Portail Rosemont
Culture 
Gaulois et Gauloises 
Aide à la réussite 
Ressources dans la communauté 
Concours 
Lieux pour étudier ou socialiser 
Association des étudiants et des étudiantes du Collège de Rosemont 
Engagement étudiant 
Semaines thématiques 
Conférences 
2016 
Julien Fréchette 
Chloé Cruchaudet 
Catherine Desforges 
Ces crimes sans honneur 
Les dérives de la guerre au terrorisme 
La formation générale au collégial 
Atelier de bande dessinée 
2015 

Ces crimes sans honneur



Mercredi 9 mars 2016, au Café Show (C-109)

 

À 12h30

 

Documentaire réalisé par Raymonde Provencher (photo)
Québec, 2012, 69 min

 

Les crimes d’honneur remontent à des temps très lointains, mais font aussi, encore aujourd’hui, partie de l’actualité. Des milliers de personnes dans le monde sont tuées au nom de l’honneur.

 

Au Canada, «l’affaire Shafia» a secoué les consciences. En Suède, c’est l’assassinat de Fadime, de la main de son propre père, qui a provoqué l’électrochoc. On tue au nom de l’honneur en Angleterre, en Allemagne, aux Pays-Bas, en France, en Suède, ainsi qu’au Canada, et ce phénomène est en constante augmentation.

 

Dans Ces crimes sans honneur, la cinéaste Raymonde Provencher tente de dégager des pistes de réflexion à partir des histoires de quatre personnes qui ont eu le courage de défier certaines pratiques traditionnelles – généralement jugées criminelles en Occident – de leurs communautés en dénonçant ces crimes haineux avec le risque d’être ostracisés.

 

 

  

Cours

 

  • Psychologie communautaire
  • Normalité et marginalité
  • Relations interpersonnelles
  • Mort, deuil et rituels 2

 

Enseignants

 

  • Carmen Martinez
  • Josée Jacques
  • Catherine Charneau
  • Daniel Chabot
  • Sébastien Adam

 

 

Conférence de Yasmina Chouakri à 13h45

 

L’importance de nommer les violences basées sur l’honneur

 

Yasmina Chouakri est coordonnatrice au volet Femmes, à la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes 

 

Ces activités sont réalisées avec la collaboration et le soutien de Habib El Hage, intervenant au Service interculturel de la Direction des affaires étudiantes et des communications.