Tiret-equerre_blanc

Le pôle Gestion et technologies, pour un

métier d’avenir.

Découvre des programmes qui mènent à un emploi valorisé sur le marché du travail. Reçois du contenu en primeur au sujet du programme qui te ressemble!

Découvre un programme qui te ressemble

Informe-toi sur les

professions d’avenir

Tirets-trio 3

Choisir le pôle Gestion et technologies, c’est s’offrir un programme dans un domaine d’avenir. Avec des formations qui suivent l’évolution des compétences requises, les perspectives d’emploi sont toujours au rendez-vous.

Panels de discussion sur les métiers d’avenir

Nous avons rencontré nos experts pour en apprendre davantage sur les métiers en gestion et technologies.

Collège de Rosemont - Aménagement et urbanisme
Collège de Rosemont - Bureautique, Microédition et hypermédia
Bureautique, Microédition et hypermédia
Collège de Rosemont - Informatique - Développement d’applications Web et mobiles
Informatique - Développement d’applications Web et mobiles
Collège de Rosemont - Pôle gestion et technologies
Informatique - Réseautique : sécurité et virtualisation
Portrait_GT_TRGD
Recherche et gestion de données

Questions fréquentes

Question 1 : Quelles sont les différentes professions qui seront à ma portée lorsque j’aurai obtenu mon diplôme en Techniques d’aménagement et d’urbanisme?

Le programme Techniques d’aménagement et d’urbanisme forme des étudiants afin qu’ils acquièrent différentes compétences de savoir-être et de savoir-faire dans diverses disciplines. Cette approche favorise l’accès à des emplois dans multiples milieux se déclinant en trois secteurs. 

D’abord, le secteur public qui comprend le milieu municipal et les ministères, notamment. Le milieu municipal est l’un des plus convoités par les étudiants du programme. Ceux-ci y trouvent des emplois d’inspecteurs municipaux qui les amènent à délivrer différents permis, par exemple.  

Il y a ensuite le secteur privé qui propose plusieurs emplois comme consultants en aménagement, en urbanisme ou en ingénierie. Le secteur privé comprend aussi des firmes d’arpentage qui accueillent des diplômés. 

Finalement, plusieurs organismes du secteur communautaire s’intéressent à l’aménagement du territoire. 

Les possibilités étant nombreusesle programme est conçu de manière à bien former les étudiants pour qu’ils puissent répondre adéquatement aux exigences particulières de ces différents secteurs. 

Question 2 : Quelles sont les qualités recherchées sur le marché du travail?

En plus des connaissances et des compétences acquises dans le programme, tu devras faire preuve de savoir-être. Selon l’emploi que tu occuperas, tu devras communiquer adéquatement avec les citoyens et les clients, être capable d’analyser, de prendre des décisions, de travailler en équipe, d’être autonome, de t’organiser, d’être créatif et persévérant. Tu devras faire preuve d’une grande capacité d’adaptation, puisque chaque situation a son contexte et ses particularités auxquels tu devras t’ajuster. Au cours de ta formation, tu seras d’ailleurs appeléà développer cette habileté. 

Question 3 : À quoi ressemble une journée type en aménagement et urbanisme?

Pour une personne qui travaille dans une grande municipalité et dont le travail consiste à valider les permis de construction qui ont été délivrés, elle doit s’assurer que les constructions respectent les permis qui ont été émis. Elle reçoit une série d’inspections à réaliser sur le terrain, puis elle va à la rencontre des entrepreneurs ou des citoyens et s’assure que tout est fait dans les règles et en respect des permis délivrés. Elle doit ensuite rédiger des rapports d’inspection, parfois même des rapports d’infraction pour lesquels elle devra effectuer un suivi ou même se rendre à la cour si le dossier est plus litigieux. 

Le secteur public, dans une petite municipalité, amène beaucoup plus de diversité. Tu dois alors toucher à tout! Tu peux répondre à des questions générales, remplir des permis, faire des inspections, vérifier des problématiques, répondre aux besoins variés de la population, etc. 

Au privé, chaque dossier est différent. Un jour, tu pourrais faire des inspections et des vérifications sur le terrain et, le lendemain, être appelé à créer des plans techniques sur un logiciel spécialisé pour monter un projet de développement ou de construction. Le jour suivant, tu pourrais participer à la rédaction d’un nouveau règlement municipal. C’est donc très diversifié!

Question 4 : Quelle est la situation de l’emploi dans le domaine? Est-ce que je pourrai me trouver un emploi facilement?

Depuis les dernières années, les étudiants n’ont pas de difficulté à se trouver un emploi. Le défi, c’est de déterminer ce que tu as envie de faire! Tant dans le secteur public que dans le secteur privé, le marché de l’emplois est favorable.  

Question 5 : Est-ce que le domaine s’est transformé avec la pandémie de la COVID-19?

Une bonne partie des travailleurs effectuent du télétravail. Par contre, tous les suivis sur le terrain peuvent être maintenus.  

La pandémie a amené un surplus de travail dans certaines régions. 

Question 6 : Est-ce que ces emplois sont bien rémunérés?

Le salaire varie beaucoup selon le secteur et même d’une municipalité à l’autre. Dans une municipalité rurale, le salaire sera certainement inférieur à celui obtenu dans un arrondissement de Montréal, par exemple. Selon la convention collective dla métropole, le salaire de départ s’élève à 50 000 $ par année, tout de suite après l’obtention du DEC. Il pourrait atteindre jusqu’à plus de 70 000 $ par année avec l’expérience et les années d’ancienneté. En milieu rural, le salaire de départ varie entre 40 000 $ et 50 000 $ par année. Dans le public, d’autres bénéfices sociaux s’ajoutent au salaire: des congés, des vacances, des assurances collectives, un fonds de pension, etc.  

Au privé, les avantages sociaux sont rarement offerts. Le salaire horaire est similaire à celui obtenu au public, mais le nombre d’heures travaillées est supérieur. Il peut y avoir des primes pour le temps supplémentaire, mais le temps consacré au travail sera plus grand. Tout dépend de ce que tu cherches ! 

Question 7 : Est-ce que le travail s’effectue seul ou en équipe?

Ça dépend de la tâche à accomplir. Les inspections et les suivis de chantiers sont parfois réalisés en duo. Plusieurs tâches s’effectuent de manière individuelle avant d’être partagées en équipe. Il faut souvent travailler en collaboration avec d’autres professionnels comme des ingénieurs et des architectes, notamment.  

Question 8 : Quelle est la différence entre l’approche du programme technique et celle de l’université?

Le baccalauréat enseigne davantage les connaissances et la théorie de ce qu’est l’urbanisme, par exemple, alors que la technique enseigne les compétences, l’apprentissage du savoir-faire. Le technicien aura acquis des connaissances théoriques également, mais il sera aussi capable de faire quelque chose avec ces connaissances.  

La technique amène les étudiants à savoir faire ce qui est demandé sur le marché du travail: faire des plans ou des analyses règlementaires, préparer un plan d’action, faire des inventaires terrain, prendre des mesures sur le terrain, etc.  

Si tu souhaites poursuivre à l’université, la technique t’y préparera très bien; tu auras déjà trois ans d’expérience dans le domaine ! Aussi, pour atteindre l’université, la technique est très stimulante puisque les apprentissages sont pratiques, concrets et utiles à court terme.

Question 9 : Quelles sont les perspectives universitaires possibles?

Il y a énormément de possibilités! C’est important de savoir qu’un diplôme d’études collégiales (DEC), qu’il résulte d’études préuniversitaires ou techniques, agit en quelque sorte comme un passeport qui donne accès aux études universitaires. Donc, avec un DEC, c’est possible de poursuivre ton cheminement dans une multitude de programmes universitaires, selon les préalables requis et les résultats scolaires obtenus au cégep. 
 
