Le Collège vu par… Charles-Antoine

Charles-Antoine est étudiant en 2e année dans le programme Sciences humaines, profil Sport et société. Le Collège de Rosemont l’a rencontré afin de discuter de son expérience collégiale.

Cheminement scolaire

Qu’est-ce qui t’a amené à choisir le programme Sciences humaines, profil Sport et société au Collège de Rosemont?

En fait, c’est ma conseillère d’orientation qui m’a guidé vers ce programme. Elle m’a expliqué qu’il donnait accès au programme de kinésiologie à l’université et la science du corps humain, les mouvements, les muscles, c’est quelque chose qui m’intéresse. J’ai donc décidé de venir étudier dans ce programme afin d’augmenter mes notes au cégep.

Et pourquoi avoir choisi le programme Sciences humaines pour le faire plutôt que le programme Sciences de la nature, profil Sciences de la santé?

Je n’avais pas les notes pour aller en Sciences de la nature et je n’étais pas très motivé au secondaire pour aller en chimie, physique, maths fortes et tout ça. Normalement, pour aller en kinésiologie, ça prend des trucs comme ça, mais le programme  Sciences humaines, profil Sport et société permettait aussi de faire ce cheminement.

Pourquoi avoir choisi spécifiquement le Collège de Rosemont?

En fait, c’est le seul cégep à Montréal qui donne le programme Sciences humaines, profil Sport et société. Le seul autre cégep qui l’offre est à Valleyfield et je n’étais pas particulièrement motivé à aller là-bas, donc j’ai choisi le Collège de Rosemont!

 

L’ambiance à Rosemont

 

Parlons un peu de l’ambiance au Collège de Rosemont. Comment pourrais-tu la comparer à ce que tu as vécu au secondaire?

Ici, c’est quand même un cégep assez petit, ça ressemble un peu à mon école secondaire, justement. Au secondaire, tout le monde se connait, c’est une ambiance pas mal familiale, donc c’est pas mal chill. Ici, si je vais au Carrefour, je vois plein de monde que je connais un peu partout, il y a toujours du monde avec qui je peux parler, c’est vraiment le fun.

Dirais-tu que ça a été facile pour toi de rencontrer des gens au Collège?

Oui, c’est vraiment facile parce que c’est petit justement, donc dans chacune de mes classes, il y a du monde commun, donc je suis souvent avec les mêmes personnes.

 

Le programme Sciences humaines, profil Sport et société

 

Parle-nous un peu de ton programme. Qu’est-ce que tu aimes le plus du programme Sciences humaines, profil Sport et société?

Ce que j’aime le plus, c’est le fait que le programme est quand même assez petit, il y a peu d’étudiants dans chacun des cours. Donc on se connait, il y a vraiment une ambiance dans les cours, les profs sont chill avec nous, ils sont vraiment comme si on était leurs enfants. Ils nous guident, ils nous aident vraiment et ils sont là pour nous.

Tu parles du fait que la cohorte de ton programme était assez petite. Est-ce quelque chose qui a été un facteur positif pour toi?

Oui, parce que si j’ai une question, j’ai des amis auprès de qui je peux m’informer, ils peuvent m’aider, si je manque un cours ils vont pouvoir me donner les notes… Il y a beaucoup d’entraide et c’est très familial.

As-tu eu à rencontrer des professeurs de ton programme à l’extérieur des heures de cours?

Oui, pour avoir des indications sur un travail ou des choses comme ça. Tu prends rendez-vous avec les profs et ils vont toujours être là pour nous aider et répondent très bien aux questions. C’était facile d’aller chercher leur soutien.

Y a-t-il des cours que tu as particulièrement aimés? Quelle était l’approche pédagogique de ces cours?

En Psychologie du sport, le prof faisait des activités, par exemple on jonglait en classe, on faisait des activités à l’extérieur, il y avait beaucoup d’activités différentes, c’était vraiment nice! Ça dégourdit les jambes, on sortait, il faisait chaud dehors… Il y a même des examens qu’on faisait dehors, c’était vraiment bien.

