Le Collège vu par… Kamila

Kamila est étudiante dans le programme de Gestion de commerces. Le Collège de Rosemont l’a rencontrée afin de discuter de son expérience collégiale. 

Cheminement scolaire 

Parle-nous un peu de tes intérêts. Qu’est-ce qui t’a amenée à choisir le programme de Gestion de commerces au Collège de Rosemont?

Dans le fond j’ai eu un parcours très particulier, je suis venue en 2010 à Rosemont, j’avais étudié une session en Sciences humaines. J’avais beaucoup aimé l’approche que les enseignants ont avec les étudiants. Quand j’ai pris ma décision en 2016 de revenir étudier ici en techniques administratives, spécialisation Gestion de commerces, je me suis dit que, puisque j’ai 26 ans, je voulais aller chercher quelque chose qui allait me rapporter dans le futur. Je voulais avoir toutes les compétences et les qualités recherchées pour le domaine de la gestion et des entreprises. 

Pourquoi avoir choisi de venir faire ce programme au Collège de Rosemont?

Comme j’avais déjà été ici en 2009-2010, j’avais vraiment aimé le cégep.  C’est un petit cégep, c’est quelque chose qui est perçu de façon très négative parce qu’on ne voit pas beaucoup d’élèves. Par contre, c’est quelque chose qui m’a vraiment aidé pour étudier. Il n’y a pas autant de distractions, il y a beaucoup de place où je peux me concentrer pour mes études ou encore être avec moi-même si je veux un peu de recul. J’aime bien Rosemont, j’aime bien les professeurs, la direction, j’aime vraiment le Collège ici, c’est une approche entre les étudiants et les professeurs qui est vraiment de proximité. 

Pourquoi avoir choisi de compléter une technique plutôt qu’un préuniversitaire en Sciences humaines, profil Administration si tu désirais poursuivre à l’université?

Parce qu’un préuniversitaire, c’est deux ans. Tu vois pas mal de cours différents, c’est très général. Moi, je suis venue en 2009 et ça ne m’avait pas vraiment aidé à voir ce que je voulais faire dans la vie. Quand j’ai décidé de revenir au cégep en 2016, je me suis dit que, tant qu’à investir du temps au cégep, pourquoi pas investir une année de plus qui va me rapporter, qui va me permettre de travailler en entreprise dans ce que j’étudie. En même temps, je pourrais ensuite aller à l’université dans un programme en lien avec gestion de commerces.   

Tu disais faire un retour aux études; est-ce fréquent dans ton programme? Quel est le profil des étudiants?

J’ai commencé en 2016 le programme et des personnes de mon âge, on est environ entre 7 et 10 dans notre cohorte. On a également des gens qui ont fait d’autres parcours, soit un DEC en sciences humaines, ou qui ont des diplômes d’études professionnelles (DEP). J’ai un ami qui a étudié en pâtisserie, donc il a vraiment changé de branche. Il y a beaucoup de gens qui changent de programme pour choisir quelque chose qui va les aider plus tard.  

Le programme de Gestion de commerces 

Tu nous parles des enseignants au Collège; pourrais-tu parler un peu de leur approche pédagogique?

Je qualifierais l’approche très amicale. Les profs veulent le bien et la réussite des élèves, sans trop paraitre comme un parent. En techniques administratives, les profs sont très présents pour nous, soit à leur bureau, soit par courriel, soit dans les salles de classe. Je n’ai jamais eu de problème à aller chercher des réponses à un besoin que j’avais pour un de mes cours. C’est quelque chose que j’aime vraiment ici à Rosemont! 

Y a-t-il des enseignants qui ont particulièrement marqué ton passage au Collège de Rosemont?

Je pense que tous mes professeurs en gestion m’ont marqué. Il y a Josée Lamarre, que j’ai eue à ma première session dans le cours de vision globale des entreprises, a marqué ma première session. Son cours et sa manière d’enseigner étaient très dynamiques! Elle a marqué mon parcours à ma première session et on a créé un lien jusqu’à maintenant à un point tel que je fais maintenant partie de son programme qu’elle a lancé qui s’appelle le Programme de Personnes Ressources (PPR). Ce programme sert à aider les nouveaux étudiants. Étant donné qu’elle a marqué ma session, j’ai accepté de faire cela, et j’aime beaucoup aider les étudiants. Si je peux aider les gens qui ne savent pas trop où ils s’en vont dans la vie ou ne savent pas pourquoi ils ont choisi le programme, je peux les aider par rapport à mon parcours de vie. 

Pour ce qui est des autres professeurs, chacun a sa petite qualité. J’ai un prof qui est très rouge, très direct et qui va nous pousser à fond, Frédérik Boivin. Je l’ai eu dans le cours en approche client. Son challenge envers nous, sa manière de nous lancer et de pousser à développer, j’ai adoré. Il y en a tellement de bons profs! Sonia Hudon, je l’ai eue dans tous les cours de markéting et j’ai vraiment aimé sa manière de se lancer dans les boutiques l’aménagement et tout. 

