Le Collège vu par… Jeanne Marthe Nsoga Nougi Nga

Jeanne Marthe est étudiante dans le programme Techniques de comptabilité et de gestion. Le Collège de Rosemont l’a rencontrée afin de discuter de son expérience collégiale.

Cheminement scolaire

Parle-nous un peu de tes intérêts. Qu’est-ce qui t’a amenée à choisir le programme Techniques de comptabilité et de gestion au Collège de Rosemont?

En fait, c’était mon plan B! À la base, je voulais aller en soins infirmiers, puis j’ai choisi par après la comptabilité pour pouvoir suivre un peu la carrière de mon père. Il a été comptable et maintenant il est rendu un peu plus haut, donc j’aimerais suivre son parcours!

L’ambiance à Rosemont

Comment décrirais-tu l’ambiance au Collège de Rosemont?

L’ambiance qu’il y a au Collège de Rosemont est chaleureuse, elle est plus familiale. On a des liens avec des professeurs et je ne savais pas que c’était possible d’avoir de tels liens! On arrive même à faire des hugs avec les professeurs! Je trouve ça assez génial.

Le programme de Gestion de commerces

Qu’est-ce qui te passionne le plus dans ton programme?

À la base, on a commencé les cours avec les gens en gestion de commerces, donc j’ai pris le côté de l’entrepreneuriat. Si j’avais choisi un autre programme, je ne crois pas que j’aurais appris ce côté entrepreneurial en côtoyant les gens de gestion de commerces. J’ai aussi aimé l’aspect administration de cette collaboration.

Comment le programme est-il structuré pour que tu aies eu des cours avec les gens de gestion de commerces?

On a des cours ensemble. À la première année, je crois que c’était tous les cours que nous avions ensemble, mais plus on avance dans la technique, moins on a de cours ensemble. On essaie donc de créer notre propre petite famille en comptabilité! Mais c’est toujours le fun de pouvoir être avec les gens de commerces.

Pourrais-tu nous parler un peu de l’esprit de camaraderie entre les étudiants de ton programme?

On nous a lancés dès le départ des travaux en équipe, donc la famille s’est vraiment créée au fur et à mesure. On avance ensemble et on apprend à mieux se connaitre, on fait des jokes ensemble et ça va très vite. L’amitié et beaucoup d’autres choses se créent.

Pourrais-tu nous parler un peu des enseignants de ton programme?

Quand j’ai commencé en comptabilité, j’étais la meilleure de ma classe! Je me disais que ça allait peut-être rendre les choses plus faciles pour moi, que j’allais pouvoir ne pas toujours aller à fond dans tous les exercices. Mais non, c’était tout de même l’équité, tout le monde était traité de façon égale.

Aussi, la majorité des profs sont très conviviaux. J’ai apprécié beaucoup de profs qui ne m’enseigneront peut-être plus, parce que ce sont des profs en gestion de commerces, mais je les croise tout de même dans le corridor et tout est toujours aussi bien avec eux, comme Sonia Hudon par exemple!

Pourrais-tu nous parler un peu de l’approche pédagogique des enseignants de ton programme?

Il y a des cours que j’ai aimés parce que j’aimais le cours, d’autres parce que j’aimais le professeur. Il y a des profs plus sévères, d’autres moins sévères, certains sont portés vers la blague, d’autres moins… Vraiment, chaque prof est particulier, ils sont à la fois un peu tous semblables, mais différents par leur personnalité.

Par exemple, certains vont accepter l’utilisation du téléphone à condition que ça ne dérange pas les voisins, mais d’autres vont carrément bannir l’utilisation du téléphone et ne veulent même pas le voir.

Aussi, certains profs vont vouloir faire seulement des exercices, alors que d’autres vont vouloir enseigner plus longuement la matière, et ensuite faire des exercices si nécessaire. Chacun a sa manière d’enseigner.

Y a-t-il des enseignants qui ont particulièrement marqué ton passage au Collège de Rosemont?

Oui! Josée Gaudreault en Comptabilité 1, par sa personnalité. C’est elle qui m’a souvent amenée vers d’autres profs et qui m’a référée pour différents projets. Il y a aussi Maxime Gendron, je pense même que je l’ai interpellé une fois dans le corridor en disant : «Salut Max»! C’était peut-être un peu trop! Au début des cours, tu peux avoir certaines restrictions, mais après on apprend à se connaitre et ça passe. Au final, c’est bien de sentir que ça leur fait plaisir qu’on soit là et qu’ils aiment nous voir.

Après, il y a aussi eu Antoine Sabbagh. C’est le prof possiblement le plus sévère que j’ai eu, mais il est très bien dans ce rôle! J’aime beaucoup assister à ses cours, c’est un professeur exceptionnel.

