Portail Rosemont

Historique des actualités



Rosemont poursuit ses efforts en matière de sensibilisation et de prévention des violences à caractère sexuel.

Le Collège de Rosemont accorde une valeur fondamentale à la promotion de la civilité et à la prévention des violences de toute nature. De nombreuses initiatives déjà mises en place au Collège répondent d’ailleurs aux objectifs du projet de loi présenté par la ministre de l’Enseignement supérieur et ministre de la Condition féminine, madame Hélène David. La Loi visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel dans les établissements d’enseignement supérieur viendra, selon le Collège de Rosemont, soutenir et encadrer les pratiques du réseau, tant sur les plans de la sensibilisation et de la prévention, que celui de l’intervention.


Sans consentement, c’est non! La campagne «Ni viande, ni objet» est lancée à Rosemont.


 

Le 23 octobre dernier, le Collège de Rosemont lançait officiellement en ses murs la campagne « Ni viande, ni objet », une initiative conjointe du Cégep de Sherbrooke et de l’Association étudiante du Cégep de Sherbrooke (AÉCS), qui cible particulièrement les étudiantes et les étudiants, une population régulièrement exposée aux actes de violence à caractère sexuel.


« Cette vaste campagne de sensibilisation et de prévention des violences à caractère sexuel propose des idées originales et des messages percutants. Une programmation d’activités est élaborée de manière à promouvoir les comportements à adopter, que ce soit dans les relations personnelles ou interpersonnelles, et en public. Des notions comme le respect, le consentement, le soutien, l’égalité et l’ouverture seront exploitées. Des partenariats avec des organismes du quartier sont aussi créés dans le but de mobiliser nos forces autour d’un même message.»


- Véronique Lareau, travailleuse sociale et responsable du projet au Collège de Rosemont


 

Promouvoir aussi la civilité pour prévenir toute forme de violence et de
harcèlement


La réflexion entourant la sensibilisation, la prévention, la responsabilisation et l’accompagnement dans les dossiers à caractère sexuel est amorcée depuis plus d’un an au Collège de Rosemont. En mars 2016, le Collège conviait les étudiants et les intervenants des cégeps à une table ronde sur le sujet. Il s’agissait du premier évènement semblable organisé au niveau collégial. Des experts des milieux de l’éducation et de la recherche y ont présenté des points de vue pédagogique, juridique, éthique, féministe, déontologique et social.


Parallèlement, des travaux d’élaboration d’une politique sur la civilité et la prévention du harcèlement et de la violence avaient cours. Basée sur une approche de tolérance zéro et une responsabilisation des gestionnaires et du personnel, la Politique en matière de promotion de la civilité et de prévention du harcèlement et de la violence en milieu de travail a pour but de définir et de communiquer des moyens afin de promouvoir la civilité et le respect, prévenir le harcèlement et la violence, et faire cesser toute situation susceptible d’en constituer.

 

« La Politique que le Collège de Rosemont s’apprête à présenter à son Conseil d’administration démontre que le Collège reconnait sa responsabilité sociale et légale relative au respect de la personne et s’engage à prendre toutes les mesures nécessaires pour offrir un milieu de travail et d’étude exempt de harcèlement et de violence sous toutes ses formes, où tous sont traités avec respect, civilité et dignité. En regard des exigences présentées dans le projet de loi n° 151, le Collège pourra s’inspirer des orientations de sa Politique en matière de promotion de la civilité et de prévention du harcèlement et de la violence en milieu de travail, pour concevoir une politique distincte sur les violences à caractère sexuel.»

 

- Stéphane Godbout, directeur général du Collège de Rosemont


Activités prévues au cours des prochaines semaines


À tout moment, les étudiants et les membres du personnel du Collège ont accès à une boite à questions qui leur permet de transmettre, en toute confidentialité, leurs inquiétudes ou leurs questionnements au sujet des violences à caractère sexuel.  Les réponses aux questions sont formulées par la travailleuse sociale puis publiées sur le Portail du Collège, accessible à toute la communauté collégiale.

 

Aussi, dans le cadre de la Semaine de la prévention des dépendances, les organismes Cumulus et PACT de rue seront de passage au Collège. La notion de consentement sera entre autres abordée dans le cadre de cette activité.

Retour