Perspectives sur les droits et libertés

Du 20 au 27 mars

 

Conférences, projections, activités participatives et expositions se succéderont en nos murs afin d’explorer quelques-unes des mille facettes des droits et libertés. Que vous vous intéressiez aux trolls sur les réseaux sociaux, aux droits des animaux, à l’aide médicale à mourir, aux OGM, à l’intelligence artificielle ou encore à l’histoire des Premières Nations, Perspectives sur les droits et libertés vous attend ! Télécharger la programmation complète.


Aperçu de notre programmation

Le travail ménager, un enjeu féministe oublié ? 

Mercredi 20 mars
De 10 h à 11 h 30, au local B-541

Collège de Rosemont - Perspectives sur les droits et libertés - Camille Robert

Camille Robert, chargée de cours et candidate au doctorat en histoire à l’Université du Québec à Montréal

Plusieurs générations de féministes se sont mobilisées pour une reconnaissance sociale, politique et économique du travail ménager. Dans les années 1980, cette lutte a toutefois été écartée, tant des mouvements des femmes que de leur histoire. Cet historique des discours féministes sur le travail ménager et des débats entourant sa reconnaissance empruntera trois avenues : la socialisation, le salaire et les réformes gouvernementales. Il permettra ensuite d’aborder quelques-uns des défis actuels liés au travail invisible, encore majoritairement réalisé par les femmes.


Le droit d’être soi

Mercredi 20 mars
Entre 12 h et 14 h, à la cafétéria

Collège de Rosemont - Perspectives sur les droits et libertés - Le droit d'être soi

Viens te comparer aux vedettes des réseaux sociaux  !

Es-tu toi-même ? Suis-tu la musique ? Oseras-tu te faire prendre en photo ? « Le droit d’être soi » est présenté par le Service de santé et d’aide psychosociale du Collège de Rosemont.

 

 


Projection de Troller les trolls et rencontre avec le réalisation
Hugo Latulippe

Jeudi 21 mars
De 10 h à 11 h 30, au Café étudiant (local C-109)

Collège de Rosemont - Perspectives sur les droits et libertés - Hugo Latulippe

En dix ans à peine, les médias sociaux ont révolutionné la place publique. Cinq millions de Québécois ont désormais un compte Facebook. Si ces plateformes ont démocratisé la parole, elles ont aussi révélé l’existence d’un terreau d’idées nauséabondes qu’on croyait à jamais disparues. Appels à la déportation, misogynie abjecte, menaces de mort… jusqu’où la liberté d’expression peut-elle aller ? La police et les tribunaux tâtonnent. Enquête-choc sur ces citoyens derrière l’écran.

 


Le cycloféminisme : 100 ans de lutte féministe sur deux roues

Mercredi 27 mars
De 12 h à 13 h, au Carrefour (local F-390)

Collège de Rosemont - Perspectives sur les droits et libertés

Gabrielle Anctil, cofondatrice du collectif Vélo fantôme, cycliste, chroniqueuse et journaliste à la recherche à l’émission Moteur de recherche à Radio-Canada.

À la fin des années 1800, alors que le féminisme faisait son apparition, les femmes portaient corsets serrés et longues robes, et les vélos avaient une roue avant disproportionnée. Comment les deux ont bien pu s’entendre ? Le vélo offrit en fait aux suffragettes une liberté de mouvement jusque-là inégalée et… les pantalons. Cette présentation de l’histoire d’amour entre les bicyclettes et le féminisme permettra aussi de voir que le cycloféminisme est encore bien d’actualité. Une présentation du BicycRose — Comité vélo du Collège de Rosemont. 


#spirou4rights

Du 20 au 27 mars
À la Bibliothèque

Collège de Rosemont - Perspectives sur les droits et libertés

Exposition de bande dessinée, à la bibliothèque

Le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme a été célébré en décembre dernier. En 30 articles, ce texte pose les bases des droits civils et politiques ainsi que les droits économiques, sociaux et culturels des êtres humains. À cette occasion, le journal Spirou et le Haut-Commissariat aux Nations Unies se sont associés pour créer une exposition inaugurée à Genève et maintenant présentée au Collège de Rosemont.

Depuis toujours, le journal Spirou a été porteur d’idéaux : l’ouverture vers le monde, la protection et la défense de l’opprimé, le respect de la différence, le courage et la générosité.