Portail Rosemont

Actualités



dimanche, 8 mai 2016

Les laboratoires de biologie reconnus «Mon Écolabo»


Marie-Ève Gauthier et Caroline Baril, techniciennes en travaux pratiques au Département de biologie, sont accompagnées de Jacqueline Kowarzyk, agente de recherche au Département de biochimie et de médecine moléculaire de l’Université de Montréal.

Une corde à son arc en matière de développement durable pour le Collège de Rosemont: les laboratoires de biologie sont maintenant reconnus par le programme Mon Écolabo.

 

L’enthousiasme des techniciennes en travaux pratiques et des enseignants du Département à l’idée de participer au projet pilote amène le Collège à franchir la première étape de cette certification écoresponsable.

 

La communauté collégiale fait un pas de plus vers des laboratoires durables, visant à réduire la quantité de déchets produits de même que la consommation d’eau et d’énergie.

 

Le programme Mon Écolabo est né d’une démarche entreprise par deux étudiants de l’Université de Montréal, Olivier Léogane et Jacqueline Kowarzyk.

 

Ce programme a entre autres objectifs d’offrir aux établissements d’enseignement des outils faciles d’utilisation pour favoriser une gestion écoresponsable des laboratoires et des bureaux connexes, sans compromettre la qualité de l’enseignement.

 


«Le changement des pratiques et des habitudes de gestion comporte de nombreux avantages. Non seulement l’établissement a moins d’impacts environnementaux, mais il peut également réaliser des économies non négligeables!»


- Jacqueline Kowarzyk, agente de recherche au Département de biochimie et de médecine moléculaire de l’Université de Montréal

 


Pour recevoir les recommandations des experts de «Mon Écolabo», le Département de biologie a dressé un portrait détaillé de ses pratiques.

 

Quatre principaux axes de travail du programme

 

  • Les achats stratégiques
  • La consommation énergétique
  • La manipulation des matières
  • La gestion des déchets

 

Plusieurs propositions ont été formulées dans le bilan de «Mon Écolabo»; en collaboration avec les équipes sur le terrain, le Collège pourra décider des recommandations à adopter à court, à moyen et à long termes.


Quelle est la prochaine étape? Réunir les «écoleadeurs» pour alimenter la réflexion!


L’expérience du projet pilote a permis au Collège de Rosemont de constater que plusieurs initiatives avaient déjà été mises en place dans le Département de biologie.

 

 

«L’exercice est vraiment stimulant puisqu’il met en lumière nos bonnes pratiques tout en nous suggérant des moyens simples qui favorisent une gestion écocitoyenne des laboratoires.»

 

- Caroline Nioucel, technicienne en développement durable au Collège

 


Dès l’automne 2016, le Collège souhaite former un comité de bonnes pratiques pour voir comment il serait possible de réduire l’empreinte écologique des laboratoires, tout en préservant la qualité des cours et de l’enseignement offerts dans ces locaux.

 

Caroline Nioucel, technicienne en développement durable, communiquera donc avec les experts des départements de sciences, les professeurs et les techniciens en travaux pratiques, pour réunir des «écoleadeurs » qui pourront nourrir la réflexion.

 

 

Le développement durable au Collège

 

Renseignements

 

Service d’animation en développement durable

Caroline Nioucel


Retour