Portail Rosemont

Actualités



lundi, 26 février 2018

Dévoilement d'une étude provinciale menée par les étudiants de Techniques de recherche sociale


ENvironnement JEUnesse est fier de dévoiler les résultats d'une étude provinciale sur les préoccupations des étudiants du collégial à l'égard du développement durable.

«Cette vaste étude a été initiée par le réseau Cégep Vert du Québec d'ENvironnement JEUnesse et réalisée par les étudiants du programme de Techniques de recherche sociale du Collège de Rosemont», résume Catherine Gauthier, directrice générale d'ENvironnement JEUnesse.

«Nous cherchions à documenter l'importance accordée au développement durable par les étudiants et le rôle des établissements collégiaux dans leur implication environnementale afin de dégager des pistes d'action plus efficaces», explique-t-elle.

 

Faits saillants de l'étude

 

  • Près d'un étudiant sur deux (48 %) accorde énormément ou beaucoup d'importance au développement durable.
  • Les aspects qui suscitent le plus d'intérêt chez les étudiants sont la réduction du gaspillage d'eau, la gestion des matières résiduelles et la consommation responsable.
  • 42 % des étudiants affirment que les pratiques de leur établissement les ont incités à modifier certains de leurs comportements.
  • Seulement trois étudiants sur dix (30 %) affirment avoir réalisé des travaux scolaires en lien avec le développement durable.
  • Plus de trois étudiants sur quatre (76 %) sont susceptibles d'utiliser les médias sociaux pour s'informer sur le développement durable.

En février et mars 2017, 26 établissements ont participé à l'étude pour un total de 8 753 répondants. La marge d'erreur pour l'ensemble de l'échantillon se situe à ±1,04 %, 19 fois sur 20.

 

Un projet initié et porté par la communauté collégiale 

 

En 2016, les intervenants du réseau Cégep Vert du Québec souhaitaient mettre en place des actions communes de grande ampleur pour mobiliser la communauté autour des grands dossiers environnementaux. Pour ce faire, ils ont manifesté le souci de tenir davantage compte des préoccupations des étudiants. Et c'est ainsi que l'idée de lancer une vaste étude intercollégiale sur la perception des étudiants envers le développement durable est née.
 
«Rapidement, le projet a pris de l'ampleur, si bien que nous avons connu un taux de participation sans précédent pour une telle étude», se réjouit Caroline Nioucel, technicienne en développement durable au Collège.
 
En somme, «cette étude a été l'occasion pour les étudiants du programme Techniques de recherche sociale d'acquérir une expérience à la fois pédagogique et pratique dans le cadre d'une étude d'envergure.»


Retour