Le Collège vu par… Betsy

Betsy Manning-Roy est étudiante en 3e année dans le programme Techniques de thanatologie. Le Collège de Rosemont l’a rencontrée afin de discuter de son expérience collégiale.

Cheminement scolaire

Qu’est-ce qui t’a amené à choisir le programme en thanatologie au Collège de Rosemont ?

Mes intérêts professionnels, avant de venir au Collège de Rosemont, étaient de devenir thanatologue, et le Collège de Rosemont était le seul collège à offrir ce programme. C’est donc pourquoi je m’y suis inscrite !

Tu disais que tu avais le désir de devenir thanatologue ; comment as-tu développé cet intérêt ?

Depuis que je suis toute petite, je rêve d’entrer dans ce métier. Depuis que mon grand-père est décédé, j’ai voulu offrir le même service qui a été offert à ma mère dans ces moments difficiles. J’ai aussi toujours eu une curiosité pour ce qui se passe derrière les caméras, dans les laboratoires et tous les autres accès privés, donc c’est vraiment ce côté intriguant qui m’a interpellé. Finalement, le sentiment de devoir aider les autres m’a incité à vouloir devenir thanatologue.

L’ambiance à Rosemont

Comment décrirais-tu l’ambiance au Collège de Rosemont ?

Je dirais que l’ambiance est confortable, parce que je trouve qu’on a bien intégré tout le monde dans le collège. Je me suis sentie tout de suite à ma place quand je suis arrivée ici. J’aime également beaucoup qu’il y ait de la diversité de profils. On peut rencontrer différents types de personnes avec différentes opinions, différentes valeurs pour pouvoir enrichir nos connaissances.

Le programme Techniques de thanatologie

Qu’est-ce que tu apprécies le plus dans le programme de techniques en thanatologie ?

Les enseignants sont exigeants, mais ils sont très intéressants. Tu vas commencer à prendre le rythme même si c’est difficile parce que ce sont des passionnés qui nous enseignent et ils sont vraiment intéressants dans leur discours. Ce sont des apprentissages qui vont nous suivre tout au long de notre carrière, donc il faut rester assidu pour devenir de meilleurs thanatologues plus tard.

Y a-t-il des types d’activités ou d’apprentissages que tu as particulièrement aimés jusqu’à maintenant ?

Les différents types de cours que l’on a, c’est très polyvalent. On a des cours sur la relation d’aide avec les familles, comme des cours de biologie et d’anatomie et même des cours d’administration, donc on touche vraiment à tous les aspects d’une entreprise funéraire.

Et y a-t-il des enseignants qui ont marqué ton passage au Collège de Rosemont ?

Je ne dirais pas qu’il y a un enseignant en particulier qui a marqué mon passage ; c’est vraiment l’équipe générale de thanatologie. Ce sont tous des enseignants qui sont passionnés et qui vont vraiment nous aider. Je dirais que ça devient comme une famille après un bout de temps parce qu’on passe tellement de temps avec les professeurs… Ce sont des personnes aimantes, tu vois que ce sont de vrais thanatologues.

Vie étudiante

Parlons un peu de ton implication dans les activités au Collège de Rosemont. Dans quelles activités t’es-tu impliquée ?

Les activités dans lesquelles je me suis le plus impliquée au Collège de Rosemont, c’était surtout les activités de sensibilisation pour certaines causes, par exemple la lutte contre le viol et le harcèlement. J’aime beaucoup la dynamique que nous offrons pour démontrer que c’est mal. Avoir des pamphlets et d’autres outils nous aide à sensibiliser les gens à cette problématique.

Qu’est-ce que tu apprécies le plus de ton expérience au Collège de Rosemont ?

J’aime vraiment l’aspect vert du Collège, la petite cour arrière où on peut récolter des fruits et des légumes pendant l’été et contribuer au jardin. J’aime vraiment l’espace vert qui nous est offert au collège. Par exemple, les feuilles d’imprimante sont surveillées pour ne pas qu’on imprime trop, et vraiment tout le côté écologie du cégep.

La suite après le Collège

Si tu te projettes dans le futur, où te vois-tu dans cinq ans ?

Je me vois exercer la profession de thanatologue ! J’aimerais peut-être retourner en région et continuer dans cette profession-là. Je ne suis pas certaine d’ouvrir mon propre salon parce que ça reste une petite région, mais quand même continuer dans cette lignée, offrir des services à une petite communauté et aussi de faire ouvrir leurs horizons plus facilement.

Mot de la fin

Qu’est-ce que tu retiens de ton passage collégial à Rosemont ?

Je retiens tous les outils que je pourrai amener avec moi plus tard, dans mon futur emploi, et vraiment ça m’a aidé à ouvrir mes yeux sur plein de cultures différentes. Je viens d’une région et on ne voit pas beaucoup de cultures. Ici, ça m’a aidé à ouvrir mes horizons et avoir des valeurs différentes que ce que j’ai appris dans mon village.

Si tu pouvais donner un conseil à un étudiant qui commencerait le cégep l’année prochaine, que lui dirais-tu ?

Je lui dirais de garder une bonne ouverture d’esprit, parce que comme c’est très diversifié, il faut vraiment s’attendre à tout. Aussi, il faut savoir se laisser aller, parce que c’est tellement un beau collège qu’on peut se permettre plein de choses ici !


Programme en lien avec l’article

171.A0

Techniques de thanatologie

VOIR LE PROGRAMME Voir le programme
Portes Ouvertes Portes ouvertes Élève d’un jour Élève d’un jour

Vous aimerez aussi