Le Collège vu par… Pamela

Pamela est étudiante en 2e année dans le programme préuniversitaire Sciences de la nature. Le Collège de Rosemont l’a rencontrée afin de discuter de son expérience collégiale. 

Cheminement scolaire 

Qu’est-ce qui t’a amené à choisir le programme de Sciences de la nature au Collège de Rosemont?

Au secondaire, ce qui m’intéressait vraiment, c’était les cours de chimie, physique et mathématiques. C’est là que j’ai compris que je devais poursuivre en sciences de la nature, car c’était un bon programme pour moi.  

Et maintenant que tu es dans le programme, qu’est-ce qui te plaît le plus?

En étant dans les cours, on se rend compte à quel point ça peut être difficile et paraitre compliqué, sauf que les professeurs sont tellement là pour te soutenir et t’aider à cheminer dans la bonne direction que ça t’aide à garder l’intérêt et à continuer à persévérer dans tes études. 

Pourquoi as-tu décidé de venir étudier spécifiquement au Collège de Rosemont?

Précédemment, j’allais à un autre cégep à Montréal, et en allant à ce collège, je trouvais vraiment que l’esprit était compétitif et individuel.  

On m’a beaucoup dit que le Collège de Rosemont était rassembleur, où on pouvait vraiment être avec des amis. L’esprit de compétition est beaucoup moins présent et j’avais des amis ici, donc je me suis dit que ce serait une belle place pour étudier. 

Dès ma première journée au Collège, mon premier enseignant était tellement chaleureux, accueillant, énergique! Ça m’a rappelé le secondaire et à quel point j’aimais venir à l’école. C’était un soulagement de voir que le collège n’était plus une grosse boule dans mon cœur. De voir à quel point les profs sont disponibles, à l’écoute de leurs élèves, le tutorat… Ça fait vraiment un cégep rassembleur et accueillant. 

L’ambiance à Rosemont 

Comment décrirais-tu l’ambiance au Collège de Rosemont?

Chaleureuse! Ici, c’est vraiment la place si tu veux performer. Si tu veux être dans ton coin ou avec tes amis, c’est vraiment une bonne place, c’est vraiment là où tu pourrais grandir, que ce soit sur le plan académique ou sportif. Il y a beaucoup d’activités parascolaires possibles. 

Le programme de Sciences de la nature 

Quels enseignants ont le plus marqué ton passage au Collège de Rosemont?

Les professeurs qui ont le plus marqué mon passage au Collège de Rosemont, ce sont vraiment mes professeurs de sciences. Je trouve que les professeurs sont tellement équipés pour aider les élèves, ils font cela d’année en année et savent où les étudiants rencontrent des difficultés et où on peut être susceptibles d’abandonner. Ils sont toujours à l’écoute et arrivent avec de nouveaux exercices et de nouvelles tentatives pour nous aider. Mes professeurs de sciences, ce sont vraiment les meilleurs! Ils sont gentils et patients avec leurs élèves. 

Y a-t-il des types d’activités ou d’apprentissage que tu as fait dans tes cours qui t’ont marqué?

Ce que j’ai particulièrement apprécié au Collège de Rosemont c’est qu’on va toujours faire de petits tests. Par exemple, en laboratoire, on va effectuer des schémas et des organigrammes représentant le laboratoire que l’on va faire. C’est vraiment utile, parce que ça permet de s’assurer que tous les élèves ont compris et savent quoi faire et comment faire, ce qui est vraiment plus utile que d’arriver après avoir lu à moitié. Personnellement, ça m’a beaucoup aidé.  

Comment es-tu parvenue à développer ta vie sociale au Collège de Rosemont?

Je trouve qu’ici, l’approche est tellement plus facile, les gens sont tellement ouverts d’esprit… Les gens arrivent, ils te parlent, te demandent comment ça va et veulent en apprendre sur toi. Je trouve ça formidable! Que les gens soient aussi ouverts et aussi gentils, ça m’a marqué. La plupart du temps, les gens sont dans leur coin sur leur cellulaire et voir que les gens veulent apprendre à se connaitre, je trouve ça vraiment le fun.  

La suite après le Collège  

Après l’obtention de ton diplôme collégial, quelles sont les prochaines étapes de ton parcours?

Dès que je finis le cégep, c’est certain que j’applique à l’université! C’est certain qu’il y a toujours la version courageuse et la version pragmatique. Mon rêve serait d’aller en médecine, ou du moins dans le domaine de la santé. Travailler dans un hôpital serait vraiment un grand rêve pour moi. On ne sait pas ce qui peut arriver! 

Et qu’est-ce qui t’interpelle dans l’idée de travailler dans le milieu hospitalier?

De nature, j’adore aider et écouter les gens et pouvoir être à leur service. Prenons par exemple être médecin : un médecin, ça sauve des vies… Quelqu’un qui a un rhume, il peut prescrire quelque chose. Pour n’importe quel souci, autant physique que psychologique, on va se référer au médecin. Le médecin a le pouvoir de faire la différence dans la vie de quelqu’un et j’aimerais avoir ce pouvoir de faire une différence. Il n’y a pas plus beau métier que médecin! 

Mot de la fin 

Si tu pouvais donner un conseil à une personne qui commencerait le cégep à la prochaine session, qu’est-ce que tu lui dirais?

Je lui dirais de ne jamais lâcher! Je pense que c’est le conseil clé, parce que les échecs, ça arrive tout le temps. Les échecs, ça ne définit pas une personne. Le fait de se relever, ça veut tout dire, ça veut dire que tu es persévérant, que tu es résilient. Je crois que le cégep, c’est tellement des hauts et des bas, ce n’est pas représentatif de ce que tu es. On est tellement plus qu’une note! Il faut vraiment savoir lâcher prise et savoir trouver une activité ou un passe-temps qui va occuper tes pensées, parce que l’école, ça ne peut pas prendre toute la place. Mais de persévérer, c’est vraiment mon conseil clé. 

Merci beaucoup de ta participation! As-tu des derniers commentaires pour clore la discussion?

Je voulais vraiment souligner le fait que j’aime beaucoup l’ambiance et les profs, donc je crois qu’on a bien couvert ces points! 


Programme en lien avec l’article

200.B0

Sciences de la nature – Profil Sciences de la santé

VOIR LE PROGRAMME Voir le programme
Portes Ouvertes Portes ouvertes Élève d’un jour Élève d’un jour

Vous aimerez aussi