Le Collège vu par…Marianne

Marianne est finissante dans le programme de techniques de recherche sociale. Le Collège de Rosemont l’a rencontrée afin de discuter de son expérience collégiale.

Cheminement scolaire

Quels étaient tes intérêts qui t’ont amenée à choisir le programme Techniques de recherche sociale au Collège de Rosemont ?

Mes intérêts étaient surtout de champs disciplinaires, donc ce sont plus les sciences humaines qui m’intéressent ainsi que la géographie. J’ai découvert que j’aimais également beaucoup la démographie et la sociologie. Ce sont surtout ces aspects qui m’ont intéressée avant de faire le programme.

Pourquoi as-tu choisi de venir étudier au Collège de Rosemont ?

D’abord, je trouvais intéressant le fait d’habiter déjà dans le quartier Saint-Michel. À ce moment-là, je n’avais pas encore de diplôme collégial et je m’étais dit qu’il faudrait que je retourne étudier. Puisque je restais près du Collège de Rosemont, je me suis tournée vers le Collège pour voir les programmes qui y étaient offerts. C’est là que j’ai vu la technique qui m’intéressait beaucoup !

Qu’est-ce qui t’intéressait particulièrement de ce programme ?

Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce programme, c’est qu’on alliait autant le côté recherche que le côté des sciences humaines. Auparavant, j’avais déjà entamé un programme en Sciences humaines, profil Monde, mais je n’étais pas certaine où je voulais me diriger dans la dernière année. Je m’étais alors inscrite dans une Technique de la documentation. À ce moment, j’ai commencé le programme, mais ça ne correspondait pas vraiment à ce à quoi je m’attendais. C’était très technique.

Ensuite, je suis allée sur le marché du travail, puis c’est là que je me suis dit après quelques années que je voulais terminer mon DEC. Je me suis tournée vers le Collège de Rosemont parce que j’étais déjà dans le quartier.

De voir que la technique offrait l’aspect recherche autant que l’aspect sciences humaines m’a beaucoup intéressée parce que j’ai une curiosité intellectuelle et ça m’a donné envie de faire ce programme.

Comment t’es-tu informée à propos du programme avant de t’y inscrire ?

Je suis simplement allée sur le site Internet du Collège de Rosemont. J’ai regardé quels étaient les cours offerts, j’ai consulté les grilles de cheminement et j’ai lu la documentation qui était disponible.

L’ambiance à Rosemont

Comment décrirais-tu l’ambiance qui existe au Collège de Rosemont ?

Ce que j’aime beaucoup, c’est que l’on est très proches dans la technique. On se tient ensemble et on est des amis. Même avec les enseignants, la relation n’est pas vraiment d’autorité, c’est plus une relation entre collègues. On collabore vers un but commun, qui est de réussir et de terminer le programme.

Le programme Techniques de recherche sociale

Qu’est-ce que tu as le plus aimé de ton programme ?

Moi j’ai presque tout aimé ! J’ai beaucoup aimé les groupes. Ensemble, on était très proches, tenus très serrés. Sinon, j’ai aimé les cours en recherche documentaire, ça m’intéresse beaucoup. J’ai une curiosité intellectuelle et ça me donne envie de toujours chercher plus, en savoir plus et me documenter. C’est ce qui m’intéressait dans le programme, mais aussi tout ce qui est analyse de données. Ça permet de voir les résultats de ce qu’on a recherché et ça vient combler ma soif d’information et de connaissance.

Pourrais-tu nous décrire un peu tes cours et les enseignants qui te donnent ces cours ?

Je dirais que ce n’est pas comme dans la formation générale où ce sont des classes dans lesquelles les gens ne se connaissent pas nécessairement. On se connait tous après un certain moment, donc ça fait en sorte que l’ambiance dans la classe est vraiment positive et contribue à ce que l’on apprenne.

Et pourrais-tu nous parler un peu des types d’apprentissages que tu as suivis dans ton programme ?

Pour ce qui est de la répartition théorie/pratique, c’est quand même assez égal. On a également beaucoup de travaux pratiques et beaucoup moins d’examens formels où on est en classe et où on a un certain temps pour répondre à des questions. Nous avons plus d’évaluations pratiques. Il y a également une part de théorie pour tout ce qui concerne la recherche, mais, puisque le travail du technicien est plus pratique, il y a beaucoup le côté pratique dans le programme.

Y a-t-il des enseignants ou des cours qui ont marqué ton passage à Rosemont ?