Pourrais-tu nous parler un peu du Programme de Personnes-Ressources auquel tu fais référence?

Oui, nous voulons encourager les jeunes qui entrent à la première session à prendre le programme. On n’est pas là pour jouer aux parents, on n’est pas là pour courir après les étudiants. On est là pour les aider à leur intégration, les aider dans leurs cours. Je ne suis pas tutrice, il y a d’autres élèves qui font ça. Je recommande néanmoins aux étudiants d’aller chercher cette aide-là, c’est quelque chose de gratuit, ça va les aider et ça va aider le développement du programme aussi.  

Y a-t-il des types d’apprentissages que tu as particulièrement aimés dans ton programme?

Les visites en entreprise. En gestion de commerces, on va souvent aller voir les entreprises pour les différents projets que nous devons faire. C’est quelque chose que j’aime vraiment.  

Il y a eu une visite dans un Loblaws et j’ai été capable de voir l’intérieur de l’entreprise. On a tendance à voir qu’ils ont des produits, ils placent ça de telle façon, mais pourquoi? Sortir du contexte éducatif et aller voir concrètement comment les choses fonctionnent, les planogrammes, leur manière de gérer. C’est différent aller en entreprise que d’être à l’école.  

L’ambiance à Rosemont 

Comment décrirais-tu l’ambiance au Collège de Rosemont?

C’est une ambiance amicale, relaxe. C’est un petit cégep, je pense que je connais la plupart du monde en techniques administratives, en comptant à la fois les étudiants en gestion de commerces et en comptabilité. On est très rapprochés, intimes, on est là les uns pour les autres. C’est ce que la petite taille du cégep permet comparativement à un cégep plus grand qui a plus d’élèves et de professeurs. 

Pourrais-tu nous parler un peu de la camaraderie qui se vit dans ton programme?

Il y a le côté travaux d’équipe, mais il y a aussi le côté amitié. Je pense qu’on développer au fur et à mesure un lien d’amitié qui vient rejoindre chacun de nos intérêts. On se voit au cégep, mais parfois sortir de l’ambiance d’école, par exemple dans les parcs ou dans des restos, pour finaliser les détails de certains projets, ça peut faire du bien. On est là les uns pour les autres et ça peut faire du bien. Ailleurs, souvent ça se joue sur l’écart-type de la classe. Personnellement, je pense que notre cohorte est très rapprochée et on va s’entraider peu importe la cote R 

Conciliation travail-études 

Est-ce que tu occupes un emploi en parallèle à tes études en Gestion de commerces? Si c’est le cas, comment fais-tu pour concilier à la fois le travail et les études?

Oui, je travaille au Vieux-Port, je suis serveuse. Je fais un peu de tout! Serveuse, caissière, barista… Depuis deux ans, je travaille juste la fin de semaine pendant les études. Ce que j’ai décidé de faire, c’est de me concentrer sur mes études durant la semaine, parce que la fin de semaine, la charge de travail est très intense, surtout au Vieux-Port avec tous les touristes. Je suis arrivée à la conclusion que, pour moi, ce n’était pas possible d’étudier la fin de semaine. La semaine, je me mets sur mes études, mes travaux, ce que j’ai à faire.   

La suite après le Collège 

Après l’obtention de ton DEC en Gestion de commerce, quelles sont les prochaines étapes pour toi?

J’ai deux idées en tête. J’ai un projet familial, on veut se lancer dans l’immobilier. Avec ce que j’ai appris en classe, je veux voir comment développer les choses, le markéting et tout. Sinon, je veux aller étudier à l’université en administration des affaires. Je ne suis pas encore certaine si je veux me lancer dans le profil marketing ou en finances, j’ai encore un an pour y penser! Mais c’est ce que je pense faire. 

Mot de la fin 

Que retiens-tu de ton passage en Gestion de commerces au Collège de Rosemont?

Je dirais l’amitié avant tout, surtout l’amitié qui va t’amener à quelque chose, autant du côté professeur que du côté étudiant. Je pense que ce sont les liens qu’on développe qui nous amènent à une amitié et à mieux nous connaitre. Rosemont m’a apporté l’amitié et des compétences. 

Si tu pouvais donner un conseil à un étudiant qui commencerait le cégep à la prochaine session en Gestion de commerces, que lui dirais-tu?

Je lui dirais de se lancer, de profiter de chaque instant, de chaque cours. Peut-être que les parents sont une raison pour laquelle les jeunes entrent au cégep, mais je pourrais dire qu’il faut en profiter une fois ici. Il faut aller au-delà de ce qu’on peut penser du cégep ou du programme, il faut ouvrir ses horizons. Permets-toi de te connaitre, mais également que les autres te connaissent. Je pense que c’est quelque chose qu’on oublie parfois de faire. 


Programme en lien avec l’article

410.D0

Gestion de commerces

VOIR LE PROGRAMME Voir le programme
Portes Ouvertes Portes ouvertes Élève d’un jour Élève d’un jour

Vous aimerez aussi