Parmi les programmes plus spécifiquement reliés aux domaines de l’aménagement et de l’urbanisme, on peut penser aux avenues suivantes: urbanisme, étude de l’environnement, géographie, géomatique, droit, architecture de paysage, gestion publique, génie civil, génie de la construction, etc. 

Les certificats permettent aussi d’aller chercher une spécialisation à temps partiel et de travailler parallèlement. On pourrait par exemple étudier en gestion des services municipaux ou en planification territoriale et gestion de risques. 

Il existe plusieurs autres programmes universitaires accessibles. Consulte ta conseillère d’orientation pour évaluer les différentes possibilités! 

Question 10 : Combien de temps devrai-je étudier de plus si je poursuis à l’université?

Il existe certaines reconnaissances d’acquis vers l’université, notamment dans le programme d’urbanisme. Selon l’université et le programme choisis, il est donc possible de se voir reconnaitre certains cours réussis au collégial. Dans ce cas, l’université peut reconnaitre jusqu’à l’équivalent d’une année d’étude. Cette durée varie d’un programme à l’autre, et d’une université à l’autre. Plus le programme universitaire est relié au domaine d’études collégiales, plus l’étudiant a de chance de voir ses cours crédités.  
 
La reconnaissance des acquis peut aussi varier selon les résultats scolaires de l’étudiant. Ainsi, plus la cote de rendement au collégial est élevée (cote R), meilleures sont les chances de bénéficier pleinement de la reconnaissance des acquis.

Question 11 : Une fois admis au Collège de Rosemont, est-ce que je pourrai recourir au Service d’orientation scolaire pour évaluer mes possibilités?

Oui, tout au long de ton parcours collégial, tu pourras rencontrer les conseillères d’orientation pour observer tes possibilités professionnelles, donc sur le marché du travail après le DEC, ou pour évaluer tes possibilités universitaires et voir un peu plus clair au niveau de la reconnaissance des acquis, des préalables et des programmes compatibles avec toi.

Question 12 : Afin de poursuivre des études universitaires dans un programme précis, est-ce possible d’ajouter des cours préalables à mon horaire ?

Oui! Tu dois alors rencontrer l’aide pédagogique individuelle (API) responsable du programme Techniques d’aménagement et d’urbanisme et lui faire part de ton objectif. L’API pourra donc s’assurer d’ajouter les cours nécessaires à ton horaire.

Question 1 : Quelles sont les différentes professions qui seront à ma portée lorsque j’aurai obtenu mon diplôme en Techniques de bureautique, Microédition et hypermédia?

Les possibilités sont très variées! Le programme comprend un volet associé au soutien administratif, mais il comprend aussi une spécialisation en microédition et hypermédia qui permet de pousser beaucoup plus loin le travail de bureautique et de toucher à des tâches d’infographie, de mise en page, de multimédia, de graphisme ou des tâches liées aux sites Web, etc. 
 
Ces emplois demandent une grande polyvalence, puisque les tâches sont très diversifiées.  
 
Les professions d’adjointe en ligne et d’adjointes virtuelles sont aussi de plus en plus populaires. Elles te permettent notamment de travailler de manière autonome et de diversifier tes mandats.

Question 2 : Dans quels milieux pourrai-je travailler?

Partout où il y a un bureau, il y a de la bureautique! Tu pourras travailler dans les petites, moyennes et grandes entreprises, dans les ministères, les organisations privées ou le milieu caritatif, entre autres

Question 3 : Comme les milieux de travail sont diversifiés, quelles sont les tâches communes que je serai appelé à réaliser?

Pour le volet bureautiquetu seras appelé à effectuer la gestion du courrier et des courriels, à organiser des réunions et des rencontres, à concevoir, à produire et à mettre en page divers documents administratifs (des lettres, des procès-verbaux, des rapports, etc.). Tu devras donc maitriser tous les logiciels de la suite Office. 

Pour le volet microédition et hypermédia, tu réaliseras entre autres des tâches reliées au traitement d’images ou à la mise en page de documents spécifiques (affiches, dépliants, magazines, brochures, journaux, etc.).  

Dans une même journée, tu passeras d’une tâche à l’autre et tu travailleras avec plusieurs logiciels distincts. La gestion de projets occupera donc une place importante dans ta profession.  

Question 4 : Quelle est la situation de l’emploi dans le domaine? Est-ce que je pourrai me trouver un emploi facilement?

Oui, il y a une pénurie de main-d’œuvre en ce moment dans le domaine du soutien administratif. Les étudiants sont sollicités pour des emplois à temps partiel dès leur première ou leur deuxième session au Collège ! Les employeurs misent beaucoup sur la formation à long terme afin de favoriser la rétention du personnel à la suite des études. Les étudiants ont la chance d’acquérir de l’expérience tout en poursuivant leur formation.  

Aussi, au cours de ta formation, tu auras l’occasion de réaliser des stages en alternance travail-études durant l’été. Tu pourras alors accumuler jusqu’à six mois d’expérience concrète de travail, et plusieurs conservent leur emploi une fois leurs stages complétés. 

Tout au long de ta formation, tu réaliseras également des projets réels pour lesquels tu seras mis en relation avec différents clients. Tu seras alors bien préparé au marché du travail et tes compétences seront très convoitées. 

Question 5 : Est-ce que le domaine s’est transformé avec la pandémie de la COVID-19?

Oui et non 😊 Le domaine de la bureautique est déjà bien ancré dans les technologies. Au Collège, tous les cours du programme, ou presque, se déroulent dans des classes dotées d’ordinateurs. Les étudiants sont donc déjà très habitués et deviennent même des facilitateurs et des formateurs dans les milieux de travail, quant à l’utilisation de certaines technologies enseignées dans le cadre des cours!  

Ce qui est différent, c’est le fait de toujours communiquer et travailler à distance. Les milieux ont dû intégrer davantage l’utilisation des outils collaboratifs. Heureusement, les étudiants du Collège emploient déjà ces technologies alors c’est très facile pour eux d’intégrer le marché du travail. 

Question 6 : Quels sont les avantages du programme technique par rapport au programme d’éducation professionnelle (DEP)?

La formation technique permet d’atteindre des postes de plus haut niveau, comprenant plus de responsabilités. Les possibilités d’avancement sont donc plus grandes. Cela s’explique notamment par la quantité de cours spécialisés offerts dans le programme dont la durée est de trois ans.  

Le programme Techniques de bureautique, Microédition et hypermédiaest plus complet et propose une spécialisation en microédition et en hypermédia qui est plus développée que dans le DEP. Elle offre également des cours de formation générale (français, anglais, philosophie, éducation physique et cours complémentaires) qui contribuent à former le citoyen en devenir.  

Le Collège a réalisé une entrevue avec une spécialiste du recrutement d’adjoints et d’adjointes qui aborde cette question. À lire sur notre site Web! 

Question 8 : Quelles sont les qualités requises dans le domaine?

En travaillant de ce domaine, il est nécessaire d’avoir une grande capacité d’adaptation 

Tu devras être minutieux et soucieux du détail, que ce soit dans l’organisation des éléments, la présentation ou la révision linguistique. En plus des cours de la formation générale en français, le programme Techniques de bureautique, Microédition et hypermédia comprend deux cours de production de textes en français et trois cours en langue anglaise (production de texte, communication orale et traduction). 

Tu devras aussi être autonome et savoir bien gérer ton temps et tes priorités. 

Question 9 : Est-ce que ces emplois sont bien rémunérés?

Actuellement, les étudiants reçoivent un salaire moyen de départ se situant autour de 40000 $ par année. Ce salaire varie selon le milieu de travail et le type de poste de la personne. Plus le poste comprend de responsabilités, plus le salaire sera élevé.