Vie étudiante

Est-ce que tu as participé à des activités culturelles ou sportives au Collège de Rosemont?

Oui, j’ai fait des activités culturelles comme le chant! J’ai participé deux fois de suite à Rosemont Idol parce que je n’aime pas rater une opportunité de chanter. Au début, je me demandais si j’allais y aller parce que je ne connaissais pas trop le concours, mais je me suis dit : «vas-y!» À partir de là, je me suis inscrite aux deux éditions du concours qui ont suivies!

Sinon, j’ai participé à des activités entrepreneuriales comme le colloque du club entrepreneur de Rosemont avec Sonia Hudon et Josée Gaudreault.

Pourrais-tu nous parler de ton expérience au colloque?

Oui, c’était une très belle expérience! À la base, je ne savais pas trop si je voulais y aller, parce que je me demandais si j’allais avoir du fun. Il y avait aussi le côté financier, parce que ça coutait 280$ par personne. Je me demandais si ça valait la peine de dépenser 280$ pour assister à un colloque où on allait nous montrer des vidéos. Finalement, je me suis vraiment décidée à la dernière minute, parce que j’ai pris la place d’une personne qui avait annulé.

Ça s’est très bien passé, on a rencontré des entrepreneurs, des personnes qui venaient faire des témoignages, il y a eu des activités, des soirées… Vraiment beaucoup d’activités pour stimuler notre côté entrepreneur! On a appris à faire un plan d’action, à parler dans le but de vendre une idée… Tu rencontres vraiment beaucoup de monde, tu peux te créer des contacts pour plus tard! Il y a des gens qui ont des compétences dans différents domaines, donc parfois c’est intéressant de garder contact avec ces gens, parce que tu ne sais pas si tu auras besoin d’eux plus tard quand tu voudras te lancer en affaires.

Au final, l’activité a duré un weekend complet, de vendredi à dimanche.

Conciliation travail-études

Est-ce que tu occupes un emploi en parallèle à tes études en comptabilité? Si c’est le cas, comment fais-tu pour concilier à la fois le travail et les études?

Oui, j’ai dû concilier le travail et les études, surtout la session dernière et celle-ci. À la dernière session, je travaillais dans une entreprise de vêtements. Je devais aller travailler à la fin des cours, et on finissait souvent un peu tard, jusqu’à 22h30. Je travaillais environ 16 ou 17 heures par semaine, mais j’avais mes weekends.

Ça n’a pas été difficile pour moi de pouvoir travailler et d’aller à l’école.  Avoir mes fins de semaine m’aidait, parce que je n’ai pas grand-chose à faire le weekend. Je peux faire mes exercices et même venir au Collège si j’en ai besoin.

La suite après le Collège

Après l’obtention de ton DEC en Techniques de comptabilité et de gestion, quelles sont les prochaines étapes pour toi?

Pour la suite, j’aimerais aller à l’université parce que j’aimerais devenir CPA. Après l’université, j’aimerais faire mon droit fiscal, donc j’ai encore beaucoup d’années d’études devant moi! Le marché du travail ce n’est donc pas tout de suite pour moi, à moins que ce soit à temps partiel!

Pourquoi le droit fiscal?

C’est une connaissance de plus en plus en demande en entreprise, parce que ça fait une personne pour deux services différents.

Mot de la fin

Qu’as-tu le mieux aimé de ton passage au Collège de Rosemont?

Mon groupe en comptabilité! J’ai aussi beaucoup aimé mes professeurs, et également les classes où on était mélangé avec gestion de commerces. C’est beaucoup l’ambiance que j’ai aimée au Collège.

Si tu pouvais donner un conseil à un étudiant qui commencerait le cégep à la prochaine session en Techniques de comptabilité et de gestion, que lui dirais-tu?

Je suis certaine qu’il ne trouverait pas une ambiance aussi familiale qu’au Collège de Rosemont! C’est particulier et de savoir que les profs sont là t’aide vraiment à progresser.

Si l’étudiant commençait en comptabilité, je lui dirais d’être plus ouvert et qu’il se lâche un peu! Plus tu restes de ton côté, moins tu auras d’interactions avec des personnes. Plus tu t’impliques dans des activités culturelles, dans des clubs, ou même si tu te cherches un binôme, plus tu te feras des amis et des contacts.


Programme en lien avec l’article

410.B0

Techniques de comptabilité et de gestion

VOIR LE PROGRAMME Voir le programme
Portes-Ouvertes Portes-Ouvertes Élève d’un jour Élève d’un jour

Vous aimerez aussi