Portail Rosemont

Actualités



mardi, 19 avril 2016

Le CÉRSÉ au Salon des technologies environnementales du Québec


Dans le cadre du Salon des technologies environnementales du Québec (TEQ), organisé par Réseau Environnement les 15 et 16 mars dernier, André Poirier, chercheur au Centre d’étude en responsabilité sociale et écocitoyenneté (CÉRSÉ) et professeur en Techniques de recherche sociale au Collège de Rosemont, a présenté les résultats d’une recherche effectuée par le CÉRSÉ.

 

Intitulée «Recherche appliquée pour mesurer les changements de comportements à l’égard de la gestion des matières résiduelles des PME à Saint-Léonard», la conférence a attiré 70 personnes, principalement issues du milieu municipal.

 

Le CÉRSÉ, acteur de changement

 

«Le projet réalisé en collaboration avec l’arrondissement Saint-Léonard s’inscrit parfaitement dans le mandat du CÉRSÉ.»

 

- Isabeau Four, conseillère en développement durable au CÉRSÉ

 

Pendant plus d’un an, une équipe de chercheurs a accompagné les intervenants de l’arrondissement afin d’effectuer une recherche appliquée visant à mesurer les changements de comportement des industries, commerces et institutions (ICI) au regard de la gestion des matières résiduelles.

 

En 2012, l’arrondissement Saint-Léonard affichait un faible taux de récupération, particulièrement dans les petites entreprises de son territoire. Il a donc mis sur pied un comité de développement durable (CDD) afin d’atteindre l’objectif fixé: récupérer 80% des matières résiduelles produites par l’agglomération de Montréal, d’ici 2019.

 

Ce comité a élaboré un plan d’action comprenant des activités de sensibilisation destinées aux ICI et ciblant tout particulièrement le secteur de la petite entreprise.

Dans le but d’identifier et de bonifier les interventions les plus porteuses du plan d’action proposé par le CDD, notamment en ce qui concerne la campagne de sensibilisation, le CÉRSÉ a mesuré l’évolution des comportements quant à la gestion des matières résiduelles.

 

Plus précisément, il a :

 

  • Identifié les facteurs facilitant et limitant les changements de comportements
  • Mesuré l’évolution du niveau de récupération des matières résiduelles des ICI
  • Proposé des pistes pour améliorer les interventions portant sur la gestion des matières recyclables

 

Une équipe composée de trois chercheurs et de neuf étudiants a été mobilisée pour effectuer cette étude, qui s’est échelonnée du printemps 2014 à l’automne 2015. Des entrevues avec des propriétaires de PME ont été réalisées, et des données quant à la caractérisation et au poids des ordures ont été recensées.

 

Ces démarches ont permis de dresser un portrait détaillé et réel de la situation, avant le déploiement de la campagne de sensibilisation, et de mesurer l’impact des interventions sur le terrain.

 

Ce projet permet au CÉRSÉ de formuler des recommandations aux acteurs du milieu dans l’optique d’améliorer les actions et les outils de sensibilisation et d’intervention utilisés auprès des ICI, et ainsi favoriser l’adoption de nouveaux comportements.


Retour