à l’écrit

 

Description des cours (fichier PDF)