Question 10 : Quels sont les horaires de travail?

L’horaire est assez traditionnel. Les adjoints et les adjointes travaillent généralement de 9h à 17h, du lundi au vendredi. De plus en plus, les entreprises proposent un horaire flexible et le télétravail permet un réaménagement du temps de travail. Bien sûr, selon les milieux, l’horaire peut varier.

Question 11 : Quelles sont les perspectives universitaires possibles?

Il y a énormément de possibilités! C’est important de savoir qu’un diplôme d’études collégiales (DEC), qu’il résulte d’études préuniversitaires ou techniques, agit en quelque sorte comme un passeport qui donne accès aux études universitaires. Donc, avec un DEC, c’est possible de poursuivre ton cheminement dans une multitude de programmes universitaires, selon les préalables requis et les résultats scolaires obtenus au cégep. 
 
Parmi les programmes plus spécifiquement reliés au domaine de la bureautique, on peut penser au design graphique, à la famille des communications (relations publiques, communication et stratégies de production culturelle médiatique, organisation évènementielle, etc.), à la gestion des ressources humaines, à l’administration des affaires (management, markéting). Il existe aussi des certificats en rédaction professionnelle ou en gestion de projets. 

Les certificats permettent d’aller chercher une spécialisation à temps partiel et de travailler parallèlement. 

Il existe plusieurs autres programmes universitaires accessibles. Consulte ta conseillère d’orientation pour évaluer les différentes avenues!

Question 12 : Une fois admis au Collège de Rosemont, est-ce que je pourrai recourir au Service d’orientation scolaire pour évaluer mes possibilités?

Oui, tout au long de ton parcours collégial, tu pourras rencontrer les conseillères d’orientation pour observer tes possibilités professionnelles, donc sur le marché du travail après le DEC, ou pour évaluer tes possibilités universitaires et voir un peu plus clair au niveau de la reconnaissance des acquis, des préalables et des programmes compatibles avec toi.

Question 13 : Afin de poursuivre des études universitaires dans un programme précis, est-ce possible d’ajouter des cours préalables à mon horaire ?

Oui! Tu dois alors rencontrer l’aide pédagogique individuelle (API) responsable du programme Techniques de bureautique, Microédition et hypermédia, et lui faire part de ton objectif. L’API pourra donc s’assurer d’ajouter les cours nécessaires à ton horaire.

Question 1 : Quelles sont les différentes professions qui seront à ma portée lorsque j’aurai obtenu mon diplôme en Techniques de comptabilité et de gestion?

Toutes les entreprises ont besoin de techniciens en comptabilité et gestion ; elles doivent produire des paies et faire connaitre leurs revenus et leurs dépenses. Tu auras donc plusieurs possibilités et tu pourras travailler dans un milieu qui te plait. 😊 

Question 2 : Dans quels milieux pourrai-je travailler?

Selon tes intérêts, tu pourrais travailler dans un centre sportif, un ministère, un restaurant, un hôpital, un cabinet de comptables, une école, un centre de la petite enfance, etc. L’éventail des possibilités est très large! Évidemment, chaque milieu a ses particularités. Dans certains endroits, tu seras par exemple appelé à faire uniquement de la comptabilité alors que dans d’autres lieux, tu réaliseras des tâches plus variées. 

Question 3 :  À quoi ressemble une journée type dans le domaine? 

Les emplois en comptabilité se déroulent généralement de jour pour suivre le même horaire que les fournisseurs et les clients de l’entreprise. Évidemment, selon le milieu que tu auras choisi, la journée pourra être bien différente! Si tu travailles pour la Sureté du Québec ou pour un hôpital, tu évolueras dans des univers bien distincts 😊 Par contre, où que tu sois, les tâches de comptabilité seront similaires. La plupart du temps, tu organiseras le plan de ta journée, planifieras tes objectifs, gèreras ton temps et ton travail et atteindras tes objectifs. 

Question 4 : Quelle est la situation de l’emploi? Est-ce que j’arriverai à me trouver un emploi facilement? 

Tous les diplômés arrivent à se trouver un emploi. Il y a tellement de demandes! Toutes les entreprises ont besoin de personnel qualifié en comptabilité. Plusieurs étudiants décident de poursuivre à l’université, dans différents domaines. Il y a donc une pénurie de techniciens actuellement. 

Parmi les emplois les plus recherchés en 2021, on trouve les professions suivantes, reliées au domaine de la gestion: 

  • Comptable 
  • Commis aux fournisseurs 
  • Planificateur financier 

Avec la pandémie, la majorité des entreprises revoient, sur une base quotidienne ou hebdomadaire, leurs revenus et leurs dépenses. Elles n’ont pas le choix, puisque plusieurs se demandent comment survivre, contrôler leurs dépenses et augmenter leurs revenus. Cette situation aura un impact important sur les années à venir. 

Question 5 : Est-ce que le domaine s’est transformé avec la pandémie de la COVID-19?

Comme dans tous les domaines, il a fallu s’adapter aux technologies et aux réalités financières des particuliers, dans certains cas. Quand on pense aux déclarations de revenus, toute l’aide financière exceptionnelle accordée en lien avec la pandémie devra être traitée séparément des revenus habituels. Cela augmentera significativement la charge de travail. Le nombre de changements survenus au niveau des règles et des procédures chambarde également les tâches du technicien.  

Question 6 : Est-ce que le travail s’effectue principalement seul ou en équipe?

Il s’agit majoritairement d’un travail individuel. Lorsqu’on fait de la facturation, que l’on contacte des clients ou des fournisseurs ou lorsqu’on fait de l’analyse, cela s’effectue principalement seul, mais cela va dépendre du milieu. Si tu travailles dans une grande entreprise, tu auras des tâches plus spécialisées et spécifiques. Tu travailleras donc principalement seul. Par contre, si tu œuvres dans une plus petite entreprise, tu seras appelé à être plus polyvalent afin de pouvoir aider tes collègues, au besoin. Tu exerceras donc des tâches plus diversifiées.

Question 7 : Est-ce que ces emplois sont bien rémunérés?

Le salaire augmente avec l’expérience. Il peut varier entre 14 $ et 30 $ l’heure en commençant. Le salaire sera aussi différent selon le milieu où tu travailleras. Si tu décides de poursuivre à l’université, tu atteindras finalement un revenu plus élevé.

Question 8 : Est-ce que les conditions de travail sont intéressantes?

Ça dépend de l’entreprise et de la définition que tu donnes aux conditions de travail. Si, pour toi, les conditions de travail se résument au salaire que tu gagneras, tu trouveras un revenu plus élevé en choisissant de travailler dans une grande entreprise qui possède davantage de moyens financiers. Par ailleurs, si tu cherches un milieu adéquat pour toi, avec des tâches plus variées et un environnement plus dynamique, la petite entreprise te satisfera particulièrement puisque ton travail exigera plus de polyvalence tout en laissant plus de place au travail d’équipe. Cette question est donc très personnelle! Comme il y a de la comptabilité partout, essaie de trouver ce qui t’allume et t’anime. Suis ton cœur! Cherche une entreprise qui correspond à tes intérêts profonds! 

Question 9 : Quelles sont les possibilités d’avancement dans ce domaine, avec un diplôme technique?

Il y a plusieurs possibilités dans une même entreprise. Tu peux devenir gestionnaire, chef d’équipe ou entrepreneur, notamment. Tu peux aussi changer de position en passant des comptes payables aux revenus ou à la paie, etc.  

C’est certain que les grandes entreprises ont plus de possibilités d’avancement à offrir. Tu pourrais aussi choisir d’être travailleur autonome et prendre différents clients, provenant de multiples milieux. 

