Le Collège vu par… Myriam

Myriam est étudiante en 1re année dans le programme de techniques de recherche sociale. Le Collège de Rosemont l’a rencontrée afin de discuter de son expérience collégiale.

Cheminement scolaire

Quels étaient tes intérêts qui t’ont amenée à choisir le programme Techniques de recherche sociale au Collège de Rosemont ?

C’est parce que ce programme regroupe mes trois passions : l’implication humaine, le côté mathématique et aussi le côté recherche, pour trouver et analyser les données, savoir le pourquoi du comment. C’est pour cela que j’ai choisi ce domaine.

L’ambiance à Rosemont

Comment décrirais-tu l’ambiance qui existe au Collège de Rosemont ainsi qu’au sein de ton programme?

On est un petit programme, une technique qui gagne à être connue! Il n’y a pas beaucoup de monde, donc c’est une ambiance plus familiale. Les professeurs sont vraiment super, ils sont présents pour les étudiants. Il y a beaucoup d’entraide et ça a été facile pour moi de m’intégrer. Les professeurs sont toujours là pour améliorer les cours, ils nous demandent toujours notre avis s’il y a des changements à apporter dans les cours. Ils sont prêts à s’adapter à leurs étudiants. C’est satisfaisant!

Le programme Techniques de recherche sociale

Y a-t-il des enseignants ou des cours qui ont marqué ta première année à Rosemont ?

Oui, il y a deux cours que j’ai particulièrement aimés. D’abord, le cours en méthodologie, on le fait en première session. C’est la base de tout en recherche, c’est là où on va voir les sortes de recherches, on va apprendre ce qu’est un cadre conceptuel. Ensuite, il y a enquêtes et questionnaires, qu’on a à la deuxième session. C’est la continuité du cours de méthodologie de recherche, mais on voit un peu plus poussé. On fait des questionnaires d’enquête et c’est plus axé sur les questionnaires.

Conciliation travail-études

Est-ce que tu occupes un travail en même temps que tu es aux études à temps plein ? Si oui, quels trucs as-tu développés afin de gérer ton temps et trouver un équilibre ?

Oui, j’occupe un emploi de 16 heures par semaine pendant les études au Collège. Vu que j’ai un emploi la fin de semaine, je gère mon temps la semaine. J’étudie et je fais tous mes travaux plus pendant la semaine parce que je sais que je serai un peu plus brulée la fin de semaine.

Je sais qu’on a des trous et j’ai des congés, donc j’en profite pendant mes congés pour faire tous mes travaux. J’ai quatre cours par session, donc j’ai congé les mercredis et les vendredis, et c’est là que je fais les travaux demandés.

Déménagement vers Montréal

As-tu dû déménager vers Montréal pour venir étudier au Collège de Rosemont?

Oui, j’ai dû déménager et m’acclimater à mon environnement. Ma ville natale, c’est Québec, donc c’est sûr que c’est différent de Montréal! Ce ne sont pas les mêmes règlements, ce n’est pas la même vie étudiante, donc j’ai dû m’acclimater de toutes ces nouvelles choses. Aussi, je rencontre de nouvelles personnes que je n’avais jamais vues, donc je dois m’adapter et je considère que je me suis bien acclimatée malgré le fait que j’ai dû déménager. Ce sont des sacrifices à faire et, comme je voulais vraiment faire la technique, le déménagement était un choix à faire. Est-ce que je veux avoir un métier que j’aime ou je veux avoir un métier tout court? C’est cela qu’on doit se dire.

Vie étudiante

As-tu eu de la facilité à créer des liens avec tes collègues de classe dans ton programme?

Oui, je me suis faite des amis qui m’ont intégré à leurs groupes et qui m’ont référé à différentes ressources. Je ne connais pas toutes les ressources à Montréal, donc ils m’ont un peu dirigée! Aussi, dans les travaux, on peut avoir besoin d’aide, donc ils ont été là pour moi.

Finalement, on fait aussi des fêtes entre nous à la fin de l’année, donc c’est le fun! C’est un plus et c’est bon pour le moral pour quelqu’un qui n’est pas de la ville. Au moins, on se sent un peu plus chez nous! C’est un plus de la technique et j’ai trouvé ça beau. Ça me motive à poursuivre dans la technique.

Résidences

Tu disais que tu habites aux résidences du Collège de Rosemont. Comment qualifierais-tu ton expérience jusqu’à maintenant?

C’est très différent! C’est petit, parce qu’on vit dans des chambres. Mais, contrairement à d’autres résidences, on a notre propre douche et notre propre salle de bain et ça, c’est un plus! Il y a juste la cuisine et la salle de lavage qui est communautaire. Reste que les chambres sont petites, donc on doit se départir de ce qu’on a de plus gros.

La proximité vaut pour beaucoup par contre. Si vous n’êtes pas des lève-tôt, vous gagnez beaucoup en temps. C’est le fun de se lever à 7 h 30 quand tu as un cours à 8 h! C’est vraiment le fun! Aussi, ça permet de ne pas toujours aller manger à la cafétéria, tu peux aller manger ou prendre tes pauses chez toi.

Comment fais-tu pour rester motivée à travers les difficultés que tu peux rencontrer?

C’est parce que j’ai un but dans ma vie. Je veux réussir malgré les difficultés.

Mot de la fin

Que retiens-tu de ta première année au Cégep de Rosemont?

D’abord, je suis contente de savoir que je ne me suis pas trompée en venant dans ma technique. J’aime vraiment le programme et j’ai fait le bon choix en venant ici. Je côtoie de bonnes personnes!

Ensuite, il faut dire que c’est une technique exigeante, il y a beaucoup de travail. Il faut que tu sois à ton affaire, parce que sinon, tu peux te décourager facilement. Les années qui vont suivre sont de plus en plus compliquées, mais j’ai un bon groupe et les professeurs sont là.

Si tu pouvais donner un seul conseil à une personne qui commence le Cégep, que lui dirais-tu ?

Je lui dirais de suivre ses rêves et de ne jamais lâcher malgré les difficultés. Peu importe les difficultés et ce que les gens vont dire, si tu as un but dans la vie et que tu veux réussir, vas-y!


Programme en lien avec l’article

384.A0

Recherche sociale – Valorisation des données

VOIR LE PROGRAMME Voir le programme
Portes Ouvertes Portes ouvertes Élève d’un jour Élève d’un jour

Vous aimerez aussi