Portail Rosemont
À propos 
Nouvelles 
Actualités 
Projets 
Équipe 
Publications 
Services 

Nouvelles



jeudi, 18 août 2016

Le CÉRSÉ au Forum social mondial


Organisé pour la première fois dans un pays Nord depuis sa création en 2001 à Porto Alegre au Brésil, le Forum social mondial (FSM) se tenait à Montréal du 9 au 14 août dernier.

 

Quelque 1000 groupes de la société civile préoccupés par les enjeux sociaux de l’heure ont organisé et participé à divers événements, colloques, conférences et ateliers avec le slogan Un autre monde est nécessaire, ensemble il devient possible!

 

En tant que centre de transfert en pratiques sociales novatrices, le Centre d’étude en responsabilité sociale et écocitoyenneté ne pouvait que se sentir interpellé par les nombreux thèmes du FSM.

 

L’évaluation d’impact : mythe ou réalité?

 

Le CÉRSÉ a participé à un atelier collaboratif sur ce thème organisé par le CRISES et animé par une professeure de management d’IDEOS. Les panelistes et les participants ont présenté des cas concrets vécus par leurs organisations pour répondre aux questions: «Pourquoi évaluer l’impact?» et «Comment évaluer l’impact?»

 

 

«J’ai noté avec intérêt qu’il y avait presque consensus sur les effets bénéfiques d’évaluer l’impact des interventions à portée sociale, même si le débat sur ce qu’est l’impact et si c’est toujours mesurable demeure en filigrane».

 

«Plusieurs organismes qui réussissent à évaluer l’impact mettent de l’avant le rôle positif que peut jouer un intervenant externe avec une expertise en recherche pour structurer le processus et lui donner la crédibilité et la neutralité nécessaires pour convaincre les bailleurs de fonds».

 

«J’ai porté à l’attention des participants qu’outre les divers groupes et chaires de recherche universitaires, il existe 49 centres collégiaux de transfert technologique au Québec, dont 6 sont spécialisés dans les pratiques sociales novatrices et tous ont un triple mandat de recherche appliquée, d’accompagnement auprès des organisations et de transfert».

 

- Élise Tousignant, directrice du CÉRSÉ

 

 

Acceptabilité ou non-acceptabilité sociale des mines?

 

Invitée à titre de partenaire du Cégep Edouard-Montpetit au sein du projet de recherche L’approche de consultation par consensus informé dans le secteur minier financé par le Conseil de recherche en sciences humaines, la directrice du CÉRSÉ s’est prêté au jeu d’une partie de Monopoly originale animée par les chercheuses Yoseline Leunens et Ariane Lafortune et un étudiant de cette dernière. Cet atelier ludique visait à sensibiliser aux enjeux entourant l’exploration et l’exploitation minière pour les entreprises minières, les municipalités, les citoyens et les autochtones.

 

La culture de transition

 

Qu’en est-il du mouvement de transition énergétique au Québec? À travers les concepts clés de la transition, les approches visant le changement et le partage des résultats des initiatives de transition, les participants de cet atelier sont passés du récit d’expérience à des techniques de dialogue sans oublier les concepts à la base du mouvement de la transition.

 

Organisé par plusieurs acteurs sociaux engagés dans le mouvement (dont notamment le Transition Network et Villeray en transition), l’atelier a montré comment les forces vives de la société pouvaient agir afin de développer une résilience face à l’imminence du pic pétrolier qui déstabilisera l’économie mondiale. 


Retour