Finalement, si tu as du talent, des compétences, de l’audace et que tu manifestes ton intérêt à gravir les échelons, l’éventail des possibles sera plus important! Avec l’expérience, plus de portes s’ouvriront. Tu voudras peut-être aussi compléter ta formation en fonction des besoins actuels et futurs de ton entreprise ? 

Question 10 : Quelles sont les perspectives universitaires possibles?

Il y a énormément de possibilités! C’est important de savoir qu’un diplôme d’études collégiales (DEC), qu’il résulte d’études préuniversitaires ou techniques, agit en quelque sorte comme un passeport qui donne accès aux études universitaires. Donc, avec un DEC, c’est possible de poursuivre ton cheminement dans une multitude de programmes universitaires, selon les préalables requis et les résultats scolaires obtenus au cégep. 
 
Parmi les programmes plus spécifiquement reliés au domaine de la comptabilité et de la gestion, tu pourrais poursuivre au baccalauréat en Administration des affaires et te spécialiser en Comptabilité ou au baccalauréat en Sciences comptables. Tu pourrais aussi suivre une formation en Gestion publique, en Gestion du tourisme ou de l’hôtellerie, en Gestion de la mode ou en Gestion des opérations et de la logistique. Tu pourrais te spécialiser en fiscalité ou faire un certificat en Analytique d’affaires ou en Planification financière. 

Il existe plusieurs autres programmes universitaires accessibles. Consulte ta conseillère d’orientation pour évaluer les différentes avenues! 

Question 11 : Combien de temps devrai-je étudier de plus si je poursuis à l’université?

Selon l’université et le programme choisis, il est possible de se voir reconnaitre certains cours réussis au collégial. Dans ce cas, l’université peut reconnaitre jusqu’à l’équivalent d’une année d’étude. Cette durée varie d’un programme à l’autre, et d’une université à l’autre. Plus le programme universitaire est relié au domaine d’études collégiales, plus l’étudiant a de chance de voir ses cours crédités.  
 
La reconnaissance des acquis peut aussi varier selon les résultats scolaires de l’étudiant. Ainsi, plus la cote de rendement au collégial est élevée (cote R), meilleures sont les chances de bénéficier pleinement de la reconnaissance des acquis.

Question 12 : Une fois admis au Collège de Rosemont, est-ce que je pourrai recourir au Service d’orientation scolaire pour évaluer mes possibilités?

Oui, tout au long de ton parcours collégial, tu pourras rencontrer les conseillères d’orientation pour observer tes possibilités professionnelles, donc sur le marché du travail après le DEC, ou pour évaluer tes possibilités universitaires et voir un peu plus clair au niveau de la reconnaissance des acquis, des préalables et des programmes compatibles avec toi. 

Il y a énormément de possibilités professionnelles liées au programme Techniques de comptabilité et de gestion, c’est donc très important de prendre en compte ta personnalité et tes valeurs pour choisir un milieu de travail et des responsabilités qui vont te correspondre. Rencontrer une conseillère d’orientation est très bénéfique pour t’accrocher à un objectif précis ou apprendre à te découvrir. 

Question 13 : Afin de poursuivre des études universitaires dans un programme précis, est-ce possible d’ajouter des cours préalables à mon horaire ?

Oui! Tu dois alors rencontrer l’aide pédagogique individuelle (API) responsable du programme Techniques de comptabilité et de gestion, et lui faire part de ton objectif. L’API pourra donc s’assurer d’ajouter les cours nécessaires à ton horaire.

Question 1 : Quelles sont les différentes professions qui seront à ma portée lorsque j’aurai obtenu mon diplôme en Gestion de commerces?

Tous les milieux ont besoin de personnel en gestion de commerces! Commence ta réflexion en te demandant ce que tu aimerais faire. Dans quel secteur as-tu envie de travailler? Quelles sontes passions? Le programme Gestion de commerces peut te mener vers ces intérêts! Par exemple, si tu aime les voitures ou la technologie, tu pourrais travailler dans ces secteurs. 

Tu pourrais devenir chef de produit, t’occuper du markéting, travailler en communication, faire de la gestion de projetsetc. Tout ce qui touche la vente est également accessible: commerce de détail, vente en gros, vente au niveau de l’international (import – export). 
 
Le volet des ressources humaines est aussi intéressant si tu aimes résoudre des conflits ou gérer des équipes. 

L’entrepreneuriat est également un domaine prisé. Certains étudiants du programme Gestion de commerces ont même démarré leur propre entreprise une fois leur diplôme obtenu! 

Question 2 : Dans quels milieux les diplômés pourrai-je travailler?

Tu pourras entrer dans le milieu qui te passionne! Il y a toujours des besoins en communication, en markéting ou en ressources humaines, par exemple. 
 
Avec la pandémie, les entreprises doivent relever le défi de réinventer leur approche de vente et la manière dont elles présentent leurs produits. Avec un diplôme en Gestion de commerces, tu auras acquis nombreuses compétences te permettant de répondre efficacement à ces besoins.

Question 3 : À quoi ressemble une journée type dans le domaine? 

Il n’y a pas vraiment de journée type. Ce qui est intéressant en gestion de commerces, c’est que le travail est loin d’être routinier. Tu trouveras donc une grande diversité au niveau des fonctions 
 
Prenons l’exemple du markéting. Si tu deviens chef de produit, tu devras consulter l’équipe de production pour voir comment le produit sera fait. Tu auras à travailler avec ceux qui s’occupent de l’affichage, des prix, des finances, etc. Le markéting électronique est également en pleine expansion. Même les restaurants cherchent à joindre leur clientèle sur les médias numériques!

Question 4 : Est-ce que j’arriverai à me trouver un emploi facilement?

Oui! Le taux de placement dans le programme s’élève à 95 %. Parmi ceux (5%) qui ne se trouvent pas d’emploi en sortant du cégep, plusieurs décident de poursuivre leurs études à l’université, ce qui influence à la baisse le taux de placement 
 
Selon Randstad et Jobillicoplusieurs domaines associés à la gestion de commerces font partie des meilleurs emplois pour 2021! 

Question 5 : Est-ce que le domaine s’est transformé avec la pandémie de la COVID-19? 

Oui, absolument! Les étudiants du Collège ont d’ailleurs été sollicités puisqu’ils  suivent des cours en commerce électronique. Au Collège de Rosemontles  étudiants sont formés à l’aide des technologies. L’adaptation est donc facilitée pour  eux!  

Sur le marché du travail, le virage numérique a été accéléré. L’utilisation des technologies fait maintenant partie du quotidien des entreprises. Plusieurs personnes travaillent aussi à distance; le fait d’avoir suivi des cours de planification et de gestion de projets a permis aux diplômés de mieux s’organiser, de se donner des objectifs et de prioriser le travail. 

Question 6 : Est-ce que ces emplois sont bien rémunérés?

Le salaire augmente avec l’expérience. Il peut varier en 18 $ et 57 $ l’heure. 
 
Évidemment, il faut toujours observer comment on agit au travail, quelle est la qualité de notre travail et comment on s’améliore avec le temps, quel est notre degré de créativité, qu’est-ce qu’on fait de plus pour l’entreprise… Il faut travailler avec passion et aimer notre emploi, c’est ce qui est le plus important. 

Question 7 : Est-ce que les conditions de travail sont intéressantes?

Ça dépend de l’entreprise. En grande entreprise, par exemple, l’amélioration des compétences des employés est une priorité, et des formations sont parfois payées par l’employeur. Dans ce contexte de pénurie de main-d’œuvre, les employeurs font aussi de plus en plus d’efforts afin de conserver leurs employés. On peut souvent bénéficier d’assurances collectives, de congés variés, etc. 
 
L’horaire de travail varie de 35 à 40 heures par semaine. Nombreuses entreprises proposent un horaire flexible afin de faciliter la conciliation entre le travail, la famille et la vie personnelle. 

