Portail Rosemont

Actualités



vendredi, 15 avril 2016

Colloque «Cégépiens, radicalisations et vivre ensemble», une réussite!


Plusieurs dignitaires ont participé au lancement du colloque. Parmi ceux-ci, de gauche à droite : monsieur Herman Deparice-Okomba, directeur du Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence, madame Anie Samson, vice-présidente du comité exécutif et responsable du dossier de la sécurité publique et des services aux citoyens à la Ville de Montréal, et maire de l’arrondissement Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, monsieur Bernard Tremblay, président directeur général de la Fédération des cégeps, monsieur Jean-François Constant, directeur des affaires étudiantes et institutionnelles au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, et monsieur Stéphane Godbout, directeur général du Collège de Rosemont
Plus de 800 intervenants, enseignants et étudiants du réseau collégial ont participé, du 12 au 14 avril derniers, au colloque Cégépiens, radicalisations et vivre ensemble, organisé par le Collège de Rosemont et financé par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Il s’agissait du premier évènement sur le sujet destiné aux acteurs du milieu collégial de l’éducation.

 

Comprendre, prendre conscience et agir: trois principes importants qui ont été abordés selon différents experts.


«Le Collège de Rosemont est innovateur et proactif. Lorsque le gouvernement a présenté son Plan d’action sur la radicalisation en juin 2015, notre équipe a tout de suite pris l’initiative de proposer un colloque qui répondrait aux besoins du milieu de l’éducation, puisque rien de semblable n’avait été organisé jusqu’à maintenant au niveau collégial.»

 

- Stéphane Godbout, directeur général du Collège


«Depuis de nombreuses années, le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur soutient les cégeps afin de favoriser l’éducation interculturelle et l’intégration des étudiantes et des étudiants issus des communautés culturelles. Ce colloque s’inscrivait directement dans le Plan d’action gouvernemental 2015-2018 La radicalisation au Québec: agir, prévenir, détecter et vivre ensemble et a contribué à la poursuite des nombreuses initiatives favorisant le vivre ensemble dans le réseau collégial.»

 

- Jean-François Constant, directeur des affaires étudiantes et institutionnelles au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur


« Tous les cégeps sont en bonne position pour mener des actions de sensibilisation et d’éducation auprès de jeunes qui sont à la croisée de tous les chemins. Cet évènement nous a aidé à mieux agir en ce sens, avec une meilleure compréhension du phénomène de la radicalisation sous toutes ses formes.»

 

- Bernard Tremblay, président directeur général de la Fédération des cégeps

 

Pendant trois jours, des études et des recherches sur les différents types de radicalisation ont été présentées pour permettre de mieux comprendre le phénomène, des réflexions et des discussions ont eu lieu autour de l’éducation et du vivre ensemble, et des modèles pratiques d’intervention aux niveaux pédagogique, artistique et sportif ont été proposés.

 

«Toutes les formes de radicalisation, qu’elles soient violentes ou non, ont été abordées, explique. Un des objectifs de l’évènement était de présenter des pistes de solutions que chacun pourrait s’approprier et utiliser dans son milieu.»

 

- Habib El-Hage, intervenant social en relations interculturelles au Collège de Rosemont et organisateur du colloque

 

«Ensemble» : une vidéo de sensibilisation


Les étudiants jouent un rôle essentiel dans la démarche de prévention, et c’est pourquoi ils occupaient une place importante dans ce colloque. Certains élèves de différents cégeps ont pris part aux discussions, mais c’est par centaines qu’ils ont participé à l’évènement.


Des étudiants ont également contribué à la création d’une vidéo de sensibilisation réalisée pour prévenir la radicalisation et dont le message rappelle l’importance d’insister lorsqu’un proche montre des signes d’isolement ou qu’on observe des changements importants dans son réseau d’amis.

 

 

 


Retour