Je dirais que tous les enseignants que j’ai eus ont marqué mon passage de façon positive ! France Lavoie, Marie Audet, André Poirier et Yolande Goudreau sont les quatre enseignants que j’ai eus dans le programme et ils ont tous contribué de façon positive à mon avancement dans le programme.

Vie étudiante

Pourrais-tu nous parler de ton implication dans des activités parascolaires au Collège de Rosemont ?

Je n’ai pas vraiment participé à des activités organisées par la vie étudiante, mais je me suis impliquée par le biais d’offres d’emploi aux étudiants du programme. J’ai eu l’occasion d’effectuer des contrats avec le Cégep à distance et le Centre d’étude en responsabilité sociale et écocitoyenneté (CÉRSÉ) au Collège de Rosemont.

Dans le cadre de ces contrats, j’ai effectué des tâches reliées à ce que je vais faire comme technicienne. La recherche documentaire en fait partie, il faut synthétiser l’information, la rechercher et sélectionner celle à communiquer. Cela faisait partie de mes tâches.

Il y avait aussi la transcription d’entrevues. Dans le cadre du programme, on est amenés à faire des entrevues individuelles ou de groupes et il faut faire des transcriptions ou des verbatims de ces entrevues-là, donc ce sont des tâches que j’ai effectuées dans ce contrat.

J’ai également participé aux midis recherche. Ça se fait dans le cadre de tout ce qui se fait en recherche au Collège. Il y avait le CÉRSÉ qui était présent là-bas. J’ai participé aussi à la planification stratégique du CÉRSÉ des cinq prochaines années et également à la présentation au comité d’évaluation sur le renouvèlement de la reconnaissance du CÉRSÉ. Il y avait plusieurs membres de ministères et de fonds de recherche et j’ai assisté à cette présentation.

Qu’est-ce que tu aimes le plus au Collège de Rosemont depuis ton arrivée ?

Ce qui me vient en tête en ce moment, c’est le fait que ce soit un espace vert ! Le CÉRSÉ fait la promotion du développement durable et il y a vraiment beaucoup d’espaces verts ici. Il va aussi y avoir le Carrefour de l’innovation durable qui sera implanté bientôt. J’ai beaucoup aimé cet aspect au Collège !

Conciliation travail-études

Est-ce que tu occupes un travail en même temps que tu es aux études à temps plein ? Si oui, quels trucs as-tu développés afin de gérer ton temps et trouver un équilibre ?

Oui, la conciliation travail-études s’est bien effectuée pour moi. Au début, j’ai accompli un contrat pour le Cégep à distance. Le Cégep à distance s’adaptait à l’horaire que j’avais au Collège, donc c’était intéressant pour moi. Même pour le CÉRSÉ, ils se sont adaptés à mon horaire. Aussi, je n’avais pas de cours de formation générale, donc ça a pu également faciliter la conciliation travail-études dans mon cas.

Après le Collège

Quelle profession te vois-tu exercer dans 5 ans ?

En fait, j’ai été admise à l’Université de Montréal en Anthropologie et démographie, donc mon intention est de poursuivre au baccalauréat à temps partiel. Je crois que je l’aurai fini d’ici cinq ans ! Je me verrais vraiment là-dedans. Je travaillerais peut-être dans un centre de recherche, c’est à voir à ce niveau-là. Sinon, si l’occasion se présente, commencer une maitrise en géographie est quelque chose qui m’intéresserait beaucoup parce que c’est également un domaine qui m’intéresse.

Mot de la fin

Que retiens-tu de ton passage au Cégep ?

Il y a beaucoup de choses que je retiens ! Il n’y a pas d’élément précis, mais j’ai beaucoup aimé mon expérience : le fait qu’on était un groupe vraiment proche et que c’était une collaboration plutôt qu’une relation d’autorité avec les enseignants. C’est ce que j’ai vraiment aimé du programme et du Collège.

Si tu pouvais donner un seul conseil à une personne qui commence le Cégep, que lui dirais-tu ?

Je lui dirais de bien s’informer sur le programme pour s’assurer que c’est la chose qu’il veut faire. Aussi, de se préparer à effectuer des travaux pratiques. Il n’y a pas tant d’examens que ça, mais il faut tout de même être assidu au niveau des examens pratiques !


Programme en lien avec l’article

384.A0

Techniques de recherche et de valorisation de données

VOIR LE PROGRAMME Voir le programme
Portes Ouvertes Portes ouvertes Élève d’un jour Élève d’un jour

Vous aimerez aussi