Question 8 : Quels sont les emplois les plus en demande actuellement?

Selon Randstad et Jobillico, les emplois suivants font partie des meilleurs pour 2021: 

  • Représentant au service à la clientèle 
  • Représentant aux ventes (spécialiste de produit, marchandiseur, etc.) 
  • Associé aux ventes 
  • Chargé de projets 
  • Gestionnaire de ressources humaines
  • Chargé de développement commercial

Question 9 : Est-ce que le travail s’effectue principalement seul ou en équipe?

On travaille souvent en équipe. Le travail en équipe fait d’ailleurs partie de la formation, puisque de nombreux projets doivent être réalisés en petits groupes. Les cours sur l’approche client et les communications expliquent comment gérer une équipe et comment travailler en équipe en utilisant les forces de chacun et en acceptant les différences et les personnalités de chacun. 

Question 10 : Est-ce bénéfique de parler plusieurs langues dans ce domaine? 

C’est extrêmement bénéfique! Surtout si vous souhaitez travailler dans l’importexport. Le bilinguisme, en markéting ou en communication, est presque nécessaire partout. 

Question 11 : Quels sont les avantages de la formation technique pour les personnes qui souhaitent poursuivre à l’université? 

Dans le programme Gestion de commerces, les apprentissages sont très techniques, très concrets. Tu apprendras en profondeur certaines des notions qui seront reprises à l’université dans une approche plus globale. C’est donc un grand avantage pour lediplômés! Le passage à l’université est aussi grandement facilité par toutes les connaissances appliquées au domaine qui ont déjà été acquises au cégepSelon le programme et selon tes résultats scolaires, il est aussi probable que des cours de Gestion de commerces soient reconnus et crédités à l’université! 
 
Comme il est possible de travailler dans le domaine après avoir obtenu le diplôme d’études collégiales, certains vont choisir de faire leurs études universitaires de soir, tout en travaillant le jour en gestion de commerces.

Question 12 : Est-ce que le programme comprend des stages? 

Le programme Alternance travail-études te permet de réaliser des stages rémunérés au cours de l’été. Tu accumuleras ainsi jusqu’à six mois d’expérience concrète sur le marché du travail! 

Tu réaliseras également un stage en milieu de travail lors de ta dernière session d’études.  

Question 13 : Quelles sont les perspectives universitaires possibles?

Il y a énormément de possibilités! C’est important de savoir qu’un diplôme d’études collégiales (DEC), qu’il résulte d’études préuniversitaires ou techniques, agit en quelque sorte comme un passeport qui donne accès aux études universitaires. Donc, avec un DEC, c’est possible de poursuivre ton cheminement dans une multitude de programmes universitaires, selon les préalables requis et les résultats scolaires obtenus au cégep. 
 
Parmi les programmes plus spécifiquement reliés au domaine de la gestion de commerces, tu pourrais poursuivre au baccalauréat en administration des affaires et te spécialiser en markéting, en management, en gestion de ressources humaines, etcCertains cours dans ce programme sont d’ailleurs reconnus à l’université! Tu pourrais également poursuivre dans un domaine des communications comme le baccalauréat en communication et markéting, ou en communication numérique 
 
Tu pourrais aussi choisir d’étudier en génie de la production automatisée. Ce programme est accessible sans préalable supplémentaire.  
 
Les domaines suivants sont d’autres avenues à la portée des diplômés: relations industrielles, gestion hôtelière, gestion de la mode, gestion du tourisme, etc. 
 
Il existe plusieurs autres programmes universitaires accessibles. Consulte ta conseillère d’orientation pour évaluer les différentes avenues!

Question 14 : Une fois admis au Collège de Rosemont, est-ce que je pourrai recourir au Service d’orientation scolaire pour évaluer mes possibilités?

Oui, tout au long de ton parcours collégial, tu pourras rencontrer les conseillères d’orientation pour observer tes possibilités professionnelles, donc sur le marché du travail après le DEC, ou pour évaluer tes possibilités universitaires et voir un peu plus clair au niveau de la reconnaissance des acquis, des préalables et des programmes compatibles avec toi.

Question 15 : Afin de poursuivre des études universitaires dans un programme précis, est-ce possible d’ajouter des cours préalables à mon horaire ?

Oui! Tu dois alors rencontrer l’aide pédagogique individuelle (API) responsable du programme Gestion de commerces, et lui faire part de ton objectif. L’API pourra donc s’assurer d’ajouter les cours nécessaires à ton horaire.

Question 1 : Quelles sont les différentes professions qui seront à ma portée lorsque j’aurai mon diplôme en Technique d’informatique – profil Développement d’application Web et mobiles?

Si on prend l’informatique en général, on peut la comparer d’une certaine façon à la médecine: il y a les médecins généralistescomme les médecins de famille, qui connaissent beaucoup de choses sans toutefois les connaitre en profondeur. Puis, il y a les médecins spécialistes. En informatique, c’est la même chose. On a des gens qui sont généralistes, qui connaissent différents systèmes et qui sont capables de regarder les choses de façon globale. On a également les spécialistes, comme les programmeurs et les analystes. Les analystes vont aller voir le client, comprendre le besoin et traduire ce besoin en fonctions informatiques que les programmeurs vont développer. On peut aussi avoir des spécialistes de bases de données, des techniciens informatiques, des administrateurs de systèmes ou des administrateurs de réseaux, par exemple 
 
Quand on entre dans le domaine, on commence par se spécialiser dans quelque chose. Dans le cas présent, en programmation, on va devenir programmeur. On va donc développer des systèmes. Certains vont prendre une tangente généraliste et apprendre à connaitre d’autres systèmes. Ils deviennent alors des architectes de systèmes ou des architectes de données. D’autres vont préférer se spécialiser pour devenir meilleurs dans leur domaine. 

Question 2 : Dans quels milieux pourrai-je travailler une fois mon diplôme obtenu? Est-ce que des secteurs présentent des besoins particuliers?

Tu pourrais travailler dans tous les domaines. Quand tu choisis d’entreprendre une carrière en informatique, il est bon de te demander quels sont tes intérêts. Par exemple, si l’aviation te captive, il existe différentes entreprises, comme Bombardier, qui ont des équipes de développement informatique. Tu pourrais donc faire de l’informatique dans un domaine qui correspond à tes intérêts. Si tu aimes la finance, tu peux travailler dans une banque ou dans une compagnie d’assurances. Si tu préfères le milieu manufacturier, de nombreuses entreprises manufacturières ont des besoins technologiques 
 
Bon nombre d’entreprises ont des départements d’informatique, mais il existe aussi des firmes de consultants. Les programmeurs qui y travaillent sont amenés à réaliser plusieurs types de projets selon les contrats qu’ils reçoivent dorganisations provenant de multiples secteurs. D’un client à l’autre, les besoins de développement varient; cette avenue s’avère donc fort intéressante si tu aimes toucher à tout. Aujourd’hui, tous les domaines sont liés à l’informatique; les possibilités sont vastes et diversifiées

Question 3 : À quoi ressemble une journée type d’un technicien en développement d’applications Web et mobiles?

Généralement, les gens en développement vont travailler en mode projets. Ils auront donc un projet de développement qui consistera soit à améliorer une application déjà existante, soit à en développer une nouvelle. De plus en plus, les équipes utilisent différentes techniques de méthodologie agile. Ainsi, chaque matin, les membres de l’équipe se réunissent et déterminent les priorités de la journée. Chacun retourne ensuite à son poste de travail ou dans sa petite équipe pour faire le développement qui a été priorisé ou pour poursuivre le travail déjà entamé. 
 
Cette façon de faire crée une importante synergie dans une équipe. Les rencontres favorisent l’entraide et rendent le travail très dynamique et enrichissant.

