Le Collège vu par… Tristan Mitchell

Tristan est étudiant dans le programme Sciences humaines profil Administration et entrepreneuriat. Le Collège de Rosemont l’a rencontré afin de discuter de son expérience collégiale. 

Cheminement scolaire 

Parle-nous un peu de tes intérêts. Qu’est-ce qui t’a amené à choisir le programme Sciences humaines, profil Administration au Collège de Rosemont ?

Quand j’étais en secondaire 3, j’avais lancé un commerce de gommes à partir de mon casier. Ce commerce de gommes, je l’ai poussé pour que ça devienne de plus en plus gros. À un certain moment, l’administration de l’école avait entendu parler de mon commerce et m’avait empêché de vendre de la gomme. Cette expérience m’a permis d’avoir un contact client et de voir comment la logistique d’une entreprise fonctionnait. C’est à ce moment que j’ai su que je voulais aller en administration. Je me suis alors dit : «j’adore les projets, je veux continuer à faire des projets, je veux aller en administration».  

Après ça, en secondaire 5, j’ai fait un projet de vidéo pour le gala des finissants pour mon école. Ça m’a permis de fonder ma première entreprise, qui était du markéting vidéo. J’ai fait ça jusqu’à récemment, et maintenant je suis rendu dans le caramel. J’aime tout autant les projets que le premier jour où j’ai commencé à vendre de la gomme! 

Pourquoi as-tu décidé de venir étudier au Collège de Rosemont?

En grande partie à cause de la proximité. Si tu prends une carte de Montréal et que tu cherches Rosemont, tu vois que c’est très central. C’est très pratique si j’ai un projet ou une rencontre à un moment de la journée. C’est plus facile de me rendre de Rosemont à un autre point que si je partais d’un autre point au bout de l’ile, ou quelque chose comme ça. 

Avant d’entrer dans le programme en sciences humaines, tu as fait quelques cours dans le programme Tremplin DEC, Mise à niveau, préalables et cheminement. Pourrais-tu nous parler un peu de cette expérience?

Le Tremplin DEC, c’était à la base pour rattraper mes maths afin d’entrer en administration. Au début, je pensais que le Tremplin DEC c’était juste des cours sur le côté pour rattraper le retard. Mais, j’ai réalisé que c’était une opportunité d’explorer les cours qui m’intéressaient. Par exemple, j’ai eu le choix entre des cours de psychologie ou de bureautique, et j’ai beaucoup aimé ce choix. Ça m’a aidé à préciser mon cheminement.  

J’ai surtout fait mes cours de base, mais j’avais également d’autres cours. Il y en avait un qui portait sur l’organisation. Il y a des choses que j’ai apprises dans ce cours que j’applique toujours à ce jour. Par exemple, ça peut être aussi simple que d’utiliser quatre surligneurs différents dans mes cours! Il y a toutes sortes de techniques d’organisation que je peux appliquer maintenant grâce à ce cours-là.  

L’ambiance à Rosemont 

Comment décrirais-tu l’ambiance qui existe au Collège de Rosemont ?

J’aime beaucoup l’ambiance «relaxe» du Collège de Rosemont, je dirais même chaleureuse. Si tu as un travail à faire qui requiert le silence complet, tu vas à la bibliothèque. Si tu veux pratiquer un oral, tu vas dans la cour intérieure. Si tu veux faire un travail d’équipe, tu vas au carrefour. Il y a un endroit pour tout. J’aime beaucoup l’ambiance, c’est très accueillant aussi.     

As-tu eu de la facilité à développer des liens avec tes collègues de classe?

Oui. J’ai développé une grande camaraderie avec certaines personnes que je connais maintenant depuis trois sessions. Je pense à plusieurs personnes qui sont restées des amis et sont revenues dans mes classes. On garde contact et chaque jour qu’on se voit, c’est de mieux en mieux. Comme au secondaire! 

Le programme en Sciences humaines – Profil Administration et entrepreneuriat  

Qu’est-ce que tu aimes le mieux du programme de sciences humaines, profil administration ?

Les types d’apprentissages que j’aime le plus, c’est quand on applique les théories. Par exemple, dans un cours de gestion des organisations, on parlait de finances. C’est bien beau en parler, mais il faut la mettre en pratique. En deux cours, on est partis de «c’est quoi la finance» à être capables de monter un fichier Excel avec des données financières. J’ai trouvé ça super, tu travailles avec du concret et j’aime beaucoup ça.  

