Portail Rosemont

Actualités



jeudi, 3 décembre 2015

AEC en caractérisation et réhabilitation de sites au Collège de Rosemont


Les étudiants du programme d’attestation d’études collégiales Technicien en caractérisation et réhabilitation de sites du Collège de Rosemont seront parmi les premiers à être certifiés par Réseau Environnement.

 

C’est avec une grande fierté que le Collège de Rosemont s’est associé au plus important regroupement d’experts en environnement au Québec dans le but d’harmoniser la formation des spécialistes du domaine des sols contaminés et d’assurer la maitrise des meilleures pratiques dans ce domaine.


«Le programme d’études a été évalué par les spécialistes de Réseau Environnement: la formation offerte au Collège de Rosemont répond aux besoins de l’industrie, et les compétences mises de l’avant sont enseignées de manière à faciliter l’intégration des étudiants au marché du travail. Grâce à la certification québécoise des techniciens de chantier en caractérisation et réhabilitation de sites de Réseau Environnement, nos diplômés de ce programme jouiront d’une reconnaissance de l’industrie et pourront se trouver un emploi de qualité encore plus facilement.»

 

- Élise Tousignant, directrice de la Formation continue, des moyens didactiques et du CÉRSÉ au Collège de Rosemont.


Le Collège de Rosemont est le seul cégep de la grande région de Montréal à offrir un programme dédié à la problématique des sites contaminés et le seul au Québec à offrir le programme d’attestation d’études collégiales Technicien en caractérisation et réhabilitation de sites.

 

Offerte de jour, cette formation comprend de nombreuses activités d’apprentissage se déroulant directement sur le terrain ainsi qu’un stage en entreprise de huit semaines. La première cohorte a commencé ses cours en octobre 2015 pour les terminer en juin 2016.

 

Rappelons qu’au Québec, 485 entreprises se spécialisent dans le domaine des terrains contaminés, et la plupart d’entre elles disent éprouver des difficultés de recrutement. La nouvelle certification en la matière est d’autant plus importante qu’au cours des dix prochaines années, environ 20% de la main d’œuvre devrait se retirer du marché du travail.


Retour