Question 4 : Quelle est la situation de l’emploi en ce moment dans ce domaine? Est-ce que les diplômés arrivent à se trouver un emploi facilement?

Les besoins sont grands. Généralement, les étudiants vont être embauchés après leur stage. Le contexte de la pandémie a aussi créé des opportunités dans le domaine.

Question 5 : Plusieurs domaines ont dû s’adapter au contexte de la pandémie de la COVID-19. Est-ce que ce domaine s’est transformé durant cette période?

Le télétravail existe depuis longtemps. Cependant, avec le contexte, le travail à distance a connu une croissance fulgurante qui a entrainé une certaine transformation. Plusieurs besoins sont nés de ces changements. Les entreprises ont  revoir leur façon de travailler. Le contexte a créé des opportunités de création de sites Web, d‘élaboration de boutiques en ligne et de développement accéléré, entre autres 
 
Les études en mode virtuel demandent une certaine adaptation et des efforts supplémentaires, mais cela prépare bien au marché du travail. Éventuellement, les diplômés pourronêtre appelés à travailler avec des gens établis ailleurs au pays ou même dans le monde! 

Question 6 : Est-ce que différents parcours sont offerts pour ce programme?

En plus du parcours régulier, il existe un parcours de continuité DEP-DEC permettant aux détenteurs d’un diplôme d’études professionnelles (DEP) en Soutien informatique (DEP 5229) d’obtenir un diplôme d’études collégiales (DEC) en Développement d’applications Web et mobiles, et ce, en cinq sessions au lieu de six.

Question 7 : Est-ce que ces emplois sont bien rémunérés?

Généralement, le domaine propose un salaire très intéressant. Il faut toutefois regarder au-delà de l’aspect monétaire en considérant les bénéfices sociaux. Plusieurs entreprises offrent des assurances, des vacances, etc. 

Question 8 : Quelles sont les possibilités d’avancement dans les milieux en possédant le diplôme technique?

Il y a plusieurs parcours possibles en informatique. Avec ton DEC en Développement d’applications Web et mobiles, tu es un spécialiste du code. Tu es donc un excellent programmeur. Avec l’expérience et le temps, tu auras la possibilité de progresser dans ton entreprise et d’atteindre de plus hauts échelons.  
 
Souviens-toi que le milieu de l’informatique évolue très rapidement. La capacité à tformer et à maintenir tes connaissances à jour tout au long de ta carrière, c’est finalement ça qui va faire la différence dans ta progression. 

Question 9 : Est-ce que le travail s’effectue principalement seul ou en équipe?

Il y a une grande part de travail d’équipe dans le domaine puisque les programmeurs travaillent sur des projets. À l’intérieur de chaque projet, il y a des composantes plus spécifiques qui sont développées de manière individuelle. Chacun réalise ses tâches, effectue ses tests puis les présente à son équipe afin que chaque composante soit intégrée dans le grand projet. 
 
Pendant longtemps, les métiers de l’informatique ont été perçus comme des emplois solitaires. Toutefois, les compétences les plus recherchées par les employeurs sont aujourd’hui des compétences humaines comme la capacité à bien communiquer et à bien transmettre ses idées. Ensuite viennent l’organisation du travail, la créativité, la résolution de problème et le travail en équipe. Ces compétences sont intégrées à la formation des étudiants du programme Techniques de l’informatique, profil Développement d’applications Web et mobiles au Collège de Rosemont.

Question 10 : À quels programmes universitaires aurai-je accès avec mon diplôme technique?

C’est important de savoir qu’un diplôme d’études collégiales (DEC), qu’il résulte d’études préuniversitaires ou techniques, agit en quelque sorte comme un passeport qui donne accès aux études universitaires. Donc, avec un DEC, c’est possible de poursuivre ton cheminement dans une multitude de programmes universitaires, selon les préalables requis et les résultats scolaires obtenus au cégep. 
 
Parmi les programmes plus spécifiquement reliés au domaine de la programmation et de l’informatique, tu pourrais penser à des baccalauréats comme Informatique, Mathématiques et informatique ou Science des données. Tu pourrais aussi choisir des programmes qui vont davantage toucher les systèmes informatiques et l’électronique. Il y a également des spécialités dans le domaine du génie, comme Génie logiciel, Génie des technologies de l’information, Génie informatique, Génie de la production automatisée ou Génie électrique. L’informatique est donc une spécialité présente dans plusieurs secteurs! 
 
Si tu veux exprimer ta créativité, les médias interactifs et le divertissement sont des avenues à considérer. Tu peux envisager te diriger vers l’industrie du jeu vidéo, par exemple.  
 
Si tu vises des postes de gestion, il existe des baccalauréats en Administration des affaires qui proposent un profil en technologies de l’information. Ceci pourrait être intéressant si tu souhaites  gravir les échelons d’une entreprise. 
 
Finalement, des programmes comme Cyberenquête ou Cyberfraude sont aussi d’actualité. 
 
Il existe plusieurs autres programmes universitaires accessibles. Consulte ta conseillère d’orientation pour évaluer tes possibilités! 

Question 11 : Si je décide de poursuivre à l’université après l’obtention du DEC, combien de temps environ devrais-je étudier de plus?

Selon l’université et le programme choisis, il est possible de te voir reconnaitre certains cours réussis au collégial. Dans ce cas, l’université peut reconnaitre jusqu’à l’équivalent d’une année d’étude. Cette durée varie d’un programme à l’autre, et d’une université à l’autre. Plus le programme universitaire est relié au domaine d’études collégiales, plus tu as de chance de voir tes cours crédités.  
 
La reconnaissance des acquis peut aussi varier selon tes résultats scolaires . Ainsi, plus ta cote de rendement au collégial est élevée (cote R), meilleures sont tes chances de bénéficier pleinement de la reconnaissance des acquis.

Question 12 : Une fois admis au Collège de Rosemont, est-ce que je pourrai recourir au Service d’orientation scolaire pour évaluer mes possibilités

Oui, tout au long de ton parcours collégial, tu pourras rencontrer les conseillères d’orientation pour observer tes possibilités professionnelles, donc sur le marché du travail après le DEC, ou pour évaluer tes possibilités universitaires et voir un peu plus clair au niveau de la reconnaissance des acquis, des préalables et des programmes compatibles avec toi.

Question 13 : Afin de poursuivre des études universitaires dans un programme précis, est-ce possible d’ajouter des cours préalables à mon horaire ?

Oui! Tu devras alors rencontrer l’aide pédagogique individuelle (API) responsable du programme Techniques de l’informatique, profil Développement d’applications Web et mobiles, et lui faire part de ton objectif. L’API pourra donc s’assurer d’ajouter les cours nécessaires à ton horaire.

Question 1 : Quelles sont les différentes professions qui seront à ma portée une fois mon diplôme obtenu en Technique d’informatique – profil Réseautique: sécurité et virtualisation ?

Il existe plusieurs spécialisations en informatique si tu choisis le profil Réseautique. Premièrement, tu pourrais devenir technicien de réseautique, c’est donc toi qui irais voir les clients, à leur poste de travail, pour les dépanner. Tu pourrais aussi œuvrer en administration des systèmes ou travailler en sécurité de l’information.   

Si on prend l’informatique en général, on peut la comparer d’une certaine façon à la médecine: il y a les médecins généralistes, comme les médecins de famille, qui connaissent beaucoup de choses sans toutefois les connaitre en profondeur. Puis, il y a les médecins spécialistes. En informatique, c’est la même chose. On a des gens qui sont généralistes, qui comprennent l’ensemble des systèmes et qui sont capables de regarder les choses de façon globale. On a également les spécialistes qui travaillent en sécurité, en gestion des systèmes, en gestion des bases de données, etc.  

Question 2 : Dans quels milieux serai-je appelé à travailler? Est-ce que des secteurs présentent des besoins particuliers?

