Un premier manuel en français sur les arts restauratifs

Un travail colossal vient d’être réalisé par David Emond, thanatologue et ancien enseignant du Collège de Rosemont, en collaboration avec Cynthia Lépine, enseignante coresponsable de la coordination du programme Techniques de thanatologie au Collège. Le manuel Arts restauratifs : thanatoplastie et soins de présentation, produit par le Centre collégial de matériel didactique (CCDMD), est disponible en format imprimé et numérique. Il s’agit du premier manuel en français publié sur la restauration des dépouilles. Le catalogue du CCDMD présente tous les détails sur cette ressource.

Destiné aux étudiants du programme Techniques de thanatologie, aux professionnels du milieu ainsi qu’à toute personne qui s’intéresse aux sciences mortuaires, cet ouvrage tient compte des réalités du domaine. Il présente notamment les traitements destinés à restaurer l’apparence familière d’une dépouille, mais il explique également comment créer un contexte d’exposition qui facilitera le deuil des proches.

 « À une époque où les rituels en présence du corps de la personne décédée sont de moins en moins fréquents, chaque opportunité de se dépasser doit être saisie par les parties prenantes du domaine funéraire pour continuer de convaincre les endeuillés des effets bénéfiques de rituels en présence du corps de la personne décédée, dont l’apparence familière et paisible contribuera à l’évolution du travail du deuil, surtout quand les circonstances de son décès les en ont empêché. Il en va de la pérennité même de la profession de pouvoir continuer de démontrer la valeur ajoutée de son savoir-faire.

Le souhait de créer un corpus théorique et pratique en arts restauratifs et de formaliser un cadre conceptuel et pédagogique destiné au développement des compétences liées au programme d’études s’est transformé en un projet ardu et de longue haleine, mais stimulant à cause de sa pertinence et de l’innovation qu’il représentait. L’absence totale de littérature francophone dédiée aux arts restauratifs, jumelée à des ouvrages dans d’autres langues trop sommaires ou déconnectés des réalités québécoises, représentaient des obstacles importants pour l’évolution du savoir-faire des thanatopracteurs. J’espère donc que ce premier effort en français pour formaliser cette discipline, qui couronne plus de 10 ans de travail, sera aidant pour les apprenants et critiqué par les experts, ce qui permettra à la profession d’évoluer sur des bases communes.

La collaboration de Cynthia Lépine a permis de bonifier l’ouvrage pour couvrir avec la même qualité l’ensemble des facettes du travail, mais également d’en faire un outil pertinent pour relever les enjeux pédagogiques des années à venir, ce qui me réjouit. »

– David Emond, auteur du manuel Arts restauratifs : thanatoplastie et soins de présentation et directeur général de la Coopérative funéraire des Deux Rives à Québec

« Le programme Techniques de thanatologie évolue au rythme du milieu et doit s’adapter aux facteurs culturels et religieux des familles. Les élèves étudient comment accompagner les familles à chaque étape des services funéraires. Les arts restauratifs font partie de la préparation de l’être cher décédé et permettent de le présenter à sa famille. Nos élèves apprennent à réaliser différentes techniques de restauration. Le manuel écrit par David Emond est complet et deviendra un outil fort apprécié des étudiants et des enseignants, puisqu’il a été conçu en intégrant ces réalités qui guident la profession. Je suis fière d’avoir collaboré à cet ouvrage, rédigé par un ami et ancien collègue de travail. »

– Cynthia Lépine, enseignante au Collège de Rosemont


Programme en lien avec l’article

171.A0

Techniques de thanatologie

VOIR LE PROGRAMME Voir le programme
Portes Ouvertes Portes ouvertes Élève d’un jour Élève d’un jour

Vous aimerez aussi