Le Collège vu par… Stéphane

Stéphane est finissant dprogramme Techniques d’aménagement et d’urbanisme. Le Collège de Rosemont l’a rencontré afin de discuter de son expérience collégiale. 

Cheminement scolaire

Quels étaient les intérêts qui t’ont amené à choisir le programme en Techniques d’aménagement et d’urbanisme au Collège de Rosemont ?

Je ne savais pas trop ce que je voulais faire avant d’entrer au cégep. Je savais que j’aimais l’environnement et l’application de la loi. Je me suis dirigé vers le Collège et j’ai adoré la technique. 

Avais-tu déjà entendu parler de la technique?

J’ai fait mes recherches moi-même et je suis allé sur le site du Collège de Rosemont. J’y ai vu ce que ça prenait pour entrer dans le programme et j’y ai aussi vu toutes les qualités recherchées pour la technique, et ça me correspondait. Je me suis donc dit « Pourquoi pas essayer ? ». De toute façon, je ne savais pas trop quoi faire alors je me suis lancé… Quand j’ai vu c’était quoi le programme et l’ambiance qu’il y avait au Collège et dans la technique, j’ai tout de suite adhéré et j’ai poursuivi. 

Pourquoi as-tu choisi de venir étudier au Collège de Rosemont ? 

En fait, les critères du programme étaient ceux qui me correspondaient le mieux mais, surtout, c’est parce que je voulais travailler au niveau de l’inspection des bâtiments. Cela me correspondait au niveau de la règlementation parce que je voulais appliquer des règlements et, aussi, cela me permettait d’être en contact avec les gens puisqu’il y a un volet de contact avec les citoyens. Il y a plein d’aspects dans la technique qui sont vraiment intéressants au niveau de l’environnement. Par exemple, l’application de la Loi sur la qualité de l’environnement que ce soit au niveau des fosses septiques qu’au niveau du bâtiment.

L’ambiance à Rosemont

Comment décrirais-tu l’ambiance qui existe au Collège de Rosemont ? 

J’adore l’ambiance. C’est comme une petite ville, une petite communauté. Tout le monde se connait alors personne ne se sent isolé. Je pense que c’est pour ça qu’il y a du succès à Rosemont. Personne n’est isolé et tout le monde peut se parler. Il y a un bel aspect communautaire je trouve. 

Peux-tu me parler de l’ambiance dans la technique? 

Une des raisons pour laquelle j’ai continué, c’est parce que l’ambiance entre les collègues est vraiment formidable. Il y a un aspect de fraternité qu’on retrouve dans la technique. On s’entraide. Nous ne sommes pas dans une ambiance de compétition, on est plus dans l’entraide. Si, par exemple, je suis moins bon dans quelque chose et un autre est meilleur, on va s’aider, on échange nos idées par rapport à des projets ou des travaux pratiques. 

Le programme Techniques d’aménagement et d’urbanisme

Qu’est-ce que tu as le plus aimé dans le programme?  

Ce que j’ai le plus aimé ce sont les cours. Ils sont tellement diversifiés! En urbanisme, on apprend du droit, mais on a aussi des cours qui touchent l’environnement, la construction, le bâtiment et les infrastructures. Ce sont tous des domaines éloignés, mais qu’on rapproche avec l’urbanisme. Ce que j’ai vraiment aimé, c’est qu’on apprend plusieurs choses. J’ai vraiment apprécié aussi les cours sur les droits fonciers. On apprend des choses qui peuvent nous servir dans la vie de tous les jours. C’est pour ça que j’ai vraiment adoré le programme, parce que ça touche à tout et que je suis quelqu’un qui aime toucher à tout. Ça me ressemble!

Y a-t-il des enseignants ou des cours qui ont marqué ton passage à Rosemont ? 

Oui, Clément Petitjean. Pendant un moment où j’avais de petites hésitations par rapport à ce que je voulais faire, il m’a propulsé plus loin. C’est grâce à lui que je me suis inscrit à l’université et que je veux poursuivre mes études. Il m’a appris que c’est important d’être persévérant dans l’effort. C’est grâce à lui que je me vois plus loin.J’aimerais vraiment le remercier pour ça. 

 

La suite après le Collège

Qu’est-ce que tu retiens de ton passage au Collège de Rosemont?

C’est la phrase que Clément m’a dite: la persévérance dans l’effort. Il faut toujours persévérer dans ce qu’on veut faire. Même si on rencontre des difficultés, même s’il y a des trucs qui sont un peu plus durs, il faut quand même rester dans l’optique de la réussite. Je pense que le Collège de Rosemont m’a permis de rester dans cette optique-là et de garder la tête haute pour poursuivre mes projets futurs. 

Où te vois-tu dans 5 ans ?  

Dans cinq ans, je me verrais comme gestionnaire de projets de construction. Je me verrais aussi dans l’inspection ou en environnement. La technique m’a poussé à poursuivre mes études et à voir plus loin, alors je me verrais dans plein d’aspects qu’on a abordés dans la technique. 

Mot de la fin

Si tu pouvais donner un seul conseil à une personne qui commence le Cégep, que lui dirais-tu ? 

La clé, c’est l’organisation. Il faut bien s’organiser pour réussir. Au début, j’ai mal commencé, je n’étais pas organisé et ce n’était pas trop la belle vie. Mais, quand tu es organisé et que tu sais ce que tu veux, quand tu organises les choses que tu as à faire, l’organisation mène directement à la réussite. 


Programme en lien avec l’article

222.A0

Techniques d’aménagement et d’urbanisme

VOIR LE PROGRAMME Voir le programme
Portes Ouvertes Portes ouvertes Élève d’un jour Élève d’un jour

Vous aimerez aussi