Tu peux travailler dans tous les domaines. Quand tu choisis d’entreprendre une carrière en informatique, il est bon de te demander quels sont tes intérêts. Par exemple, si l’aviation te captive, il existe différentes entreprises, comme Bombardier, qui ont des équipes de développement informatique. Tu peux donc faire de l’informatique dans un domaine qui correspond à tes intérêts. Si tu aimes la finance, tu peux travailler dans une banque ou dans une compagnie d’assurances. Si tu préfères le milieu manufacturier, de nombreuses entreprises manufacturières ont des besoins technologiques.  
 
Et dans un même secteur ou un même département, il y a plusieurs possibilités! Les techniciens de réseaux vont devoir déployer différents réseaux, couper et brancher des fils, faire des réparations physiques et des installations. Si tu préfères un emploi qui demande moins de déplacements, tu peux travailler en administration de réseaux, en gestion de statistiques, etc. 

Aujourd’hui, tous les domaines sont liés à l’informatique; les possibilités sont donc vastes et diversifiées. 

Question 3 : À quoi ressemble une journée type d’un technicien en réseautique?

Généralement, la première chose que tu feras le matin est de vérifier si tous tes systèmes fonctionnent et si tu as des urgences à traiter. Ensuite, tu vas travailler sur tes différents projets: maintenance de systèmes, planification pour l’amélioration des systèmes, prévention de désastres, etc. 

Question 4 : Quelle est la situation de l’emploi en ce moment dans ce domaine? Est-ce que j’arriverai à me trouver un emploi facilement?

Les besoins sont grands! Le secteur de la sécurité informatique (sécurité de l’information) est particulièrement en recherche de main-d’œuvre, mais la demande est aussi forte dans les autres secteurs. Les besoins de collaborer à distance étant très présents dans les entreprises actuellement, des emplois sont créés en lien avec Office 365, par exemple. 

Question 5 : Plusieurs domaines ont dû s’adapter au contexte de la pandémie de la COVID-19. Est-ce que ce domaine s’est transformé durant cette période?

Le télétravail existe depuis longtemps. Cependant, avec le contexte, le travail à distance a connu une croissance fulgurante qui a entrainé une certaine transformation. Plusieurs besoins sont nés de ces changements. Les entreprises ont dû revoir leur façon de travailler pour permettre aux employés de se connecter à leurs systèmes 

La pandémie a particulièrement touché les techniciens de bureautique, puisqu’ils avaient l’habitude de se déplacer pour soutenir les usagers. Ils ont dû revoir leurs innover dans leur manière de procéder.  

Question 6 : Est-ce que différents parcours sont offerts pour ce programme?

En plus du parcours régulier, il existe un parcours de continuité DEP-DEC permettant aux détenteurs d’un diplôme d’études professionnelles (DEP) en Soutien informatique (DEP 5229) d’obtenir un diplôme d’études collégiales (DEC) en Réseautique: sécurité et virtualisation, et ce, en cinq sessions au lieu de six.

Question 7 : Quelles sont les conditions de travail (salaire, horaire, avantages sociaux)?

Généralement, le domaine propose un salaire très intéressant. Il faut toutefois regarder au-delà de l’aspect monétaire en considérant les bénéfices sociaux. Plusieurs entreprises offrent des assurances, des vacances, etc.  

L’horaire de travail est assez conventionnel mais, à l’occasion, tu seras appelé à travailler quelques soirs et weekends, et parfois même la nuit, puisque certaines opérations ne peuvent être réalisées durant le jour.  

Il y a aussi des personnes qui travaillent sur appel. Il est donc possible de devoir résoudre des problématiques en dehors des heures de travail habituelles. 

Question 8 : Est-ce que le travail s’effectue principalement seul ou en équipe?

Une grande partie du travail s’effectue seul, mais le travail d’équipe est tout de même présent puisque les services informatiques doivent répondre aux besoins d’une entreprise. Il faut comprendre ces besoins et savoir communiquer avec les gens avec qui tu travailles.  

Pendant longtemps, les métiers de l’informatique ont été perçus comme des emplois solitaires. Toutefois, les compétences les plus recherchées par les employeurs sont aujourd’hui des compétences humaines comme la capacité à bien communiquer et à bien transmettre ses idées. Ensuite viennent l’organisation du travail, la créativité, la résolution de problème et le travail en équipe. Ces compétences sont intégrées à la formation des étudiants du programme Techniques de l’informatique, profil Réseautique : sécurité et virtualisation au Collège de Rosemont.

Question 9 : Quelles sont les différences entre le programme technique et l’université?

La technique est grandement axée sur ce que tu auras besoin de faire sur le marché du travail. Les cours sont basés sur les outils et les connaissances dont tu auras besoin pour exercer ton métier. Tu seras donc bien outillé pour intégrer un emploi dans le domaine. 

À l’université, tu iras plus en profondeur dans ta compréhension des technologies, de la façon dont les choses ont été conçues, des alternatives qui auraient pu être utilisées, etc.  

Les deux formations sont complémentaires: lorsque tu arriveras à l’université après la technique, tu auras une excellente base que tu seras appelé à approfondir.  

Question 10 : Quelles sont les possibilités d’avancement dans les milieux en possédant le diplôme technique?

Il y a plusieurs possibilités d’avancement, puisque plusieurs spécialisations cohabitent. On peut atteindre des postes de gestion, faire de la gestion de projets ou de devenir plus expérimenté dans notre spécialisation. 

Il faut se souvenir que le milieu de l’informatique évolue très rapidement. La capacité à se former et à maintenir ses connaissances à jour tout au long de notre carrière, c’est finalement ça qui va faire la différence dans la progression de la personne.  

Question 11 : Quelles sont les qualités requises pour travailler dans ce domaine?

En plus d’être capable maintenir tes connaissances à jour, tu devras être rigoureux, à l’écoute et faire preuve dhabiletés communicationnelles. 

Question 12 : À quels programmes universitaires l’étudiant aura-t-il accès avec son diplôme technique? 

C’est important de savoir qu’un diplôme d’études collégiales (DEC), qu’il résulte d’études préuniversitaires ou techniques, agit en quelque sorte comme un passeport qui donne accès aux études universitaires. Donc, avec un DEC, c’est possible de poursuivre votre cheminement dans une multitude de programmes universitaires, selon les préalables requis et les résultats scolaires obtenus au cégep. 
 
Parmi les programmes plus spécifiquement reliés au domaine de la gestion de réseaux, on pourrait penser à des baccalauréats comme Génie électrique, Génie informatique, Génie des technologies de l’information, Informatique, Physique et informatique, Mathématiques et informatique ou Systèmes informatiques et électroniques, etc 

Pour te diriger vers des postes de gestion, il existe des baccalauréats en Administration des affaires qui proposent un profil en technologies de l’information. Ceci pourrait être intéressant si tu envisages de gravir les échelons d’une entreprise. 
 
Finalement, des programmes comme Cyberenquête, Cybersécurité des réseaux informatiques ou Cyberfraude sont aussi d’actualité. 
 
Il existe plusieurs autres programmes universitaires accessibles. Consulte ta conseillère d’orientation pour évaluer tes possibilités! 

Question 13 : Une fois admis au Collège de Rosemont, est-ce que je pourrai recourir au Service d’orientation scolaire pour évaluer mes possibilités?

Oui, tout au long de ton parcours collégial, tu pourras rencontrer les conseillères d’orientation pour observer tes possibilités professionnelles, donc sur le marché du travail après le DEC, ou pour évaluer tes possibilités universitaires et voir un peu plus clair au niveau de la reconnaissance des acquis, des préalables et des programmes compatibles avec toi.

Question 14 : Si je décide de poursuivre à l’université après l’obtention du DEC, combien de temps environ devrai-je étudier de plus?