En administration, tu as pu suivre des cours de comptabilité, de finances, de ressources humaines, de markéting… Y a-t-il des spécialités qui t’ont davantage interpellées?

Le markéting m’intéresse beaucoup! Quand j’étais au secondaire, j’avais produit les vidéos pour le gala de fin d’année. En faisant ces vidéos, j’ai réalisé que la vidéo n’était que l’enveloppe, mais que le contenu pouvait beaucoup changer. En travaillant en markéting, tu travailles avec des produits, des services. Tu restes proche de l’entreprise et tu travailles avec de vrais entrepreneurs pour promouvoir leurs produits. J’adore le markéting! 

Quels cours ou enseignants ont marqué ton passage à Rosemont dans le programme de sciences humaines, profil administration ?

Un des enseignants qui m’a particulièrement marqué, c’était ma professeure de vision globale de l’entreprise, Isabelle Legris. Elle a travaillé au sein d’une entreprise de lait en markéting et je trouvais ça fascinant. C’était une des premières fois que j’étais en contact avec une personne du domaine! Elle avait plein d’expériences et d’histoires à nous compter sur le markéting et je trouvais ça super. J’en ai tellement appris! C’était dans le temps où j’avais ma compagnie de markéting  vidéo et je pouvais lui poser toutes les questions qui me passaient par la tête. Elle m’avait même supporté dans mon projet. 

Vie étudiante 

Est-ce que tu t’es impliqué dans une activité socioculturelle ou sportive au Collège?

Quand j’étais à ma première session au Collège, j’avais pris le cours de badminton parce que j’avais aimé ça au secondaire. Quand j’ai commencé le cours au cégep, le prof nous poussait vraiment à monter nos standards et à devenir des joueurs compétitifs au badminton et j’ai beaucoup aimé ça. J’ai gardé la fibre de badminton et maintenant j’invite mes amis au parascolaire de badminton et on a joué toute la session! Chaque mercredi, religieusement! 

Conciliation travail-études 

Tu as parlé de ton implication avec des projets entrepreneuriaux plus tôt. Comment parviens-tu à concilier le temps accordé à l’école et à ces projets ?

Je réussis à balancer ma vie personnelle et le cégep grâce à des sessions légères. Le cégep offre la possibilité de prendre quelques cours seulement. Par exemple, moi je prends cinq cours par session, ce qui me laisse la moitié de ma semaine libre à mes projets. Ça peut n’avoir l’air de rien, mais si tu travailles réellement sur ton projet chaque semaine, ça peut aller loin. J’en ai profité au maximum. J’avais parti une compagnie de markéting vidéo et c’était juste en utilisant ces demi-semaines qu’on a bâti la compagnie. 

La suite après le Collège 

Quelles sont les prochaines étapes pour toi après l’obtention de ton DEC ?

Pour la suite, j’aimerais pouvoir continuer mes projets et devenir entrepreneur. Peu importe où ça m’amène, j’aimerais continuer des projets, un peu comme j’en ai mené ici à Rosemont. Éventuellement, j’aimerais me retrouver sur le mur à côté de la réception où sont présentés les gens célèbres qui sont allés au Collège de Rosemont! 

Mot de la fin 

Que retiens-tu de ton passage au Collège de Rosemont jusqu’à maintenant ?

Quand je suis rentré au Collège, je voyais ça comme une expérience juste pour passer à l’université : secondaire, cégep, université. C’était juste pour me rendre à l’université. Rendu ici, à ma quatrième session à Rosemont, je réalise que les cours, même s’ils ne sont pas toujours utiles à ce que je veux faire plus tard, augmentent beaucoup ma connaissance générale et je trouve ça utile dans les situations de tous les jours. C’est ce que je retiens le plus de Rosemont. 

Si tu pouvais donner un seul conseil à une personne qui commencerait le Cégep en sciences humaines profil Administration, que lui dirais-tu ?

Je lui dirais de ne pas hésiter à choisir plein de cours dans des domaines éparpillés, puis de ne pas avoir peur d’associer des cours à des intérêts. Ma connaissance générale a beaucoup augmenté depuis le secondaire parce que je suis sorti de ma zone de confort et j’ai pris des cours qui ne m’intéressaient pas nécessairement au début, mais que j’adorais à la fin ! 


Programme en lien avec l’article

300.M1 PR2

Sciences humaines – Profil Administration et entrepreneuriat

VOIR LE PROGRAMME Voir le programme
Portes-Ouvertes Portes-Ouvertes Élève d’un jour Élève d’un jour

Vous aimerez aussi