Le cours Psychologie du sport, c’était vraiment le fun. Le prof était particulièrement intéressant, les explications étaient très claires et on était capables de rejoindre la matière qui nous était enseignée à notre passé sportif ou simplement la vie de tous les jours.

Et y a-t-il des enseignants qui ont particulièrement marqué ton passage?

J’ai eu une professeure qui s’appelle Diane Yao, elle est vraiment nice, super attentionnée, indulgente, gentille, toujours là pour nous, répond à nos questions… C’est l’une de mes profs préférées.

La formation générale au cégep

En dehors de ton programme, y a-t-il des cours de la formation générale que tu as appréciés?

Oui, j’aime beaucoup la philosophie et le français, j’ai eu la chance d’avoir de bons profs de français au cégep. Je juge que tous mes profs ont été vraiment nice, j’ai eu de bonnes notes. Les cours étaient clairs, la moyenne était bonne… J’ai vraiment aimé Français 1, avec Mireille Deschamps, elle était vraiment nice, très enrichissante et elle avait un beau français.

Et que retiens-tu de tes cours de philosophie?

J’ai un prof qui s’appelle Jean-Pierre Lorange, il est vraiment intéressant, la façon dont il s’exprime, les explications qu’il donne, j’arrive vraiment à me conceptualiser et suivre le fil du cours d’une façon très intéressante.

Vie étudiante

En dehors de ton programme, as-tu eu la chance de t’impliquer dans d’autres activités au Collège?

Oui, en fait j’ai participé à une activité de Jiu-jitsu brésilien qui s’offrait les mardis dans la palestre. L’entraineur, Michael Forte, était très bon et nous donnait de bonnes explications, j’ai appris des bases de Jiu-jitsu, c’était vraiment intéressant et c’était gratuit, très accessible. C’était vraiment cool!

Conciliation travail-études

Est-ce que tu occupes un travail en même temps que tu es aux études à temps plein? Si oui, quels trucs as-tu développés afin de gérer ton temps et trouver un équilibre?

Oui, je travaille à temps partiel dans une épicerie. C’est quand même assez facile pour moi de m’organiser. Ils sont compréhensifs puisque je suis étudiant. Je peux faire mon horaire comme je le veux, demander moins d’heures lorsque j’ai des examens à étudier ou des projets à remettre. Avoir de la flexibilité me permet vraiment de faire les deux à la fois.

La suite après le Collège

Si on se projette dans le futur, quelles sont les prochaines étapes pour toi après l’obtention de ton diplôme collégial?

Comme je l’ai dit plus tôt, je suis venu ici pour améliorer mes notes qui étaient basses au secondaire. Je voulais devenir pompier, mais je n’avais pas les notes, donc je suis venu pour les augmenter. Maintenant que je les ai augmentées, je vais finir mon DEC et je vais aller à l’IPIQ pour aller faire la technique incendiaire au Cégep Montmorency.

Par la suite, puisque mon programme donne accès au programme universitaire en kinésiologie, je compte aller à l’université en kinésiologie.

Mot de la fin

Si tu pouvais donner un conseil à une personne qui commencerait le cégep l’année prochaine qu’est-ce que tu lui dirais?

Je lui conseillerais de ne pas procrastiner, peu importe le programme. Pour vrai, passionne-toi, donne-toi un intérêt, et tu vas voir que le cours va être le fun. Il faut trouver ce qui t’intéresse dans le cours et que tu te donnes un intérêt dans la matière.


Programme en lien avec l’article

300.M0 PR3

Sciences humaines – Profil Sport et société

VOIR LE PROGRAMME Voir le programme
Portes Ouvertes Portes ouvertes Élève d’un jour Élève d’un jour

Vous aimerez aussi