Selon l’université et le programme choisis, il est possible de te voir reconnaitre certains cours réussis au collégial. Dans ce cas, l’université peut reconnaitre jusqu’à l’équivalent d’une année d’étude. Cette durée varie d’un programme à l’autre, et d’une université à l’autre. Plus le programme universitaire est relié au domaine d’études collégiales, plus les risques d’avoir des cours crédités sont élevés 
 
La reconnaissance des acquis peut aussi varier selon tes résultats scolaires. Ainsi, plus ta cote de rendement au collégial est haute (cote R), meilleures sont tes chances de bénéficier pleinement de la reconnaissance des acquis.

Question 15 : Afin de poursuivre des études universitaires dans un programme précis, est-ce possible d’ajouter des cours préalables à mon l’horaire?

Oui! Tu devras alors rencontrer l’aide pédagogique individuelle (API) responsable du programme Techniques de l’informatique, profil Réseautique: Sécurité et virtualisation, et lui faire part de ton objectif. L’API pourra donc s’assurer d’ajouter les cours nécessaires à ton horaire.

Question 1 : Quelles sont les différentes professions qui seront à ma portée avec un diplôme en Technique drecherche et de gestion de données?

La profession de technicien en recherche est actuellement sur une lancée, notamment avec l’avènement des données massives qui entraine la création d’emplois dans ce domaine. La collecte, l’organisation et l’analyse des données touchent de nombreux milieux et représentent un besoin grandissant.
 
Les titres d’emploi peuvent varier, consulte la section Perspectives d’avenir de la page du programme pour en savoir plus.

Question 2 : Dans quels milieux pourrai-je travailler une fois mon diplôme obtenu?

Dans plusieurs milieuxPar exemple: les centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CIUSSS), les ministères, le secteur public, l’Institut de la statistique, le milieu de l’éducation (universités et cégeps), les centres de recherche, les entreprises de sondage, etc.  
 
En 2019-2020, le gouvernement du Québec avait d’ailleurs inscrit la fonction d’agent de statistiques et de soutien à la recherche parmi les professions d’avenir au Québec. Le Collège de Rosemont est le seul établissement collégial à offrir la formation Techniques de recherche et de gestion de données associée à cette fonction. 

Question 3 : Quelle est la situation de l’emploi en ce moment dans ce domaine? Est-ce que les diplômés arrivent à se trouver un emploi facilement?

Depuis quelques années, il y a plus de demandes sur le marché du travail que le Collège a de diplômés dans ce programme unique. Le taux de placement frôle les 100 % d’année en année. Il s’agit sans aucun doute d’un métier d’avenir en plein essor.

Question 4 : Plusieurs domaines ont dû s’adapter au contexte de la pandémie de la COVID-19. Est-ce que ce domaine s’est transformé au cours de cette période?

Le domaine s’est ajusté. Les besoins sont toujours présents et les techniciens sont actifs, à distance.  

Avec la pandémie, les techniciens sont en grande demande dans les CIUSSS afin de  participer aux données de traçage et à toutes les statistiques communiquées à la population et au réseau de la santé.   

Lire les témoignages des étudiants qui ont travaillé en CIUSSS 

Question 5 : Est-ce que ces emplois sont bien rémunérés?

Le salaire moyen de départ tourne autour de 19.88 $ l’heure. Assez rapidement, les techniciens peuvent atteindre un salaire de 30 $ l’heure.

Question 6 : Quelles sont les possibilités d’avancement dans les milieux en possédant le diplôme technique?

Si tu fais preuve d’initiative, tu pourras être impliqué dans plusieurs projets stimulants et variés. Il y a également différentes possibilités au niveau des études universitaires.

Question 7 : Quels sont les types d’emploi les plus en demande actuellement?

La collecte de données et la gestion de données, avec l’avènement des données massives, sont très en demande.

Question 8 : Est-ce que le travail s’effectue principalement seul ou en équipe?

Les deux! Quotidiennement, une partie du travail se fait en équipe et une autre se fait individuellement, pour exécuter des tâches, organiser des données et faire des suivis. Il y a toujours une mise en commun et un travail d’équipe à faire avec d’autres techniciensavec des chargés de projets ou des chercheurs.

Question 9 : Quel est l’horaire de travail? 

Les techniciens travaillent généralement du lundi au vendredi, de 9 h à 17 h. Ils font à la fois du travail de bureau et du travail sur le terrain. Il peut arriver que des groupes de discussion aient lieu en soirée auprès de certaines populations cibles.

Question 10 : À quels programmes universitaires aurai-je accès avec mon diplôme technique? 

Il y a une multitude de possibilités! Les gens qui se dirigent en Techniques de recherche et de gestion de données sont généralement des personnes qui ont une grande curiosité intellectuelle. Comme il existe plusieurs milieux de travail, il y a aussi plusieurs champs d’intérêt possibles.  
 
Certains pourraient vouloir se diriger en criminologie, en sociologie, en démographie ou en sciences de la population. D’autres vont vouloir se diriger vers des domaines de santé publique, d’éducation, de sensibilisation ou de promotion. Il y a aussi des programmes de statistique, de travail social ou de communication.  
 
Pour les personnes qui ont l’ambition de devenir gestionnaires, elles pourraient poursuivre leur formation en administration.  
 
Plusieurs programmes émergent aussi en lien avec les peuples autochtones. À l’université, des mineures permettent de comprendre ce type de phénomènes et de travailler auprès de cette population. 
 
N’oublie pas qu’un diplôme d’études collégiales (DEC), qu’il résulte d’études préuniversitaires ou techniques, agit en quelque sorte comme un passeport qui donne accès aux études universitaires. Donc, avec un DEC, c’est possible de poursuivre ton cheminement dans une foule de programmes universitaires, selon les préalables requis et les résultats scolaires obtenus au cégep. Consulte ta conseillère d’orientation pour évaluer tes possibilités! 

Question 11 : Si je décide de poursuivre à l’université après l’obtention du DEC, combien de temps environ devrai-je étudier de plus?

Selon l’université et le programme choisis, il est possible de te voir reconnaitre certains cours réussis au collégial. Dans ce cas, l’université peut reconnaitre jusqu’à l’équivalent d’une année d’étude. Cette durée varie d’un programme à l’autre, et d’une université à l’autre. Plus le programme universitaire est relié au domaine d’études collégiales, plus tu as de chance de voir tes cours crédités.  
 
La reconnaissance des acquis peut aussi varier selon tes résultats scolaires. Ainsi, plus ta cote de rendement au collégial est élevée (cote R), meilleures sont tes chances de bénéficier pleinement de la reconnaissance des acquis.

Question 12 : Une fois admis au Collège de Rosemont, est-ce que je pourrai recourir au Service d’orientation scolaire pour évaluer mes possibilités?

Oui, tout au long de ton parcours collégial, tu pourras rencontrer les conseillères d’orientation pour observer tes possibilités professionnelles, donc sur le marché du travail après le DEC, ou pour évaluer tes possibilités universitaires et voir un peu plus clair au niveau de la reconnaissance des acquis, des préalables et des programmes compatibles avec toi.

Question 13 : Afin de poursuivre des études universitaires dans un programme précis, est-ce possible d’ajouter des cours préalables à mon horaire?

Oui! Tu devras alors rencontrer l’aide pédagogique individuelle (API) responsable du programme Techniques de recherche et de gestion de données, et lui faire part de ton objectif. L’API pourra donc s’assurer d’ajouter les cours nécessaires à ton horaire.

Inscris-toi au 1er tour du SRAM

Ces programmes sont ouverts au 1er tour du SRAM. Ta demande doit être transmise avant le 1er mars 2023, pour commencer tes études collégiales à l’automne 2023.