La reprise d’entreprises sous forme d’OBNL: étude exploratoire

 


L’enjeu de la transmission et de la reprise d’entreprise est important pour le Québec dans le contexte actuel, soit le départ à la retraite de nombreux dirigeants d’entreprises. Dans le cadre de ce mandat de recherche, le CÉRSÉ a documenté un pan de ce phénomène qui n’a jamais fait l’objet d’études au Québec, soit la reprise d’entreprises privées en mode OBNL et ainsi mettre en lumière la possibilité de ce type de reprise. Le principal objectif de cette recherche exploratoire était donc de : 1) mieux connaître la reprise d’entreprises sous forme d’OBNL et 2) de mettre en lumière les enjeux propres à ce type de reprise.


Au travers cette recherche, nous avons pu non seulement démontrer l’existence de ce phénomène, mais également en présenter différentes facettes. En effet, plusieurs cas de reprises ont pu être identifiés en région comme en métropole, avec des montants de rachat allant de 35 000$ à 77 millions $. Le projet a aussi permis de montrer que non seulement ces reprises avaient permis à des entreprises de poursuivre leurs activités, mais aussi de se développer, en passant, par exemple, d’un seul à 14 employés ou encore en multipliant la clientèle par un facteur de 8.


Le demandeur, le Chantier de l’économie sociale, pourra mettre de l’avant ce type de reprise dans les instances gouvernementales et les groupes de travail qui se penchent sur la reprise, notamment la table de concertation Repreneur collectif piloté par le Centre de transfert d’entreprises du Québec. Ce type de reprise pourra contribuer à la pérennisation

des PME québécoises.



Chercheuse principale :

Isabeau Four


Professeure-chercheuse :

France Lavoie


Assistant de recherche :

Olivier Corbin-Charland


Demandeur :

Chantier de l’économie sociale